Côte d’Ivoire: «Un président tenu en joue… par des hommes armés» (Assalé Tiémoko)

By: Africa Newsquick

Côte d’Ivoire: «Un président tenu en joue… par des hommes armés» (Assalé Tiémoko)

Le président Ouattara, selon les sources de «L’Eléphant» a été profondément déçu, en apprenant le nouveau coup de feu déclenché par les éléments des forces dites «Spéciales» basées à Adiaké. Il a voulu être président pour faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2000, le voilà, à quatre ans de l’échéance, tenue en joue par des hommes armés qui réclament des choses qui n’ont jamais été réclamées dans ce pays. Autres temps, autres pratiques.

L’armée ivoirienne, chacun le sait, n’est plus véritablement digne de cette appellation. Elle reste à reconstruire et, la tâche, non encore véritablement entamée, reste particulièrement ardue. Au lieu d’être une armée au service des populations, l’armée ivoirienne est devenue une sorte d’objet volant non identifié habité par des individus dont la plupart viennent de faire la découverte que le chantage armé exercé sur un président pris dans l’étau entre ses ambitions pour le pays et la réalité historique-découlant des nombreuses crises traversées et pour lesquelles, la vérité reste toujours la plus grande victime-est une pratique rentable.

En prenant un ministre de la République en otage certains, après avoir réclamé non moins de 20 millions chacun, ont réussi à obtenir une rançon de 5 millions avec promesse de paiement de 7 millions sur 7 mois. Les forces dites « Spéciales» elles, ont, à travers l’un des leurs qui s’est exprimé sur les antennes de « TV5 », réclamé 17 millions pour chaque élément. En accédant aux désirs des premiers, le gouvernement a voulu faire preuve de sagesse. Mais cette décision comportait les germes d’une réaction en chaine des autres corps. Ironie du sort, dans les casernes, ceux qui n’ont pas reçu les fruits de la prise d’otage et qui ont voulu manifester, ont été tenus en joue par les « preneurs d’otage ». Ce qui, on le sait, a profondément divisé une armée déjà profondément divisée.

Que faire? Continuer à payer chaque fois pour avoir la paix pour deux semaines en attendant un autre séisme et ainsi de suite jusqu’à ce que tous les corps reçoivent quelque chose avec le risque de l’arrêt, pour le reste de 2017, de tout investissement au bénéfice de l’ensemble de la population? Ou, taper du point sur une table qui n’existe plus, avec le risque d’un embrasement général? Il appartient au président de prendre une décision et de l’assumer courageusement.

Comme vient de le faire le ministre Kouassi Adjoumani en prenant publiquement position sur les questions brûlantes du moment. Mais « L’Eléphant » le sait, le président Ouattara vit en ce moment ce que l’on appelle « la solitude du pouvoir ». Dans un contexte où, tout ce qu’il a reconstruit au cours de son premier mandat, surtout au plan international, est en train de s’écrouler sous ses yeux, il n’a plus vraiment le choix. Le parti dont il est le président est traversé par de profonds mécontentements et la construction du parti unique avec le Pdci et autres demeure une mission herculéenne. Le monde s’effondre et pourtant, les « soldats», la plupart des proches autour de lui n’ont que 2020 dans la tête. Beaucoup se sont méthodiquement attelés à scier, par leurs actions, le bois sur lequel est assis le régime. A travers leur insolent train de vie, leur arrogance, leur refus du partage décrié par les Ivoiriens en général et les militants de leur parti en particulier, leur enrichissement rapide et pas toujours assis sur un travail honnêtement fait et qui peut être cité en exemple. Le tout, plafonné par des scandales dont les auteurs continuent de prospérer, dans les coulisses du pouvoir.

Tous ces exploits, depuis six ans, ont fini par constituer, petit à petit, un fumier sur lequel le mécontentement des Ivoiriens a poussé, a grandi et à commencer à exploser à petites doses avec la colère des militaires. Car, quelque condamnation qu’on voudrait faire de l’attitude des militaires est obligatoirement tempérée par ce qui se passe sous les yeux du peuple. Dans un contexte où des fonctionnaires font des grèves radicales, où chacun sait que le peuple n’est pas content et qu’il faille qu’un certain nombre de mesures soient prises pour rassurer les exclus de la croissance célébrée par des gens dont l’image ne passe plus, c’est une grave erreur que de nommer encore l’ancien ministre du pétrole et de l’énergie, quelques semaines seulement après sa sortie du gouvernement, Adama Toungara, conseiller à la Présidence de la République, avec rang de ministre. Le président a commis une erreur en sortant du pays pendant que des armes tonnaient. Il vient d’en commettre en nommant un autre ministre pendant que d’autres armes tonnent ou s’apprêtent à tonner et que les Ivoiriens, majoritairement, ont l’impression qu’ils sont exclus du partage des richesses et commencent à perdre espoir.

Comment s’étonner qu’il y ait de la colère en ce moment, partout?

Les militaires qui font aussi partie du peuple, qui ont des familles, qui ont des parents, ont fini par se convaincre que le seul moyen, pour eux et leurs familles, de profiter des fruits la croissance est de tenir les caisses de l’Etat en joue, quitte à les vider complètement. Et ça, c’est un problème qu’il va falloir traiter en profondeur en évitant les sparadraps.

Autrement, tous ceux qui ne font que penser à 2020 en s’accaparant tout ce qu’ils peuvent, risquent de se réveiller dans quelques jours.

Avec un peuple qui ne veut plus entendre parler d’eux à l’horizon 2020.

L’EDITORIAL D’ASSALE TIEMOKO, in L’Eléphant déchaîné n°519

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 550 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE