Lutte contre la traite des personnes: Bientôt une loi contre le phénomène

By: Africa Newsquick

Dominique Ouattara2410La Première Dame, Dominique Ouattara a présidé, le jeudi 23 octobre 2014 à son cabinet de Cocody, une importante réunion sur la traite des personnes. Cette réunion a vu la participation de Mme Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, par ailleurs, Vice-Présidente du Comité Interministériel de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants ; des représentants du Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères ; du Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité ; du Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur ; du Ministère de la communication et du chef de Mission de l’Organisation Internationale des Migrations.

Cette délégation était conduite par Mme Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant. Au cours de cette rencontre, il s’est agi pour les hôtes de Mme Dominique Ouattara de lui exposer non seulement la situation alarmante de la traite des personnes et notamment celle des jeunes ivoiriennes, mais aussi, de solliciter l’aide et le leadership de la Première Dame dans la lutte contre ce phénomène. Mme Anne Désirée Ouloto au cours de son exposé a révélé que cette traite est pratiquée pour la plus part sur des jeunes filles. Aguichées par la perspective d’un avenir meilleur dans les pays magrébins, ces jeunes filles sont recrutées à Abidjan. Au bout du compte, ce sont des violences en tout genre et spécifiquement des viols dont sont victimes ces jeunes filles. Des témoignages édifiants d’Ambassadeurs et de David Coomber, chef de mission de l’Organisation Internationale des Migrationsn’ont laissé personnes indifférents et particulièrement la Première Dame, Mme Dominique Ouattara.

Après avoir écouté ces témoignages, la Première Dominique Ouattara s’est dite disposée à mener la bataille. Mieux. Elle a décidé grâce au Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) de favoriser la réinsertion sociale des victimes de ce phénomène.

S’inspirant des recommandations sur la traite des personnes, du département d’Etat américain, Mme Dominique Ouattara a fait une exhortation à une lutte farouche contre la traite des adultes. Ces recommandations militent en faveur de l’adoption d’une législation pour criminaliser toutes les formes de ce trafic et mettre en place un mécanisme formel d’orientation des victimes et finaliser l’application du plan d’action national.

Bientôt une loi contre le phénomène

La ministre de la Solidarité, de la Famille, de la femme et de l’enfant, Anne Désirée Ouloto, a rassuré la Première dame Dominique Ouattara de ce qu’incessamment une loi spécifique sera votée. Pour ce faire, elle a révélé que le gouvernement prépare la riposte contre l’exploitation sexuelle et le travail forcé des adultes. Elle a précisé que neuf (09) filles ont tenté cette aventure. Deux (02) sont revenus dans un état lamentable. Elle a révélé qu’une fois dans le pays d’accueil, les victimes sont coupées de tout contact avec l’ambassade de la Côte d’Ivoire. Au lieu de les scolariser comme promis avant leur embarquement, ces dernières sont confinées sous la contrainte à des emplois domestiques.

Il ressort au cours de cette rencontre que les candidates au départ dont l’âge varie entre 18 et 24 ans paient 2500 à 3000 dollars aux agents recruteurs. Elles voyagent par voie aérienne et maritime.

Gilles R. OMAEL avec le SerCom 1ere Dame

 

Laisser un commentaire

Agenda

octobre 2017
D L M M J V S
« Sep    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 9 857 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE