Affrontements entre populations à Bonoua: Toute la vérité sur ce qui s’est passé réellement ce vendredi 21 août… (Témoignage)

Affrontements entre populations à Bonoua: Toute la vérité sur ce qui s’est passé réellement ce vendredi 21 août… (Témoignage)

Afrcanewsquick.net à reçu ce témoignage que nous vous proposons.

Il faut savoir que Bonoua a deux (02) quartiers de dioula communément appelé Dioulabougou. Le 1er et le plus ancien est situé en bordure de la voie principale, la voie internationale menant à Noé (frontière du Ghana).

Dans la matinée du 21/08/20, les femmes de l’opposition ont marché du rond-point jusqu’à Yaou (quartier de la Commune, situé à 5 km du centre ville de Bonoua et vers Bassam) en passant par la voie principale, la voie internationale où se trouve le 1er quartier Dioulabougou.

A leur retour et parvenues au niveau de Dioulabougou 1, les marcheuses ont été prises à parti par des jeunes dudit quartier au niveau de la mosquée et une marcheuse a été blessée après avoir reçu un  caillou. Il y a eu, évidemment, une riposte des jeunes qui encadraient la marche des femmes. C’est alors que les jeunes de Dioulabougou sont allés incendier les maquis, bars et commerces  appartenant aux Abourés et sont qui situés à la rue Princesse (il faut noter que la rue Princesse est située à environ 200 mètres de Dioulabougou 1) et sont, par la suite, allés incendier sept (07) cars de la compagnie ‘’Camille transport’’ stationnés dans sa gare (la gare de Camille transport est située au quartier Dioulabougou 1), ils se sont aussi  rendus à son domicile pour y mettre le feu. Camille est un entrepreneur de transport Abouré. C’est à la suite de ses événements que les jeunes Abourés ont saccagé tous les commerces des dioula au grand marché et dans le centre ville (le marché est situé au centre ville habité par des Abourés) avant que les forces de sécurité ne viennent s’interposer entre les deux parties pour éviter l’affrontement et instaurer un couvre-feu.

Lire aussi:  Kouacou Gnrangbé, délégué et maire Pdci de Yamoussoukro : «Le parti unifié devient comme un chantage… Le 17 juin le Bureau politique ne va pas valider l’Accord Politique mais…»

Les résidents du quartier Dioulabougou 2 (situé au quartier résidentiel, dernière le lycée municipal) qui ont beaucoup de commerces au grand marché et au centre ville se sont rendus dans la soirée d’hier au quartier Dioulabougou 1 pour signifier leur mécontentement  à leurs frères Djoula, car disent-ils, ce sont ces derniers qui ont provoqué cet affrontement qui leur a fait  perdre tous leurs commerces. Il s’en est suivi entre eux (djoulabougou 1 contre djoulbougou 2) des bagarres aux cours desquelles les jeunes de Dioulabougou 1 sont allés incendié la mosquée de Dioulabougou 2. A ce moment précis où je vous écris, les forces de sécurité ne s’interposent plus entre les Abourés et les Dioula, ils se maintiennent entre les deux quartiers de Dioulabougou pour éviter l’affrontement entre eux.

C’est la triste réalité qui se passe à Bonoua alors que qu’un, soi-disant professionnel des médias, rapporte de manière erronée des faits sans s’être  rendu  sur les lieux pour avoir les vraies informations.

Étant fils de Bonoua, je peux vous affirmer une chose : jamais les Dioula de Bonoua ne vont s’attaquer aux Abourés et vis-versa. Ils vivent trop en parfaite harmonie depuis des lustres pour en arriver là.

On raconte que ce sont des jeunes Djoula venus d’Abidjan qui sont à l’origine de ces affrontements.  Autre information importante: L’imam de la grande mosquée de Bonoua est un Abouré et ça les gens de l’extérieur  ne le savent certainement pas. Je suis convaincu que ceux qui ont posé ces actes ne sont pas de la communauté Dioula de Bonoua.

Lire aussi:  GUIGLO/Solidarité Covid-19 : Mathias Lessiehi apporte encore son soutien aux populations

Une correspondance particulière

1 thought on “Affrontements entre populations à Bonoua: Toute la vérité sur ce qui s’est passé réellement ce vendredi 21 août… (Témoignage)

  1. Pourquoi vous mentez comme si itiez les seul victime c’est bien les abouré qui voulaient brûler la mosquée musulmane vue qu’il n’ont pas puis brûlé la mosquée il sont allé cassé mes magasins des vendeurs dioula et celui des haoussa etc donc ne venez pas dire que les dioula sont les premiers à commencé cette bagarre qui a eu lieu le vendredi

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :