Accidents meurtriers en Côte d’Ivoire: Le ministre Amadou Koné prêche-t-il dans le désert ? 18 morts ce weekend au nord

Malgré les mesures draconiennes prises par le ministre des Transports, Amadou Koné qui, à cause des accidents ayant provoqué de nombreux décès et blessés graves ces dernières semaines a suspendu les inspecteurs de l’examen théorique et pratique du permis de conduire au profit des gendarmes, l’axe Katiola-Fronan a tué le dimanche 02 Mai 2021 aux environs de 08 heures.

En effet, un accident de la circulation est survenu sur cet axe, au niveau du carrefour de Darakokaha entre un minicar de 32 places, de marque Mistral, provenant de Ouangolodougou à destination de Bouaké et un camion articulé d’immatriculation étrangère, en partance pour le nord du pays et 02 motocyclistes dont un 01en provenance du village de Darakokaha sont impliqués dans cet accident  mortel.

Pour des témoins, l’un des motocyclistes a provoqué l’accident à cause du non-respect de la signalisation routière.

Comme bilan, 18 personnes ont perdu la vie et 22 autres sont gravement blessés, dont 17 hospitalisés au CHR de Katiola et 06 transférés au CHU de Bouaké.

Le Ministre des Transports, sans surprise, a exprimé les sincères condoléances du Gouvernement aux familles des personnes tuées et a formulé des vœux de prompt rétablissement aux blessés.

Apparemment, en dépit des mesures et réformes du ministère des Transports, les conducteurs d’engins à 2 ou 4 ou 6 roues sont restés sourds, à l’image d’un pasteur qui prêche dans un désert.

Lire aussi:  Report de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire: Basile Yao, membre du BP du PDCI, analyse la situation ivoirienne et propose Henri Konan Bédié pour diriger la transition

L’Etat est encore une fois interpellé.

Il doit changer de méthodes pour mieux se faire comprendre afin que les populations évitent au maximum les deuils causés par l’incivisme sur les routes.

Nathanaël Yao

Laisser un commentaire