Côte d’Ivoire-Région de la Marahoué: Unie et solidaire, la chefferie traditionnelle Gouro « réclame » une visite d’Etat de Ouattara avant 2020

By: Africa Newsquick

Chefs traditionnels de la communauté Gouro (juste à titre d’illustration. Ph DR)

Côte d’Ivoire-Région de la Marahoué: Unie et solidaire, la chefferie traditionnelle Gouro « réclame » une visite d’Etat de Ouattara avant 2020

 

Le maire de la commune de Bonon, Trazié Bi Guessan Alexis, a fait part du plaidoyer du collectif des chefs traditionnels Gouro de la Marahoué pour une visite d’Etat du président de la République, Alassane Ouattara, dans la région.

Lors d’une assemblée générale du collectif des chefs traditionnels Gouro tenue samedi à Bonon, à 30 km de Bouaflé (Centre-ouest), Trazié Bi Guessan Alexis, parrain de la cérémonie, a souligné que la région de la Marahoué n’a jamais bénéficié de visite d’Etat depuis sa création, alors que, a-t-il fait remarquer, l’arrivée du président de la République va impulser le développement de la région. « Nous tendons vers 2020 et la Marahoué a aussi besoin de son président avant la fin de son mandat », a-t-il affirmé.

Il a invité la chefferie Gouro à aider le président Ouattara à continuer à mettre en œuvre son programme de gouvernement pour le bonheur de la Côte d’Ivoire, rappelant que l’entente et la cohésion entre les guides coutumiers de la Marahoué seront des facteurs qui pourront entraîner une visite du chef de l’Etat dans les trois départements que compte la région.

D’avril 2012 à fin septembre 2015, le président de la République a sillonné la plupart des chefs-lieux de région et de département à l’intérieur pour non seulement impulser au sein des populations le processus de réconciliation et de cohésion sociale, mais aussi favoriser le développement à travers des investissements dans des infrastructures socioéconomiques dans le cadre du programme présidentiel d’urgence, rappelle-t-on.

Le collectif des chefs traditionnels Gouro de la Marahoué a décidé de travailler dans la solidarité, la cohésion et l’entente, en vue de contribuer au développement de la région.

Lors d’une assemblée générale ordinaire organisée samedi à Bonon, à 30 km de Bouaflé (Centre-ouest), la centaine de chefs de village, de tribu et de canton issus des trois départements de la Marahoué, a décidé de taire les divergences et querelles afin de penser au bien-être de la région.

Selon le président du collectif, Zakouta Bi Kalé Mathias, il est indispensable de prôner l’union entre les chefs avant de se lancer dans le développement de la région. « J’ai invité mes pairs à discuter des problèmes qui concernent la chefferie et bannir certains langages qui ternissent l’image des chefs », a-t-il déclaré, en présence du maire de Bonon, Trazié Bi Guessan Alexis, parrain de la cérémonie.

Pour le chef Zakouta, la chefferie traditionnelle Gouro doit toujours rester digne en s’éloignant de la cupidité, la jalousie et la médisance, des maux qui empêchent la région d’emprunter le train du développement, selon lui.

Il a souhaité que cette assemblée générale soit un nouveau départ qui permettra aux trois départements d’amorcer leur évolution.

Avec l’Agence ivoirienne de presse (AIP)

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 547 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE