Les ex-rebelles démobilisés qui ont bloqué l’entrée de Bouaké, lundi, demandent à rencontrer Ouattara, suite aux négociations…

By: Africa Newsquick

Les ex-rebelles démobilisés qui ont bloqué l’entrée de Bouaké, lundi, demandent à rencontrer Ouattara, suite aux négociations…

 

Les ex-rebelles démobilisés qui avaient bloqué lundi l’entrée sud de Bouaké (Centre ivoirien), pendant plus de quatre heures, pour réclamer des primes, ont demandé à rencontrer le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, à l’issue des négociations entamées avec le corps préfectoral de la ville.

« Nous voulons rencontrer incessamment le président de la République », a déclaré le porte-parole des ex-combattants, Adama Ouattara, après environ six heures de discussions avec les autorités de la ville.

« Le secrétaire général a promis de transmettre par fax notre doléance, ainsi que tous nos points de revendications » au chef de l’Etat ivoirien, a affirmé M. Ouattara.

Ces ex-combattants démobilisés réclament des « primes Ecomog de 12 millions de FCFA et des arriérés de primes de grade de caporal de 2007 à 2011 ».

Un peu plus tôt lundi, près de 200 ex-combattants, en tenue civile et non armés, dont certains avaient attaché des banderoles rouges sur la tête, avaient bloqué l’entrée sud de Bouaké pour « réclamer une prime de 12 millions de FCFA ».

La manifestation a provoqué une longue file de véhicules à l’entrée sud de Bouaké.

Vers 10h30 (GMT et locales), après plus de quatre heures de manifestation, ils ont été invités à la discussion par les autorités préfectorales de Bouaké.

Le corridor a été rouvert et gardé par des militaires de l’armée ivoirienne.

Mercredi 05 avril, le gouvernement ivoirien avait empêché une marche de ces ex-combattants, qui projetaient de mener cette action pour « se faire entendre », avant d’être dissuadés par le conseiller technique du Premier ministre ivoirien, chargé de la politique, Souleymane Touré qui a appelé à « l’apaisement ».

Le conseiller avait promis de « rendre compte » et « revenir dans deux semaines avec des nouvelles d’espoir » pour ces ex-combattants.

Depuis le début de l’année, le gouvernement ivoirien fait face à une série de mutineries dans les casernes. Les soldats réclamaient le paiement de primes d’environ 12 millions FCFA dont les premiers versements ont débuté le 16 janvier.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE