23 ans après, le PDCI se souvient de son fondateur/Père Nestor Konan aux politiciens: «Chanter Houphouët ne donne pas la paix… Pourra-t-il nous reconnaître s’il devrait revenir aujourd’hui?»

By: Africa Newsquick

_dsc045423 ans après, le PDCI se souvient de son fondateur/Père Nestor Konan aux politiciens: «Chanter Houphouët ne donne pas la paix… Pourra-t-il nous reconnaître s’il devrait revenir aujourd’hui?»

7 décembre 1993-7 décembre 2016, cela fait 23 ans que Félix Houphouët-Boigny est décédé. La famille Boigny a demandé une messe d’action de grâce à l’Eglise Saint Augustin de Yamoussoukro pour le repos éternel de l’âme du Premier Président de la République de Côte d’Ivoire. Fondateur du PDCI-RDA, le parti présidé par Henri Konan Bédié y a envoyé une délégation de haut niveau conduite par le Chef du Secrétariat Exécutif, Pr Maurice Kakou Guikahué, et composée entre autres du Vice-président Boa Amoakon Edjampan Tiémélé, de Mme Odette Ehui, présidente de l’UFPDCI urbaine et se secrétaire générale, le délégué départemental Jean Kouakou Gnrangbé et Maxime Baudoua, représentant le Président du Conseil économique et social, Charles Diby Koffi. La famille Boigny était conduite par Nanan Augustin Dahouet-Boigny. Ci-dessous, l’homélie du Père Nestor Konan, Curé de la Cathédrale St Augustin de Yamoussoukro, prononcée après l’évangile.

_dsc0450 _dsc0468 _dsc0504 _dsc0505 _dsc0513 _dsc0518 _dsc0528 _dsc0531 _dsc0537 _dsc0538 _dsc0586 _dsc0593 _dsc0597« Chers frères et sœurs dans le Christ Jésus,

Mon homélie tournera autour de trois points.

Le premier point sera l’explication de la Parole de Dieu, le second point est le Président Félix Houphouët et Saint Augustin, le troisième point, 23 ans après. Une petite conclusion servira à clore mon homélie. La Parole de Dieu que nous venons d’entendre annoncent que le grand projet de Dieu, c’est de nous ramener tous à lui, d’être avec lui. Pour lui, c’est une priorité absolue. Il ne se contente pas de nous appeler de loin. Il vient à nous en nous envoyant des prophètes.

Le prophète Isaïe dans la 1ère lecture se présente comme un messager de l’espérance. Il annonce un monde de paix et de justice : «Le loup habitera avec l’agneau… le veau et le lionceau seront nourris ensemble… Un rameau sortira de la racine de Jessé». Ce rameau sera porteur de paix. L’Esprit du Seigneur lui sera donné par l’onction. Ainsi rempli de l’Esprit de Dieu, ce roi fera germer la justice. Il aura souci du faible et du pauvre dont il sauve la vie. Pour nous chrétiens, c’est un formidable message d’espérance. Avec la naissance de Jésus, c’est le commencement de sa réalisation. Un monde nouveau avec le Christ a déjà commencé. Dans l’Évangile de saint Matthieu, nous trouvons un prophète qui n’a pas peur. Il s’agit de Jean Baptiste, le dernier prophète de l’Ancien Testament. Ce qui intéresse l’évangéliste Matthieu, c’est d’abord le message qu’il proclame : « Convertissez-vous.., préparez le chemin du Seigneur». Il rappelle avec insistance la nécessité de « produire du fruit ». La conversion qu’il réclame à tous doit se traduire en actes. Il annonce le jugement de celui qui vient. Aucun privilège ne peut nous en extraire. Les juifs ont été nombreux à répondre à l’appel de Jean et à se faire baptiser par lui. Mais les pharisiens et les sadducéens se sont montrés méfiants car ce mode de pardon des péchés n’était pas prévu dans la loi de Moïse. C’est sans doute leur méfiance qui a provoqué les violentes invectives de Jean Baptiste «Engeance de vipères Qui vous a appris à fuir la colère qui vient. Le fait d’être de la descendance d’Abraham n’est pas une garantie de salut. Le fait de chanter le nom du président Félix Houphouët ne donne pas la paix à la Côte d’Ivoire. La vraie conversion doit produire un fruit visible. Elle doit nous amener à des gestes d’accueil, de partage et de solidarité. Cet appel est aussi pour chacun de nous. Voilà une bonne nouvelle pour nous et pour le monde entier. Le Christ est là, au cœur de nos vies. Cette bonne nouvelle doit être annoncée à temps et à contretemps.

Se convertir, c’est d’abord se reconnaître pécheurs ; Vivre dans le péché, c’est organiser notre vie sans Dieu et en dehors de lui. C’est aussi quand nous nous faisons du mal les uns aux autres. Dieu est atteint dans l’amour qu’il porte à chacun de ses enfants. C’est alors qu’il nous faut réentendre les appels de Jean Baptiste: «Convertissez-vous!»

Oui convertissez-vous, le président Houphouët a bien compris cette parole de Dieu. Baptisé à St Augustin de Bingerville, le jeune Félix s’est approprié la vie et la spiritualité de St Augustin l’évêque d’Hypone. Pour rappel, Augustin ce grand savant, qui après avoir rencontré le Christ a tout abandonné pour se mettre au service de l’Eglise, de ses frères et sœurs: «Tu étais au-dedans de moi alors que je te cherchais dehors», disait Augustin dans son livre les confessions.

Le jeune Félix a compris une seule chose dans la vie de St Augustin l’humilité, la recherche de Dieu. L’humilité précède la gloire et la sagesse commence par la crainte de Dieu. Celui qui craint Dieu ne peut pas ne pas travailler pour la paix. Toute sa vie, le président Houphouët a voulu ressembler à St Augustin. Il a réussi dans cette cathédrale qui porte son nom. Oui mes frères et sœurs, dans son humilité, il a aimé l’homme. Il a donné Dieu à l’homme.

23 ans après le rappel à Dieu qu’est-ce qui nous reste ? La chanson, je suis Houphouëtiste ou nous sommes des Houphouëtistes. Pourra-t-il nous reconnaître s’il devrait revenir aujourd’hui ?

D’abord le parti qu’il a créé, la division, l’insécurité, la violence, le problème de l’école, la réconciliation entre nous…  Nous avons le devoir de prier pour lui et aussi de prier pour le pays qu’il nous a laissé, pour sa famille, pour le village de Yamoussoukro. Dieu a envoyé le président Houphouët comme messager de paix, nous sommes envoyés à notre tour pour en être les messagers dans notre pays et dans le monde. Nous sommes tous envoyés comme messagers de l’Evangile du Christ. Nous ne le transmettons pas comme un simple bagage de connaissances. C’est en nous efforçant de mettre toute notre vie en accord avec tout l’Evangile que nous deviendront des hommes et des femmes de paix ».

Une couronne de fleurs à été déposée sur la tombe, au caveau familial des Boigny, du Père-fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, par la délégation conduite par Guikahué.

Michael Josué CHRISTIAN, à Yamoussoukro

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 558 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE