«La démocratie est en panne en Côte d’Ivoire », pour une affaire de « Kodjo rouge », Henriette Lagou entendue, mardi, pendant plus de 2 heures

By: Africa Newsquick

lagou-a-son-arrivee-a-la-ceremonie-des-baoule-a-yop-9«La démocratie est en panne en Côte d’Ivoire », pour une affaire de « Kodjo rouge », Henriette Lagou entendue, mardi, pendant plus de 2 heures

Membre de la coalition du « non » à la Constitution Ouattara, la présidente du Rpc-Paix, Mme Henriette Lagou a été entendue mardi 8 novembre en début de soirée par la brigade de recherche de la gendarmerie nationale sise au Plateau, de 19h à 21h. «La démocratie est en panne en Côte d’Ivoire. On n’a plus le droit de s’exprimer, de dire non aux projets du Président de la République. J’ai demandé à mes militants soit de voter NON, soit de rester chez eux le jour du vote. Je suis pour la Paix en Côte d’Ivoire. Ce n’est pas pour autant qu’on doit être d’accord avec tout ce que le gouvernement décide. Je ne suis pas d’accord avec la nouvelle Constitution, donc j’ai projeté de manifester contre de façon pacifique avec une opération de mobilisation des femmes dénommée «opération Kodjo rouge» dans les rues. Et pour cela, on me convoque pour m’entendre en criminelle comme si je préparais un coup de force avec des armes. C’est vraiment dommage», nous a confié, désabusée, la présidente du parti politique Rpc-Paix, Henriette Lagou, après son audience à la brigade de recherche. Elle n’a pas manqué ironique: «Les hommes devraient être contents de voir des femmes en blanc surmonté d’un « cache-sexe » rouge dans les rues, ou bien les « kodjo rouges » sont des armes de destruction massive?»

kodjo-rougeHenriette Lagou, ancienne exilée au Ghana, est l’auteur de l’appel à l’opération « Kodjo rouge, Ouattara dehors». Un appel qu’elle a lancé respectivement à la place CP1 le 22 octobre et à la place Ficgayo le 5 novembre dernier.

Selon nos informations, le même type de convocation, signée du Colonel Yéo est parvenue à l’ancien leader de la FESCI, Martial Ahipeaud, président de l’UDL et membre de la Coalition du non.

Le président de cette coalition, le professeur Bamba Moriféré a été lui, entendu samedi dernier, à la préfecture de police sise au Plateau. Tout comme les leaders du Front du refus Mamadou Koulibaly, Sangaré Abou Drahamane et Danièle Boni Claverie.

Gilles Richard OMAEL avec connectionivoirienne.net

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 568 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE