Dégradations des routes ivoiriennes: Un Ingénieur des TP très révolté accuse…

By: Africa Newsquick

route-degradee-tiassale_dangerDégradations des routes ivoiriennes: Un Ingénieur des TP très révolté accuse…

Conscient que monsieur le Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence ALASSANE OUATTARA, a donné aux Ivoiriens, en quelques  années seulement, un réel et légitime motif de fierté en dotant notre pays d’importantes infrastructures routières et de voiries, mais suite aux dégradations précoces d’une grande partie de ces réalisations et devant le vaste programme de 6500 kilomètres de routes neuves à bitumer d’ici 2020, je me suis senti interpelé par un devoir de contribution en tant qu’Ingénieur Général des Travaux Publics, 32 ans d’expériences de suivi et contrôle des travaux, Directeur Gérant d’un Bureau de Suivi et Contrôle.

Pourquoi   je le fais maintenant? Pour 03 raisons:

  • Beaucoup de travaux sont prêts à être réalisés, il faut apporter des retouches à la situation,
  • Je ne suis plus astreint au devoir de réserve comme quand j’exerçais comme cadre dans un Bureau de Suivi et Contrôle de la place,
  • Je ne suis pas un partisan, je veux simplement apporter ma contribution.

 

A cet effet, je dresse un état des lieux non exhaustif de la situation, il y a d’autres causes ailleurs mais pour cette première partie je me limite à celles liées aux travaux:

  • dégradations en cours de travaux pour certains projets,
  • dégradations deux à trois mois après les travaux,
  • traitements des PAT des routes revêtues aussitôt terminés, apparaissent d’autres dégradations sur les surfaces non traitées et le plus souvent sur la zone traitée aussi,
  • traitements des PAT des routes revêtues passent localement de «nids de poules» à «carapaces de tortues» dénués de qualité et d’esthétique,  conséquence,  le confort et la sécurité de l’usager ne sont pas assurés,
  • finition de certains dispositifs de drainage non esthétique,
  • raccordements de voies neuves avec les existantes sans joints mais plutôt par superposition de revêtements qui détruit le confort de l’usager,
  • pose de buses pour les travaux de reprofilage lourd, sans fouilles ni berceaux corrects, ce qui conduit à leurs ruptures par le phénomène de renard, sans omettre le profil en long incorrectement établi avec des «dos d’ânes» dangereux,
  • la plupart des travaux de reprofilage lourd se font en réalité sans suivi et contrôle, parce qu’il n’y est fait ni essais labo, ni levés topo comme indiqués dans les clauses techniques,
  • absence d’audits «qualité des travaux» qui montreraient qu’ils ont été réalisés dans le respect scrupuleux des clauses techniques particulières,
  • études sans validation puisque la plupart des Bureaux d’Etudes (ne disposent pas de cellules de validation) prétextant que les délais ne le permettent pas.

 

Je vais à présent indiquer les entités intervenant dans la réalisation des travaux et ce qui à mon avis peut être sources non exhaustives, directes ou indirectes des dégradations précoces et graves des routes et voiries.

 

patrick-achi-2016ADMINISTRATION

  • marchés travaux inadaptés selon le type de travaux,
  • allotissement et dispersion des travaux non rationnels pour certains projets,
  • soumission ne laissant de place à l’éclosion de nouveaux Bureaux de Suivi et Contrôle des travaux,
  • attribution des marchés plus fondée sur l’historique des candidats que sur leur capacité résiduelle effective,
  • inadéquation du personnel clé imposé par l’administration et le personnel que requièrent les exigences des travaux,
  • délais d’exécution souvent courts pour les études et surtout pour les travaux,
  • essais labo et réceptions altimétriques, carte d’identité des routes et voiries, insuffisamment réalisés dans la majorité des travaux n’inspirent pas toujours la fiabilité attendue,
  • quelques fois, ordres de commencer les travaux lancés alors que les études relatives aux travaux non encore terminées,
  • attribution de plusieurs marchés d’études et de plusieurs marchés de suivi et contrôle à un seul Bureau de Suivi et Contrôle, de plusieurs marchés travaux à une seule Entreprise travaux,
  • aucune base de données de prix unitaires fiables devant permettre de définir lors des appels d’offres, un intervalle montant-plancher et montant-plafond en dehors duquel toute offre devra être rejetée, faute de non maîtrise des coûts,
  • implication de l’administration dans le déroulement des travaux et des décomptes si bien que l’entrepreneur ne sait plus du Bureau de Contrôle et de l’administration qui dirige les travaux avec pour conséquences:
  • faible capacité de rigueur et de libre arbitrage de l’administration en cas de conflits entre les deux principaux acteurs des travaux (Bureau de Contrôle et Entreprise),
  • Bureau de Suivi et Contrôle quelque foiss écarté et ordres de service et autres informations directement adressés à l’entrepreneur,
  • administration rend compte à administration qui écoute, au lieu d’interroger et éprouver le Bureau de Contrôle afin d’obtenir les résultats de qualité, de coûts et de délais, c’est l’administration qui explique à l’administration qui écoute, les retards des travaux et le programmes mis en place pour les résorber,
  • pendant ce temps, le Bureau de Suivi et Contrôle dissimulé dans le public, spectateur de l’exercice de son droit et de son devoir, rumine son inexistence dans la hiérarchie de l’autorité du chantier.

 

Je souhaite ardemment que les Bureaux de Suivi et de Contrôle soient comme stipulé dans les marchés, les seuls interlocuteurs des entreprises, soient éligibles à des crédits d’équipements à la hauteur des tâches à venir et que des marchés dédiés leur soient ouverts par le système de montants plafonnés et qu’en retour, ils embauchent et forment des techniciens supérieurs sortis des grandes écoles et qui sont en quête d’emplois.

Il n’y a pas de grandes écoles qui forment aux métiers de  contrôleurs de travaux, de surveillants de travaux et de laborantins, tout cela s’apprend sur le terrain.

 

ENTREPRISES

  • de vrais professionnelles il y en a, mais l’ardeur de certaines commence à s’émousser au regard de celles qui le sont moins,
  • de non professionnelles il y en a, foulant aux pieds les règles élémentaires des clauses techniques particulières, donnant l’impression que les travaux du BTP peuvent rimer avec aventure et non métier, pas besoin d’auditer leurs travaux, faites seulement un tour à la gare et interroger les usagers urbains et interurbains,
  • des amateurs il y en a, leurs ambitions nobles doivent être soutenues par une formation à la connaissance et au respect des clauses techniques particulières, des modes d’exécution et d’évaluation des travaux,
  • absence de procédures d’exécution et de respect des points d’arrêt requis des clauses techniques particulières,
  • non respect de l’application de l’auto contrôle intégral (cadences des essais de laboratoire et des levés altimétriques contractuels) donnant lieu à l’établissement d’une matricule géotechnique et d’un cahier de levés topographiques constituant tous les deux, la carte d’identité de la route ou de la voirie.

Face aux graves et continuelles dégradations auxquelles nous assistons, vous êtes les professionnelles du métier, vous êtes doublement interpelées.

 

BUREAUX DE SUIVI ET CONTROLE   

L’organisation du suivi et contrôle, base de la qualité, varie d’un Bureau de Contrôle à l’autre avec des résultats à représentations multiformes, pourquoi cela ?

  • les Bureaux de Suivi et Contrôle ne disposent pas toujours de matériels adéquats (labo et topo) pouvant garantir la fiabilité de leurs contrôles,
  • zéro, un, deux ou au plus trois laborantins là où les exigences des travaux requièrent au moins, huit, voire une dizaine,
  • brigade topo, dans beaucoup de cas disposant de matériels dépassés pour vérifier les implantations et les levés d’une entreprise équipée de matériels modernes,
  • le suivi d’exécution de beaucoup de tâches n’est pas assuré, insuffisance ou non qualification du personnel,
  • les Bureaux de Suivi et Contrôle le savent bien, les montants de leurs prestations sont inférieurs à 5% des montants des marchés travaux,
  • les Bureaux de Suivi et Contrôle le savent bien, pour se déplacer et avoir du carburant ils ont recours à l’entreprise,
  • leurs méthodes de calculs des quantités, base des coûts, sont très subjectives et demandent uniformisation,
  • la prise en compte des quantités, strictement liées au mode d’évaluation des travaux, est diversement comprise et appliquée,
  • les attachements des décomptes sans supports justificatifs appropriés, provenant de collaborateurs qui ne disposent pas le plus souvent des marchés travaux,
  • l’établissement des décomptes doit être accompagné d’un état d’avancement des travaux documenté et actualisé,
  • les Bureaux de Suivi et Contrôle le savent bien, paperassiers, nombreux rapports avec beaucoup de copier coller reconnaissables à la virgule, mais peu des très nombreux résultats d’essais et de levés topographiques qu’on attend d’eux.

 

Je le dirai toujours, toutes les dégradations que nous constatons aujourd’hui, pèsent lourdement sur les Bureaux de Suivi et Contrôle parce que la qualité des travaux est l’une de leurs obligations et ils ne peuvent en aucune façon s’y soustraire.

La DCGTX, dès sa création en 1978,  s’était donné pour vocation de former un corps de contrôleurs d’état des travaux du BTP et des GRANDS AMENAGEMENTS, nous constatons avec amertume à la fin de nos carrières professionnelles (plus de 35 ans), qu’en lieu et place de corps de contrôleurs d’état, c’est plutôt un corps de crabes se pinçant les uns les autres.

Une contribution de GNAHOUA Adou Gilbert, Ingénieur Général des TP,

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE