Conflit Cité Don Mello/Oribat : Une école publique vire miraculeusement au privé!

By: Africa Newsquick

kandia_camaraConflit Cité Don Mello/Oribat : Une école publique vire miraculeusement au privé!

La rentrée scolaire s’annonce pompeusement. Le stress des parents en quête d’une école pas chère et un programme d’encadrement sérieux, respectueux des normes pour leurs tout-petits, va en s’augmentant. Et du côté de la Cité Don Mello 1, sise à la Riviera Abatta, rien ne va!

Lors de la construction de ladite cité, aux dires de l’Association Syndicale des Copropriétaires de la Cité Don Mello 1 (ASCODIM), il était prévu sur le plan de masse, la construction d’une école primaire publique, conformément à l’Arrêté N°0022/MEN/CAB du 28 février 2001 portant attribution, organisation et fonctionnement de la Direction de l’Informatique, de la Planification, de l’Evaluation et des Statistiques qui fixe les critères de création et d’ouverture d’école primaire publique (EPP): «… En milieu urbain, dans le cadre des opérations immobilières, pour 250 logements, il faut prévoir la construction d’une école primaire publique de six (06) classes.» La cité Don Mello comptant 291 villas, avec plus de 300 enfants de 2 à 10 ans, avait donc droit à son école.

 

Une école publique devenue…privée

Les habitants de la cité, qui ont assisté jours après jours à la construction de cette école primaire de 6 classes, se sont réjouis de son achèvement. Et dans un élan de reconnaissance au promoteur de Oribat, M Sidibé Souleymane, par la voix de leur syndicat, ceux-ci lui ont adressé un courrier de félicitations et de remerciements pour cette sublissime école primaire publique construite pour leurs enfants. En guise de réponse, le promoteur leur annonce, dans un courrier en date du 29 juillet 2014, que l’école dont ils sont si fiers est, contrairement à leur espérance, une école privée qui ouvrirait pour l’année 2014-2015. Chez les parents, c’est le désarroi et le début d’un combat de longue haleine.

 

Le défilé dans les ministères

Sans perdre de temps, le conseil syndical, régulièrement constitué, adresse des courriers aux institutions concernées par le sujet. Notamment la Direction du logement et de la copropriété, le ministère de l’Education nationale et le ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme afin de leur faire part de la situation. Ils dénoncent par ailleurs, auprès du ministère de la Construction, certains abus:

-Les espaces verts contenus dans le plan de masse ont été transformés en logements additionnels et en un supermarché. Lequel supermarché construit, sans en aviser les copropriétaires, posera inévitablement à terme un problème sécuritaire majeur;

-La clôture de la cité construite de façon unilatérale par le promoteur comporte une ouverture de plus de 50 mètres; acte prémédité consécutif sans doute au différend financier qui oppose le promoteur à une partie des résidents. Ainsi, cette cité de plus de 293 villas est-elle exposée à toute sorte de danger.

S’ils ont été reçus par ces différentes institutions qui, en retour, ont fait la promesse d’écouter le promoteur et de leur revenir, les habitants de la Cité Don Mello 1 n’ont pas eu de suite. En outre, un courrier est adressé le 08 septembre 2014 à la Directrice du Service autonome pour l’encadrement des établissements privés (SAEEP) – devenu depuis lors la Direction pour l’encadrement des établissements privés (DEEP) – en vue de s’opposer à la demande d’agrément de l’école primaire dénommée «La règle d’or d’Oribat». Résultat des différentes correspondances, l’agrément est refusé. L’école primaire n’ouvrira pas ses portes ni à la rentrée 2014-2015, ni à celle de 2015-2016. Toutefois, des négociations ont lieu entre le promoteur et le syndic de la cité. Celui-ci se propose, en remplacement de l’école privée, de construire une école publique au sein de la Cité Don Mello 2 qui ne la sépare que d’une route. Cette proposition est refusée par le syndic qui exige que l’école primaire Don Mello 1 soit une école primaire comme elle est sensée l’être. Car, ils estiment que la seule école primaire ne peut accueillir les enfants vivant dans les deux cités.

 

Une nouvelle en or pour l’école primaire «La règle d’or d’Oribat»

Si l’agrément avait échappé, ces deux dernières années, à l’école primaire de la cité Don Mello 1, l’année 2016 s’annonce sous de bons auspices dans la mesure où l’agrément a finalement été accordé au propriétaire de l’établissement qui est désormais libre d’organiser sa rentrée au grand désarroi des copropriétaires de la cité qui n’excluent pas une action en justice. «Nous demandons juste que notre école nous soit restituée et que le promoteur respecte ses engagements; D’autant plus que dans les environs il n’y a pas d’école publique…» Réagit monsieur N’cho Maturin, représentant le syndic de la cité Don Mello 1. Dans le même temps, l’école primaire publique de la cité Don Mello 2 est livrée au ministère de l’Education nationale.

 

Oribat réagit

Interrogée sur la question, la société Oribat, par le canal de sa chargée de communication, dénonce la mauvaise foi du syndicat qui a été à la base d’un redressement fiscal de l’entreprise en raison des modifications réalisées par les propriétaires sur leurs maisons. «La cité Don Mello c’est une seule cité séparée par la route. C’est pourquoi on l’a appelée Don Mello 1 et Don Mello 2. Nous avons entamé des négociations avec les Syndics mais ce monsieur (Ndlr parlant de Monsieur N’Cho) ne veut rien entendre alors que la société a connu un redressement fiscal à cause des modifications non règlementaires que les propriétaires ont effectué sur leur maisons. Nous avons remis les clés de l’école primaire au ministère de l’Education nationale et nous avons obtenu notre agrément en bonne et due forme. Les documents pour le prouver sont disponibles». C’est à ne rien y comprendre…

 

BABETH BERIYTH (L’ELEPHANT DECHAINE N°479)

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE