AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Réforme et innovation dans l’Enseignement supérieur: Pr Diawara passe la vitesse supérieure avec les Journées promotionnelles de l’assurance qualité

5 min read
f9bb5442 eae2 4dcb 8bab 3df42e261a56
8 / 100

La première édition des Journées promotionnelles de l’assurance qualité de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique s’est tenue, les jeudi 25 et vendredi 26 avril 2024, à l’espace CRRAE-UMOA, au Plateau, sur le thème : « Assurance qualité, formation de qualité et employabilité des jeunes diplômés ».

Dans son discours d’ouverture de l’activité, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS), Pr Adama Diawara, a défini le centre d’intérêt de ces assises.

f9bb5442 eae2 4dcb 8bab 3df42e261a56

 »Nous venons de procéder à la cérémonie d’ouverture de la première édition des journées promotionnelles de l’assurance qualité dans notre sous-secteur Enseignement supérieur et Recherche scientifique. Ces journées là ont un objectif majeur qui est d’abord de promouvoir la nouvelle loi sur l’Enseignement supérieur, la Recherche et l’innovation qui a été promulguée depuis le 22 mai 2023 par le chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara. Et ensuite, il s’agit de faire en sorte qu’au niveau de la Recherche et de l’innovation d’un côté et de l’Enseignement supérieur de l’autre, l’assurance qualité soit une fonction qui nous permette de réaliser la mission principale qui nous est assignée. Au niveau Enseignement supérieur, c’est de former  des ressources humaines de qualité capables de contribuer efficacement au développement de la Côte d’Ivoire. Et au niveau de la Recherche scientifique, c’est de développer une Recherche pertinente qui répond de façon concrète au développement, aux problèmes de développement qui s’opposent au pays. Donc l’assurance qualité est de nature à nous permettre d’y arriver de façon optimale.

Nous avons créé la Direction générale de la qualité des évaluations (DGQE) qui va muter bientôt en Agence nationale de l’assurance qualité pour l’Enseignement supérieur et de la Recherche (ANAQESR) dont les prérogatives sont de veiller également à ce que les produits qui sortent de notre dispositif aient la qualité espérée et attendue sur le marché de l’emploi. Derrière, il y a beaucoup de choses qui seront faites comme l’évaluation  de chaque université et Grande Ecole privée tous les ans sur un certain nombre de segments (sur les infrastructures, les équipements, la qualité du personnel enseignant, le rendement interne, c’est à dire les taux de réussite aux examens nationaux, sur le rendement externe c’est à dire l’employabilité des diplômés qui sortent du dispositif). A partir des notes acquises par chacun de ces établissements privés va dépendre le taux d’affection des bacheliers dans ces écoles. Le nombre de nouveaux bacheliers affectés sera calculé en fonction de la note de l’évaluation. Le classement des écoles incitera les parents à inscrire leurs enfants dans tel ou tel établissement qui est au diapason au détriment d’un autre.

Tout ceci constitue un facteur essentiel dans la mise à niveau de notre dispositif d’Enseignement supérieur privé qui accueille actuellement 47% de nos 293610 étudiants », a fait savoir le patron du MESRS, Pr Diawara.

Le directeur général de la qualité et des évaluations au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Dr Kouamé Lassina, a abordé dans le même sens, apportant plus de détails sur la notion d’assurance qualité.

Il dira : « Nous avons organisé ces journées pour mobiliser l’ensemble des acteurs et partenaires qui sont impliqués dans la mise en œuvre du processus de promotion de l’assurance qualité ; l’assurance qualité qui est une fonction stratégique dans la gouvernance de nos établissements de Formation et de Recherche. Fonction stratégique dans la gouvernance dit tout simplement ensemble de normes de qualité, ensemble de procédures à mettre en place, mais surtout des procédures qui sont mises en œuvre par tous ses acteurs. Tout ceci va nous conférer une certaine démarche de praticien qui nous permettra d’évaluer notre trajectoire en faisant ressortir les forces et les faiblesses dans la mise en œuvre de notre gouvernance. Ces Journées ont été initiées pour montrer que l’assurance qualité est instrument d’atteinte de l’excellence que nous recherchons tous. Il s’agit pour nous de faire en sorte que nos établissements puissent compter dans le firmament mondial de l’Enseignement supérieur. Cet instrument vise à tirer vers le haut notre système d’Enseignement supérieur. D’ailleurs la nouvelle loi qui a été prise vient à point nommé pour mieux encadrer la mise en œuvre de cette fonction là ».

Il a ajouté que ces journées doivent être institutionnalisées à l’avenir pour à la fois faire le bilan chaque année de cette mise en œuvre de la fonction assurance qualité dans les établissements et extirper les mauvais établissements ou encore les écoles-boutiques du système de l’enseignement supérieur. La qualité étant désormais de mise.

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a pris part à cette activité en tant qu’Institution partenaire du MESRS.

Sa représentante résidente en Côte d’Ivoire, Carol Flore-Smereczniak, s’est faite représenter par le Bekaye Diarra.

Celui-ci a exprimé la gratitude de son institution pour avoir été associée à cette initiative qui selon ses propos,  »représente une avancée majeure et témoigne à la fois d’une vision et d’une volonté politique de l’Etat ivoirien pour la promotion de l’excellence académique et de l’innovation au sein de son système d’Enseignement supérieur ».

Pour Bekaye Diarra, le thème de ces journées revêt d’une importance capitale.

A noter que le ministre Adama Diawara a profité de l’occasion pour prononcer une conférence magistrale sur la nouvelle loi relative à l’Enseignement supérieur, la Recherche et l’Innovation.

Vagoné Dry-Bi

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading