AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

CIV-Showbiz/Dans son nouvel album: Clarisse Kouassi choque le grand public et suscite des polémiques

4 min read
103b44b9 87fe 45cc 980a 97abafd50cf7
10 / 100

Autrefois appelé Bah Clarisse, l’artiste chanteuse tradi moderne désormais rebaptisée Clarisse Kouassi a présenté son 4 ème album à des mélomanes, amis et fans, lors d’une soirée spéciale organisée, le samedi 13 avril 2024, au Complexe Awlodan sis à Yopougon-Toits Rouges (route d’Abobodoumé).

D’après les enseignements de cette soirée de présentation, le nouveau chef-d’œuvre intitulé « Lacadi » est officiellement sur le marché depuis le 24 décembre 2023 en CD puis en Clé USB vendu respectivement à 2000 FCFA et 5000 FCFA.

Le temps de laxisme observé entre sa sortie officielle et le début de la promotion suscite à l’album autant d’intérêt que ses goûts de l’inédit, de l’interdit et la curiosité à découvrir ses six (6) titres à savoir : Yassoua bé laka yé (Lacadi), Adjo Blé, Aboua, Chéri, Ayéka et Sê ô tikê n’sili Jésus.

En effet, la dure réalité à pouvoir se trouver un producteur digne du nom dans le monde musical condamnera Clarisse Kouassi à piloter elle-même sur fonds propre la promotion de son nouvel opus.

Dans la stratégie mise en place pour mener à bien cette promotion, elle avait prévu de débuter cette tournée de présentation dudit 4 ème album dans les espaces beaucoup fréquentés par les amoureux de la musique tradi-moderne en mi janvier dernier.

Mais comme si le défaut de producteur ne faisait pas déjà assez de mal à sa carrière musicale, un problème de santé viendra l’empêcher de faire décoller sa nouvelle merveille telle que projetée dans son agenda initial.

Clarisse Kouassi sera éloignée de la scène musicale par la faute d’une maladie qui la vue hospitaliser pendant plus de deux mois. Deux mois non des moindres selon ses plans. C’est-à-dire entre janvier et fin mars où elle prévoyait parcourir beaucoup de chemin pour attaquer sereinement la période des fêtes de Pâques et frapper un grand coup.

Le fameux grand rendez-vous du Paquinou raté, l’artiste dit refusé de plier l’échine. En ce premier revers essuyé dans la promotion de cet album, elle voit un autre challenge à relever comme bien d’autres obstacles rencontrés dans sa vie privée.

Une vie privée abordée d’ailleurs dans la nouvelle œuvre discographique  »Lacadi ».

A lui tout seul, le titre de l’album suscite déjà des polémiques un peu partout sur la toile (réseaux sociaux) pour son caractère choquant que pour la mauvaise pratique qu’il dénonce.

Dans le fond,  »Lacadi » signifie chez les baoulé  »blaguer, baratiner une femme pour coucher avec elle et profiter de ses biens sans avoir de réels sentiments d’amour pour cette dernière ».

C’est ce que l’artiste a laissé paraître au moment de livrer ses impressions à la presse lors de ce lancement de la tournée de promotion de l’album.

« Dans ce 4 ème album, j’aborde la thématique de déception amoureuse. A travers cette chanson, je fais part de mes propres expériences conjugales.

En effet, une situation que beaucoup n’ont peut-être pas vécue, c’est l’ingratitude des hommes.

Quand les hommes n’ont pas les moyens ou assez d’argent, ils s’accrochent aux femmes en les faisant rêver d’une vie de couple jusqu’à la fin des temps. Mais dès que leur situation de précarité se décante, c’est là qu’ils vous montrent leur vrai visage en se séparant de vous, laissant à votre seule charge les enfants qu’ils ont eus avec vous durant les années passées ensemble », a déclaré Clarisse Kouassi.

C’est avec le sentiment d’avoir trouvé une justicière capable d’aborder sans complexe des sujets dits tabous dans les sociétés africaines que le public a accueilli l’artiste et savouré les différentes chansons de l’album.

Le lendemain dimanche 14 avril, celle qui est désormais surnommée « L’avocate des femmes opprimées » a poursuivi sa tournée dans la même soirée respectivement au Baoulé puis au Siablé Inter, deux espaces situés à Yopougon-Maroc.

Selon son programme actuel, elle fera à nouveau le show à l’espace Atôfê sis au carrefour Oasis du même quartier Maroc.

Le projet d’organiser un concert n’est évoqué nulle part par elle et au sein de son entourage.

Pour eux, faire connaître l’album et évacuer une bonne partie de son stock sur le marché reste et demeure la seule chose à l’ordre du jour.

Vagoné Dry-Bi

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading