Presse ivoirienne: «Ce sont des confrères malades pour certains, amaigris et affaiblis pour d’autres, avec lesquels nous avons pu échanger» (FORDPCI)

By: Africa Newsquick

Presse ivoirienne: «Ce sont des confrères malades pour certains, amaigris et affaiblis pour d’autres, avec lesquels nous avons pu échanger» (FORDPCI)

Les samedi 11 et dimanche 12 févier 2017, six  (6)  journalistes ont été convoqués à la brigade de Recherche puis conduits nuitamment au camp de la gendarmerie d’Agban pour y être détenus

Il s’agit de :

  • trois (3) Directeurs de Publication: Vamara Coulibaly (Soir Info, L’Inter) ; Gbané Yacouba (Le Temps, LG Infos) ; Bamba Franck Mamadou (Notre Voie).
  • un (1) Rédacteur en chef: Ziao Hamadou (L’Inter).
  • deux (2) rédacteurs : Ferdinand Bailly (Le Temps) et Jean Bédel Gnago (correspondant de Soir Info à Aboisso).

Il leur est reproché, selon le communiqué du Procureur de la République, «d’avoir divulgué de fausses informations de nature à inciter les soldats à la révolte », à la suite des mouvements de colère de l’unité des Forces spéciales basée à Adiaké.

Pour en savoir davantage, une délégation du Forum des Directeurs de Publication de Côte d’Ivoire (FORDPCI) s’est rendue, ce lundi 13 février2017, dans les locaux de la brigade de Recherche à Abidjan Plateau. Ce sont des confrères malades pour certains, amaigris et affaiblis pour d’autres, avec lesquels nous avons pu échanger.

Réuni ce jour, en séance extraordinaire à son siège à Angré-Cocody et après analyse de la situation, le FORDPCIs’indignedu traitement infligé à ces journalistes et Directeurs de Publication.

Face à cette violation flagrante d’une part, de  l’esprit du Conseil des  Ministres du 03 aout 2016 ayant adopté un projet  de loi excluant la prison, la garde-à-vue et la détention préventive de  journalistes, et d’autre part, de la Loi portant régime juridique de la pesse en Côte d’Ivoire, Le Forum des Directeurs de Publication de Côte d’Ivoire (FORDPCI)  condamne vigoureusement ces arrestations de  nature à porter atteinte àla liberté de la presse.

Le FORDPCI exige des autorités gouvernementales et judiciaires, la libération sans délai et sans condition des journalistes illégalement détenus.

Le FORDPCI  interpelle, par ailleurs, le gouvernement ivoirien sur la nécessité du respect de la liberté de la presse, un droit fondamental garanti par la Constitution de  la 3ème République ivoirienne.

Fait à Abidjan, le 13 février 2017

Pour le Bureau du  FORDPCI 

Le président

Charles Lambert Tra-Bi

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 568 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE