6838 accidents en 3 mois: «Les accidents tuent plus que le coronavirus» (Dosso M. préfet de police)

Sur 6838 accidents de la route dans le district d’Abidjan, les motos, camions et gbaka ont le plus tué.

« De Janvier à mars 2021, (ndlr, soit en 3 mois), nous avons enregistré à Abidjan, 6838 accidents avec 4885 dégâts matériels, 1895 dégâts corporels, 2574 blessés et 59 décès », a annoncé le chef du district de police de Cocody, le commissaire principal Allali Kouassi. C’était le 15 Juin 2021 au cours d’une rencontre avec les transporteurs de la commune de Bingerville, à la gare de ladite commune.

Selon M. Allali, sur les accidents enregistrés à Bingerville, les taxi-compteurs ont occasionné 75, les gbaka 97, les motos 108, les camions 98 et les tricycles 34. Et cela a provoqué 08 décès.

Ce bilan a été jugé sombre par le commissaire principal Allali Kouassi, qui, à cet effet, a relevé des causes. « Parmi vous, de plus en plus de mineurs sont devenus conducteurs sans le permis de conduire. Certains prennent des stupéfiants et autres boissons alcoolisées avant de prendre le volant de leur véhicule. Vous roulez en sens inverse, sur le terre-plein. Vous roulez à vive allure, etc. », a-t-il relevé.
La rencontre avait pour objectif de sensibiliser les acteurs du transport sur les bons réflexes et comportements à adopter désormais afin d’éviter les nombreux accidents enregistrés ces dernières années.

Pour le commissaire principal, il est temps de mettre de l’ordre. C’est pourquoi, à l’initiative du ministre des Transports et sous la conduite du préfet d’Abidjan, la campagne de sensibilisation est initiée pour échanger avec eux afin de dégager des pistes de solution pour réduire le nombre d’accidents.

« Vous faites partie des acteurs clés du développement de la Côte d’Ivoire. Mais, que votre importance ne porte pas atteinte à notre développement. Les statistiques nous disent que les accidents tuent plus que le coronavirus. Nous sommes venus vous parler parce que le sujet est important. Il y a trop de morts. Nous avons reçu des consignes du ministre pour relayer ses instructions à tous les commissariats, et vous sensibiliser », a exposé Dosso Moussa, préfet de police d’Abidjan.

Qui a conseillé aux transporteurs une prise de conscience. Car, après la sensibilisation, viendra la campagne de répression.

Lire aussi:  Koffi Kouamé Norbert, délégué Pdci-Ghana: «La base du Pdci reste intacte dans la sous-région»

Nous osons croire que ces conseils ne tomberont pas dans des oreilles de sourds.

Nathanael Yao

🔥0 Vues | Lectures

Laisser un commentaire