AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

M’bahiakro: Raphael Diamala (maire) exhorte les responsables et acteurs du système éducatif à faire des activités socioculturelles une réalité

4 min read
35cd9d19 cf14 4654 8cba de5423135844
10 / 100

Diamala Kouassi Raphaël, maire de la commune de M’bahiakro, a parrainé, le vendredi 10 mai 2024, à M’bahiakro, les finales des activités socioculturelles de l’inspection de l’enseignement préscolaire et primaire (IEPP) de ladite ville. A cette occasion, il a prononcé un important discours.

 » Il m’est particulièrement agréable de prendre part aux phases finales des activités socioculturelles organisées par la circonscription de l’enseignement préscolaire et primaire de M’bahiakro en qualité de parrain desdites manifestations « , a-t-il indiqué.

Après avoir salué et dit merci à tous les invités, aux acteurs et partenaires, aux autorités administratives et politiques et à tous les acteurs et partenaires du système éducatif, il a fait savoir que c’est dans la dynamique de l’exercice de cette exaltante et passionnante mission, particulièrement celle relative à l’animation de la vie scolaire et de la promotion des activités extrascolaires que la circonscription de l’enseignement préscolaire et primaire de M’bahiakro organise ce jour les phases finales des activités socioculturelles de son secteur.

« Je voudrais à cet instant solennel de mon intervention féliciter et encourager le chef de la circonscription de l’enseignement préscolaire et primaire de M’bahiakro et l’ensemble de ses collaborateurs pour l’organisation effective de ces compétitions socioculturelles dans un esprit de convivialité et d’adversité instructive « , a-t-il dit.

A l’en croire, les thèmes de la présente édition de ces activités socioculturelles, en l’occurrence : « Sensibilisation sur la solidarité et le partage  » et  » Soyons des citoyens en déclarant les naissances de nos enfants  » sont d’une importance capitale donc salutaires.

En effet, fera-t-il remarquer, ces thèmes non seulement éduquent nos enfants sur les valeurs de la sociabilité et de la citoyenneté mais également sensibilisent les parents sur l’importance et la nécessité de déclarer les naissances à l’état civil de leurs circonscriptions administratives respectives.  » Ces déclarations de naissances permettent à nos enfants de disposer d’une identité et d’une personnalité juridique et sont des facteurs déterminants des opérations de dénombrement de la population et par ricochet de l’allocation des subventions aux collectivités territoriales et de la définition des politiques de développement de nos localités par l’Etat « , a-t-il fait observer.

Et d’ajouter :  » Nous nous réjouissons donc, ce jour, d’être les témoins privilégiés de ces compétitions socioculturelles car les élèves des différents établissements en lice ont fait montre de leurs talents artistiques et intellectuels. Nous avons été émerveillés par ce que nous venons de voir. Je peux vous affirmer que nous avons de bonnes graines et des terres propices, il nous suffit de disposer aussi de bons ouvriers et de conditions adéquates pour envisager dans le futur de bonnes saisons moissonneuses « .

Poursuivant, il a exhorté à cet effet les responsables et acteurs du système éducatif à persévérer dans cette voie de redynamisation et de l’animation de la vie scolaire et à faire de ce volet de l’éducation une réalité à M’bahiakro car elle est aussi importante que les autres activités pédagogiques.

En effet, a-t-il fait connaître, les activités extrascolaires sont mises en œuvre pour permettre aux apprenants de développer tout leur potentiel, leurs talents artistiques, sportifs et intellectuels au delà de l’instruction classique.

 » Elles permettent aussi à nos enfants de forger leur personnalité, de développer leurs compétences comportementales et entrepreneuriales, leur savoir-faire et surtout la détection des talents naissants qui somnolent en eux « , a-t-il souligné, non sans faire connaître les avantages de ces activités socioculturelles.

Il a, par conséquent, invité les enseignants à faire de l’animation de la vie scolaire une partie intégrante de leurs prérogatives en y consacrant le temps dédié encourageant les responsables des comités de gestion des établissements scolaires à prendre en compte les activités de la vie scolaire dans leurs attributions. Il a, aussi, exhorté les parents d’élèves à encourager et à laisser leurs enfants pratiquer les activités extrascolaires.

C.K  

Correspondant régional

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading