AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Révolution de l’IA : remodeler l’industrie de la traduction tout en préservant le facteur humain

7 min read
revolution de lia remodeler lindustrie de la traduction tout en preservant le facteur humain
Pronto Translations présente des perspectives sur le rôle que joue l’IA dans la transformation du secteur de la traduction, soulignant la valeur irremplaçable de l’expertise humaine
image 25
New York, USA, 13 Mars 2024 -/African Media Agency(AMA)/- Pronto Translations, prestataire de premier plan de services de traduction et d’interprétation, a publié aujourd’hui une étude complète présentant les principales tendances qui façonnent le secteur de la traduction et de l’interprétation face à l’expansion mondiale et l’utilisation de l’IA générative. L’étude, basée sur une analyse approfondie et des enquêtes auprès d’entreprises de différents secteurs, apporte des idées précieuses sur la manière dont les entreprises tirent parti des services de traduction et d’interprétation pour atteindre de nouveaux marchés et publics.Croissance soutenue : tenir bon face à l’IA et à l’automatisation
image 26
Le chiffre d’affaires généré par le marché des services linguistiques est estimé à 76,78 milliards USD en 2024 et devrait atteindre 104,31 milliards USD d’ici à 2029, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 6,32 % pendant la période de prévision (2024-2029).
Source: www.mordorintelligence.com/industry-reports/language-services-market 
Parler avec le bon langage : le rôle crucial de la localisation dans le commerce mondial
image 27
Cette trajectoire de forte croissance souligne l’importance grandissante d’une communication efficace entre les langues dans l’environnement commercial mondialisé d’aujourd’hui. Les entreprises ressentent de plus en plus le besoin de localiser leurs produits et services pour toucher un public plus large et se développer sur de nouveaux marchés. Cela demande le recours à des services de traduction de qualité qui permettent une communication précise et adaptée aux différentes cultures.Sur la base de ces prévisions de croissance, le marché de la traduction devrait atteindre un chiffre d’affaires de près de 104,31 milliards USD d’ici à la fin de l’année 2029. Cela souligne nettement les grandes opportunités qui s’offrent au secteur, tant aux prestataires de services de traduction déjà en activité qu’aux nouveaux venus qui cherchent à tirer parti de cette demande croissante.Intelligence artificielle : un nouveau lexique pour la traductionLa traduction assistée par l’IA prend une place centrale dans la définition de son avenir avec de nombreuses applications passionnantes. Grâce aux avancées des algorithmes, de l’infrastructure informatique, de la disponibilité des données et des méthodologies de recherche menant à une plus grande précision et une plus grande fiabilité, l’IA peut être utilisée pour faciliter la traduction en temps réel de grands volumes de texte source.De plus, l’apprentissage automatique et la technologie de traduction sont déjà utilisés pour assister les traducteurs humains dans leur travail. Les équipes internes qui sont aux prises avec des délais serrés et des charges de travail croissantes peuvent s’aident de la traduction par l’IA pour augmenter la productivité et automatiser les tâches de traduction les plus élémentaires.La touche humaine dans un monde numérique : pourquoi les traducteurs restent indispensablesNéanmoins, les avancées constantes de l’IA offrent des perspectives prometteuses pour la traduction pratique par l’IA dans les communications quotidiennes. Obtenir une précision de 100 % dans la traduction du langage naturel par le biais d’un logiciel reste un objectif lointain. Bien que les traductions par l’IA excellent dans le traitement rapide de grands volumes de contenu, elles se heurtent à des limites à l’heure de saisir des nuances contextuelles, des notions sensibles et des émotions. Même les technologies de traduction les plus sophistiquées ne parviennent pas à saisir toutes les subtilités de la langue.Même avec les progrès de l’IA, il est peu probable que celle-ci remplace entièrement l’apprentissage traditionnel des langues et les traducteurs humains. Quelle que soit l’évolution des technologies de traduction, ce sont les langues qui sont importantes. Elles reposent sur des règles de grammaire spécifiques et des structures nuancées. En définitive, même les familles de langues les plus accessibles sont relativement abstraites. Le facteur humain jouera toujours un rôle important dans l’apprentissage des langues.Transformer le métier : comment l’IA redéfinit le rôle du traducteurLes traductions assistées par l’IA sont de plus en plus fiables, mais il reste encore une marge d’erreur qui demande l’intervention des traducteurs humains. Il faut au minimum que des relecteurs vérifient toutes les traductions automatiques. En fonction de l’utilisateur final, une révision approfondie peut être nécessaire. La traduction par l’IA peut alléger la charge pour les traducteurs humains, mais elle ne fait que changer leur façon de travailler, plutôt que de les mettre au chômage.Depuis des siècles, les traducteurs humains sont au cœur de l’industrie linguistique. Leurs responsabilités dépassent la simple traduction de mots ; ils interprètent également des significations, saisissent les particularités culturelles et veillent à ce que le contenu traduit soit intéressant aux yeux du public visé. L’IA est manifestement incapable de reproduire cette touche humaine dans la traduction.Un outil de traduction caractéristique offre un niveau de précision particulièrement élevé. Mais si un outil n’est pas parfait à 100%, il n’est pas possible de s’y fier pour des communications qui s’accompagnent de forts enjeux. Dans les affaires internationales, il n’y a pas de place pour les malentendus. En outre, les canaux diplomatiques doivent maîtriser les nuances des langues étrangères pour entretenir une correspondance fluide.Dans de nombreux cas, les logiciels d’apprentissage des langues par l’IA peuvent être utilisés pour fournir une première version fiable d’une traduction. Toutefois, les échanges en face à face et les communications sensibles doivent encore être gérés et contrôlés par des traducteurs humains et des linguistes experts. Bien que l’IA soit de plus en plus nécessaire, la demande pour des traducteurs humains ne cesse d’augmenter. Les agences d’interprètes et de traducteurs devraient connaître une croissance de l’emploi de 20 % jusqu’en 2032, selon le Bureau of Labor Statistics des États-Unis. Ce taux de croissance est nettement plus rapide que la moyenne des autres travailleurs, toutes activités confondues.Une lingua franca pour le 21e siècle : équilibrer technologie et facteur humain« L’avenir de la traduction linguistique n’est pas une bataille entre l’IA et les traducteurs humains. C’est l’alliance de la collaboration, de la technologie et de l’expertise humaine qui pourrait révolutionner le monde de la traduction », a déclaré Joshua B. Cohen, PDG de Pronto Translations.L’IA a le potentiel pour traiter rapidement de grands volumes de traduction et faire en sorte que celles-ci soient faciles à utiliser et abordables. Cependant, des traductions de qualité et ancrées dans un contexte précis demandent une touche humaine. L’avenir de la traduction linguistique verra probablement l’intelligence artificielle et les traducteurs humains travailler main dans la main, en conjuguant leurs forces respectives et en surmontant leurs limites.En résumé, l’avenir de la traduction linguistique offre de nombreuses perspectives intéressantes. L’arrivée de l’IA a complètement changé le secteur en apportant de l’évolutivité, de l’efficacité et de la rapidité. Néanmoins, l’importance des traducteurs humains persiste, compte tenu de leur maîtrise de nombreuses langues, de leur compréhension des nuances culturelles et de leur capacité à traiter des traductions complexes.Distribué African Media Agency (AMA) par Pronto TranslationsÀ propos de Pronto Translations :En activité depuis 25 ans, Pronto Translations est une entreprise internationale rigoureuse, qui dispose de bureaux à New York, Nîmes, Nankin (Chine), Séoul et Osaka. Elle fournit des services d’interprétation, de traduction et de localisation de grande qualité.L’équipe de Pronto compte plus de 1 000 traducteurs couvrant 122 langues, qui ont tous été sélectionnés pour leur expertise spécifique dans le secteur. Beaucoup de ces traducteurs sont diplômés de grandes universités et/ou certifiés par des associations professionnelles et tous travaillent via un portail sécurisé qui garantit la qualité et la confidentialité. Notre disponibilité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 permet de traiter rapidement les projets urgents, même pendant les week-ends et les jours fériés.Forte de ses quelque 20 ans d’expérience dans la transformation des messages d’entreprise dans les langues les plus parlées et les moins parlées du monde, Pronto Translations est le service et la solution de référence pour les besoins en marketing et relations publiques de toute entreprise qui souhaitent s’adresser aux publics du monde entier dans leur propre langue.Contact pour les médiasJoshua B. CohenPDG, Pronto TranslationsTél : +1 646 984 4073clientservices@prontotranslations.comhttps://prontotranslations.comSource : African Media Agency (AMA)

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading