Côte d’Ivoire : La démolition du marché de médicaments d’Adjamé-Roxy, «une grande victoire», selon Raymonde Goudou

By: Africa Newsquick

Côte d’Ivoire : La démolition du marché de médicaments d’Adjamé-Roxy, «une grande victoire», selon Raymonde Goudou

La ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Raymonde Goudou Coffie, se félicite du démantèlement du marché noir de médicaments d’Adjamé-Roxy, y percevant « une grande victoire » pour son administration dans sa mission de veiller à la bonne Santé des populations ivoirienne.

Une centaine d’éléments des forces de l’ordre et de défense ont pris d’assaut à la première heure, mercredi, le célèbre marché noir de médicaments, dénommé “Roxy”, situé à Adjamé, la commune populaire et commerciale de la capitale économique ivoirienne, Abidjan. Plus de 8000 femmes exerçaient illégalement l’activité de vente de médicaments sur ce site bien implanté depuis plus d’une vingtaine d’années.

« Hier, c’était une grande victoire pour le ministère de la Santé. J’applaudis », a déclaré, jeudi, lors d’une rencontre avec des acteurs des médias, Mme Raymonde Goudou-Coffie, redisant son indignation face à cette anormalité ayant longtemps prospéré. « Comment, en Côte d’Ivoire, peut-on avoir un marché à ciel ouvert de vente de médicaments illicites, contrefaits», s’est-elle interrogée.

Pour la ministre de la santé, toutefois, le temps mis pour raser le marché de Roxi visait à éviter sa recolonisation. « La destruction a mis du temps afin que l’action qui sera menée soit pérenne pour ne pas que cela reste un effet d’annonce. C’est la raison pour laquelle nous avons pris notre temps pour sensibiliser les 8 000 femmes qui étaient sur le marché», a-t-elle déclaré. Elle a relevé le fait que l’activité était aux mains d’un « cartel », ce qui a aussi compliqué son démantèlement.

Selon l’ordre des pharmaciens de Côte d’Ivoire, ce marché représentait 30% des ventes de médicaments dans le pays, faisant subir chaque année au secteur pharmaceutique légal « une perte de 40 à 50 milliards de francs CFA (76 millions d’euros) dont plus de 5 milliards destinés à l’Etat ».

Raymonde Goudou-Coffie a informé de ce que le gouvernement allait œuvrer à développer le générique afin de permettre aux populations de se soigner sainement à moindre coût. Pour elle, l’accessibilité des prix qui y étaient proposée, a grandement contribué à construire la triste notoriété de Roxi. C’est pourquoi, à l’en croire, au nombre des politiques pour éviter que ne repousse un autre marché de faux médicaments, les autorités ivoiriennes encouragent les pharmaciens à s’investir eux-mêmes dans l’industrie pharmaceutique qui, pour l’heure, ne couvre que 6% du marché local. Elle a annoncé pour 2018 l’ouverture de trois unités de fabrication.

Elle rencontrait des journalistes, autour d’un petit déjeuner, pour des échanges à « cœur ouvert » sur la politique du gouvernement en matière de Santé qu’elle a la charge de conduire. Elle a passé en revue notamment les acquis en matière d’infrastructures et d’offres de soins. Le concept « Ma santé, ma vie » a constitué le point d’orgue des échanges. Il s’agissait de mobiliser les hommes de médias autour de ce concept, reposant sur la prévention, afin qu’ils contribuent à la sensibilisation des populations.

kg/fmo

Tag:

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE