AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

PDCI-RDA/Un militant écrit à Tidjane Thiam: «Monsieur le Président, il faut impérativement que vous fassiez auditer la liste électorale»

5 min read
Tidjane Thiam du PDCI copie
8 / 100

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE MON PARTI POLITIQUE, le PDCI-RDA

Monsieur mon Président du PDCI-RDA, M. TIDJANE THIAM,

Monsieur le Président, j’ai dû réfléchir par deux fois en prenant sur moi la décision de vous écrire. 

D’abord en activant mes contacts qui auraient pu me permettre de vous rencontrer pour pouvoir vous parler de vive voix, ensuite en me rendant plusieurs fois à notre Maison de Parti espérant vous y rencontrer, mais bon… Puisque toutes les tentatives n’ont donné aucun résultat satisfaisant, alors je me suis adressé à mon Conseiller Politique pour lui dire que je compte vous adresser une note par voie de presse ; espérant que vous y jetterez un coup d’œil malgré votre agenda fortement chargé. Alors permettez !

Tidjane Thiam du PDCI copie

Je me présente

Mon président, je suis à l’état civile N’da K. Antoine EDO. Je suis né en 1976 dans mon village Pacobo qui est un village chef-lieu de Sous-préfecture qui – anciennement était dans la sous-préfecture de Tiassalé –aujourd’hui est dans le département de Taabo. Nous sommes donc dans la région de l’Agnéby-Tiassa.

Professionnellement, je suis toujours à la recherche d’un job à la mesure de mon diplôme d’Ingénieur en Ressources Humaines, mais en attendant je suis Journaliste Professionnel d’Investigation.

Politiquement, à Tiassalé, j’ai été membre du Grand Conseil Régional quand notre village était encore à Tiassalé. En passant à Taabo, je ne suis aujourd’hui qu’un simple militant PDCI à jour de ses cotisations car doté de ma carte de militant.

Je vous ferai l’économie de quelques détails de certaines batailles menées contre certaines oppositions tant au niveau des partis politiques que de certaines luttes internes au village au sujet de quelques soutiens de candidatures suscitées aux élections des Secrétaires Généraux du PDCI contre une certaine candidature. Aujourd’hui il est clair que le temps me donne entièrement raison.

Politiquement

Je peux dire que dans ma famille biologique, nous avons culture et coutume de suivre nos parents dans le choix de militantisme politique. Ce qui fait que je suis donc né PDCI-RDA et j’y suis depuis toujours.

En 2010-2011, quand est venu le projet originel du RHDP où notre papa à tous, Henri Konan Bédié, y était, moi aussi j’étais pour le RHDP tel qu’il l’avait pensé. Mais lorsqu’il s’est rendu compte du manque de sincérité de son « jeune frère », il n’a pas hésité à claquer la porte pour dire au revoir et à repartir à la Maison PDCI-RDA. Là encore, Moi aussi, je l’ai suivi. Et c’est l’une des raisons qui m’a poussé à aller prendre ma carte de militant. J’en veux pour preuve le fait que je n’ai jamais eu autre carte politique que celle du PDCI-RDA ; que je brandis avec honneur et fierté. Et je n’hésite pas de le dire : « C’est le parti politique de mon père et ma mère. Donc moi aussi ».

Je voudrais – avec votre permission – juste rappeler un jour sombre du mois de décembre 1999.

Ce jour-là, résidant dans la commune de Yopougon, je me suis levé très tôt le matin pour me rendre à l’Université de Cocody qui est devenue ou maintenant rebaptisée Université Félix Houphouët Boigny.

A peine suis-je arrivé que nos amis étudiants ont commencé à raconter qu’il y a des tirs, des tensions et des mouvements de militaires en ville.

Dès cet instant, les choses sont allées très rapidement : les bus de la Sotra ont disparu de la gare du Terminus du campus ; les tirs d’armes ont commencé à se faire entendre à Cocody; les taxis communaux et les taxis compteurs ont subitement disparu des voies…

J’ai alors commencé à me poser des questions quant à comment je vais m’arranger pour repartir à Yopougon. J’ai dû marcher du campus de Cocody à Adjamé-Liberté ; et c’est en arrivant là que je me suis rendu compte que les militaires faisaient des signes pour dire qu’ils avaient atteint leur objectif de ce soulèvement. Ils venaient d’arracher le pouvoir des mains du président démocratiquement élu, Henri Konan Bédié. J’ai vu quelques jeunes gens et jeunes filles esquisser des pas et gestes de joie. Et une onde de douleur comme une sorte d’énergie négative me traversa entièrement de la tête au pied, et l’esprit. Ce n’est plus tard que nous avons entendu d’autres voix d’autres personnes négativement célèbres.

Permettez que je tourne cette page sur laquelle je n’ai que trop duré !

C’est vous dire que j’ai été témoin de certains moments difficiles du passé récent.

Ce qui est important aujourd’hui, c’est le futur, l’avenir pour lequel vous êtes là, à la tête de notre parti politique.

Permettez que je revienne aussi sur le dernier récent discours à la nation prononcé par le président actuel de la Côte d’Ivoire, Monsieur Alassane Dramane Ouattara (ADO) à travers lequel rien de concret n’a été dit sur les questions essentielles que sont : les inondations à Abidjan, la cherté du coût de la vie, le chômage des jeunes diplômés, le problème des drogues à Abidjan et à l’intérieur, les fous qui sont de plus en plus nombreux, la prostitution qui ne fait que grimper…

Monsieur le président, M Tidjane Thiam, il faut que vous prenez ce pays par la présidence de la République pour mettre un peu d’ordre.

Vous êtes déjà notre candidat du PDCI-RDA pour la prochaine élection présidentielle. Je ne sais qui ou quels seront vos adversaires, ça ne m’intéresse pas parce que je suis sûr que nous allons gagner.

Il faut juste impérativement que vous fassiez auditer – par l’ONU et UA et Autres institutions internationales – la liste électorale car celle qui est là a déjà été ‘’travaillée’’ comme truquée pour et par le grand groupe d’en face. Si vous ne me comprenez pas, dites-le-moi pour que je vous explique bien.

Monsieur le président, faites tout ce qu’il faut pour que nous puissions enlever ces gens que je ne veux pas qualifier là.

Express, je termine cette note ainsi.

Merci mon président.

N. Antoine K. EDO

Militant du PDCI-RDA

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading