Violences faites aux défenseurs des droits de l’homme: La chaîne judiciaire à l’école de la Clinique juridique de Guiglo

By: Africa Newsquick

Violences  faites aux défenseurs des droits  de l’homme: La chaîne judiciaire à l’école de la Clinique juridique de Guiglo

Les acteurs de la chaîne judiciaire du Cavally  étaient en atelier de formation  les 02 et 03 février à Guiglo. C’est la salle de conférence de la préfecture de région qui a abrité cet atelier de formation.

Avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, la clinique juridique de Guiglo a renforcé les capacités des acteurs de la chaîne judiciaire de la région du Cavally, les 02 et 03 février dernier. Cet atelier de formation avait pour objectif  d’impulser une  nouvelle dynamique à la gouvernance judiciaire dans le but de mieux  lutter contre les violences  faites aux défenseurs des droits  de l’homme. Cette activité a été supervisée par l’Association des femmes juristes de Côte d’ivoire.

Deux jours durant, magistrats  et forces de l’ordre ont été instruits sur la protection  des défenseurs des droits de l’homme. Au terme de cet atelier les formateurs ont  invité les participants à œuvrer de sorte que les défenseurs des droits de l’homme puisent travailler librement et en toute sécurité. Autorités  administratives et initiateurs ont été marqués par le séreux dont les participants ont fait preuve au cours dudit atelier de sensibilisation.

Prenant la parole, le Directeur de la Clinique juridique de Guiglo, TRAORE  ZIE Innocent, tout en saluant les partenaires du projet PRODEF, a rendu hommage aux femmes juristes de Côte d’ivoire pour leurs efforts en faveur de la promotion du droit en Côte d’ivoire. « Les cliniques juridiques sont le fruit de l’engagement des femmes juristes de Côte d’Ivoire à sensibiliser les populations ivoiriennes sur les dispositions en vigueurs en matière de droit. Ce projet permettra à terme de donner une nouvelle dynamique pour mieux lutter contre les violences exercées sur les défenseurs des droits de l’homme. Nous avons bon espoir au regard des pré-tests et post-tests que nous avons  pu faire.» A dit le TRAORE ZIE Innocent. Pour sa part, la Vice-présidente  de l’Association des femmes juristes de Côte d’ivoire a dit sa satisfaction.  Mme ECARE épouse SAGNON  a  traduit   l’engagement des femmes juristes à faire connaître la loi n° 2014- 388 du 20 juin 2014 portant  promotion et protection  des défenseurs des droits de l’homme. Elle a aussi indiqué que les défenseurs ont certes des droits mais aussi des devoirs.

Dans son mot de clôture, le secrétaire général 2 de préfecture ASSAMOI AHOULOU Marc qui représentait le préfet de région du Cavally  a invité les participants à mettre en application la formation reçue.

KONAN RACH, à Guiglo

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 528 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE