AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Démission de Valérie YAPO : «J’ai décidé de ne pas évoluer dans un environnement malsain… et ne pas me rendre complice d’une manœuvre dilatoire visant à tuer le PDCI-RDA»

5 min read
9ded4907 c0dd 4a8a b1c7 92324e395936
15 / 100

Madame Yapo Valérie, Membre du bureau politique du PDCI, Déléguée de Akoupé commune, Ex-secrétaire exécutif chargée des communautés, Ancienne Vice-présidente de la JPDCI-RDA et Ex-prisonnière politique des évènements de la présidentielle d’octobre 2020, n’est plus da déléguée communale d’Akoupé. Elle a démissionné de ce poste pour des raisons qu’elle égrène dans ce propos liminaire de sa conférence de presse organisée ce mercredi 3 juillet 2024, au Palm Club à Cocody, propos liminaire que nous vous proposons intégralement.

ec13dfd4 6d75 4407 bd2a dbf280f9d003

(…) Je vous remercie d’avoir répondu spontanément et massivement à notre invitation de ce jour, mercredi 03 juillet 2024, dans ce cadre de l’hôtel Palm-Club d’Abidjan pour vous faire la déclaration suivante.

 (A la suite de cette déclaration, nous nous tiendrons à votre disposition pour apporter des réponses à vos différentes préoccupations éventuelles).

Je me présente pour ceux qui ne me connaissent pas.

Je suis Madame Valérie Yapo.

Je suis membre du Bureau politique du PDCI-RDA.

Je suis Déléguée communale d’Akoupé.

Je suis ex-Secrétaire Exécutif chargée des communautés, et pour rappel ex-prisonnière pour mes opinions politiques et mon soutien sans faille à feu le Président Henri Konan Bédié et pour le PDCI.

J’ai eu l’honneur de servir loyalement mon parti et son grand président, notre regretté Henri Konan Bédié. Ceci m’a valu d’être nommée auprès de lui à ces hautes fonctions que je viens d’égrener.

Par mon acharnement et mon abnégation dans la discipline et dans le travail militant, j’ai pu accomplir de nombreuses et importantes missions pour le PDCI-RDA et le président Bédié que je ne peux tous les citer ici.

Je suis restée une militante debout et toujours engagée, et cela, sans trahir mon parti et l’idéal que j’ai des principes politiques que nous ont enseignés les pères fondateurs.

Mais, hélas aujourd’hui, avec la nouvelle donne et les changements à la tête du PDCI-RDA, nous nous sommes rendus compte de plusieurs manquements à notre endroit, et cela depuis la nomination d’un Haut représentant du parti dans la région.

Je suis constamment combattue et harcelée dans un élan bien afficher de me pousser à la démission.

Les faits remontent depuis le mois de mars de cette année 2024 même, précisément depuis la nomination de Monsieur Yapo Calixte par Monsieur Tidiane Thiam, nouveau président du PDCI-RDA, comme Haut Représentant du parti des Lagunes. Les faits sont les suivants :

– Calomnies à répétition sur ma modeste personne à l’endroit des militantes et militants de la Délégation d’Akoupé.

– L’instrumentation des membres du Bureau de la Délégation d’Akoupé commune en vue de me pousser à la démission.

– L’organisation des réunions et  convocation de plusieurs séances de travail avec les membres du Bureau de la Délégation sans mon consentement ou sans m’informer.

Tous ces actes de sabotage du travail abattu depuis des années, orchestré par le Haut Représentant du PDCI-RDA des Lagunes m’amènent à être convaincue que je gêne ce monsieur pour ma trop grande rigueur dans le travail.

A mon niveau personnel, j’ai aussi décidé de ne pas évoluer dans un environnement malsain au sein de la Délégation.

Au vu de tout ce qui précède et  face aux lourdes menaces qui pèsent sur mon intégrité physique, j’ai pris la résolution, après mûre réflexion, de déposer ma démission du poste de Déléguée communale du PDCI-RDA d’Akoupé à mon mandant.

Ceci va permettre à Monsieur Yapo Calixte, Haut Représentant du PDCI-RDA des Lagunes, de mieux manœuvrer à sa guise sur la Délégation.

Ce comportement traduit la volonté manifeste d’empêcher les autres cadres de la région d’émerger, et en sourdine une manœuvre dilatoire visant à tuer le PDCI-RDA dans la région. C’est un acte égoïste et égocentrique. Un tel comportement n’est pas digne de la mémoire des présidents Félix Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié.

Pour ne pas nous rendre ni complice, ni coupable des revers électoraux à venir dans la région d’Akoupé, nous prenons cette décision avec beaucoup d’amertume après avoir interpellé à plusieurs reprises la direction du PDCI-RDA par courrier.

Je profite de cette tribune pour lancer ce message à mes intrépides Secrétaires de section, mes vaillants présidents de Comité de base, à nos braves militantes et militants d’Akoupé, à qui malgré les regrets, je demande de rester fidèles et au service de notre grand parti le PDCI-RDA.

Mesdames et Messieurs, comme vous l’aviez sans doute noté, l’intitulé de cette conférence de presse porte sur l’actualité politique en Côte d’Ivoire, et en particulier au PDCI-RDA. Vous comprenez que je m’en suis tenue, pour ces propos liminaires, au cadre de mon parti.

Je me dispose, cependant à toute forme de question, mais en particulier pour ce qui concerne le PDCI-RDA qui est l’objet principal de cette sortie.

Que l’esprit des présidents Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié veille sur leur précieux héritage.

Que Dieu bénisse le PDCI-RDA et la Côte d’Ivoire, notre patrie moderne qui nous appelle toujours au devoir dans l’Union, la Discipline et le Travail.

Je vous remercie.

Madame Yapo Valérie.

Membre du bureau politique du PDCI

Déléguée de Akoupé commune,

Ex-secrétaire exécutif chargée des communautés,

Ancienne Vice-présidente de la JPDCI-RDA

Ex-prisonnière politique des évènements de la présidentielle d’octobre 2020

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading