3e mandat de Ouattara: Pour la première fois, Jean-Yves ESSO ESSIS se met en colère et s’adresse au chef de l’Etat… la longue liste des engagements non tenus

3e mandat de Ouattara: Pour la première fois, Jean-Yves ESSO ESSIS se met en colère et s’adresse au chef de l’Etat…

Lettre Ouverte à Son Excellence monsieur Alassane OUATTARA
Président de la République de Côte d’Ivoire.
Abidjan, le mardi 11 août 2020
14h50
Par JYEE
Objet : NON à un 3eme mandat présidentiel en Côte d’Ivoire.

Excellence Monsieur le Président,
Le président Laurent GBAGBO était surnommé “le boulanger” car, disiez vous, il avait pour habitude de rouler tout le monde dans la farine.
Eh bien vous qui avez passé vos deux mandats à mener tout le monde en bateau êtes un vrai piroguier dirons nous…

  • Avec SORO Guillaume, vous avez pris des engagements que vous n’avez pas respectés.
  • Avec le président Henri KONAN BEDIE, vous avez pris des engagements que vous n’avez pas respectés.
  • Avec votre Vice Président KABLAN DUNCAN, vous avez pris des engagements que vous n’avez pas respectés.
  • Avec MABRI Toikeuse, vous avez pris des engagements que vous n’avez pas respectés.
  • Avec AMON TANOH, vous avez pris des engagements que vous n’avez pas respectés.

Excellence Monsieur le Président,
Avec la Côte d’Ivoire, vous avez pris des engagements que vous n’avez pas honorés.

  • Le Stade de Khorogho est en cours…
  • Le Parc d’attraction d’Abidjan est en cours…
  • Le CHU d’Abobo est en cours…
  • L’ Université de San Pedro est en cours…
  • Le Stade de San Pedro est en cours…
  • L’Université de Bondoukou est en cours…
  • La Tour F du Plateau est en cours…
  • Le Stade de Yamoussoukro est en cours…
  • Le Metro d’Abidjan est en cours…
  • L’Université de Man est en cours…
  • Le 4eme pont est en cours…
  • Le 5eme pont et la Baie de Cocody sont en cours…
  • Le CHR d’Aboisso est en cours…
Lire aussi:  PDCI-RDA: 9e Session extraordinaire du Secrétariat exécutif, lundi 16 septembre…

Et nous pourrions continuer comme ca au risque de rallonger indéfiniment cette lettre ouverte.
Et pourtant en Afrique, la parole est sacrée…

Excellence Monsieur le Président,
Vous avez cependant quelque fois tenu parole, c’est vrai il faut le reconnaître :

  • Le rattrapage ethnique, réalisé…
  • L’exclusion d’éminents intellectuels non RHDP de l’administration publique, réalisé…
  • L’emprisonnement d’opposants politiques et de députés de la nation, réalisé…
  • Le maintien des opposants en exil par tous moyens, réalisé…
  • La capture de l’Etat par les opérateurs privés proches du régime, réalisé…
  • Le piétinement de la Constitution, réalisé…
  • L’extension et la banalisation de la corruption, réalisé…
  • L’appauvrissement de couches importantes et vulnérables de la population ( expulsion, casses de domiciles, expropriations, etc.), réalisé…
  • La delegitimation totale de l’Etat, réalisé.

Excellence Monsieur le Président,
Vous venez de franchir la Ligne Rouge en violant la Constitution ivoirienne qui vous interdit très clairement de postuler pour un 3ème mandat.
Nous ne sommes pas dupes…
Le Conseil Constitutionnel aux ordres validera votre candidature quitte à nous dire plus tard, lorsque le vent tournera, qu’ils ont tous été possédés par un esprit maléfique au moment de leur décision.
Ils sont coutumiers du fait…
Malgré votre interprétation très personnelle, et qui ne nous surprend guère, des textes de notre Loi Fondamentale, nous savons que vous savez au moins compter jusqu’à 3.
Il n’est autorisé, dans aucun pays africain, de faire 3 mandats présidentiels.

Excellence Monsieur le Président,
Vous narguez le peuple ivoirien en attendant sa réaction.
Ce n’est pas une attitude responsable…
Vous manipulez les images à votre avantage pour tromper la Communauté Internationale et vous mettez des bataillons de militants de votre parti dans la rue, dirigés par de hauts cadres du RHDP, irresponsables et tous plus va-t’en-guerre les uns que les autres, en attendant de voir comment reagira le peuple ivoirien.
Ce n’est pas une attitude responsable…
Le meilleur acte que vous devriez maintenant poser pour votre peuple si vous l’aimez vraiment et ne voulez pas qu’il s’entredéchire, c’est de quitter le pouvoir et de partir sans vous retourner.
Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président, nos salutations distinguées.
Jean-Yves ESSO ESSIS
Membre du BP du PDCI-RDA
Inspecteur du PDCI-RDA
Président des Cadres Dynamiques du PDCI-RDA

Lire aussi:  En villégiature à Mougins: Alassane Ouattara a roulé le groupe français Bouygues sur un projet moins endettant contre un projet chinois plus endettant pour l’Etat ivoirien

Laisser un commentaire