0a4f15d4 a2e2 4121 92af 27a4135eeb6f

Iffou/Les bacheliers d’or 2024: Depuis Ouellé, Akoto Olivier exhorte les élèves à s’attacher à ce concept d’excellence

10 / 100

L’honorable Akoto Kouassi Olivier, député de Daoukro-N’gattakro, a procédé, le jeudi 07 mars 2024, au lycée moderne Adrien Kouassi Tollah de Ouellé, au lancement de la 8è édition des bacheliers d’or de l’Iffou. A cette occasion, Dr Ya Komenan Raphaël, maire de la commune de Ouellé, lui a transmis toute sa gratitude pour le choix de sa commune, apprenant aux élèves que de par ce concept naitront des leaders de demain. Il les a invités à avoir une oreille attentive à l’effet d’écouter tout ce qui va se dire.

Kouadio N’zué Étienne, président du comité d’organisation, n’a eu que des mots de remerciement à l’endroit de chacun et de chacune avant de faire une doléance à l’honorable Akoto Olivier, celle de leur offrir un climatiseur pour la salle des professeurs qui est hors d’usage depuis deux ans.

Kra Konan Paul, député de Ouellé, Ananda et Akpassanou, a dit merci à l’initiateur du concept invitant les élèves à redoubler d’efforts pour donner un éclat particulier à la cérémonie.

Quant à Tano Jean-Baptiste, étudiant en master 1 de droit public à l’université de Bouaké, bachelier d’or de l’édition 2020, il a eu une pensée pieuse pour le président Henri Konan Bédié exprimant sa gratitude à l’honorable Akoto Olivier. Il a raconté comment il s’est mis au travail pour être bachelier d’or en 2020 avant de dire aux élèves que le concept doit être comme un véritable facteur d’émulation. Il a, pour finir, dit merci à l’honorable Akoto Olivier pour tout ce qu’il fait pour la région.

Wadré Ahou Thérèse épouse Koffi, directrice régionale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, a interpellé les élèves en ces termes :  » Que chacun d’entre vous, chers élèves, se sente concerné par ce concept Les bacheliers d’or. Il n’y a pas seulement quelques deux ou trois qui doivent en bénéficier. Nous encourageons tous nos élèves à être des bacheliers d’or « .

Elle a, ensuite, informé toute la communauté éducative et les parents qu’elle initie cette année la journée régionale de l’excellence et du mérite pour emboîter le pas au député et encourager les enfants à bien travailler. Elle a, également, dit infiniment merci à l’honorable Akoto Olivier pour tout ce qu’il fait pour les élèves avant de souhaiter que les autres cadres de la région les aident pour les emmener à améliorer les conditions dans lesquelles travaillent les élèves et les enseignants pour qu’ils puissent avoir des excellents à tous les niveaux dans l’Iffou. Elle a exprimé toute sa reconnaissance à l’honorable Akoto Olivier pour tout ce qu’il fait avant de demander aux élèves d’éviter les maux qui minent l’école et qui les empêchent d’avancer.

L’honorable Akoto Olivier, initiateur du concept, a, après avoir dit merci et salué chacun et chacune, indiqué que « depuis des années, nous avons initié ce concept pour faire la promotion à l’école ».

 » L’Etat de Côte d’Ivoire construit des écoles. L’Etat de Côte d’Ivoire envoie des enseignants. L’Etat de Côte d’Ivoire fait des efforts pour emmener nos enfants à être brillants, intelligents, à avoir de grands diplômes et à pouvoir réussir demain dans la vie active, mais nous les parents d’élèves, nous avons un rôle, une mission. Notre mission, c’est de vous accompagner, de vous encadrer. Voilà pourquoi, nous avons initié ce projet, et ce projet que nous avons initié va permettre à des futurs bacheliers d’être des futurs Kra Paul, des futurs Ya Raphaël, des futurs Soro Sana, des futures directrice régionale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, des futurs Akoto Olivier. Pourquoi pas ? En effet, le concept Les bacheliers d’or est né pour faire la promotion de l’excellence à l’école et depuis 07 ans, nous célébrons en moyenne les 20 meilleurs bacheliers des séries A1, A2, C, D, G1, G2 de l’Iffou. A l’édition précédente, nous avons récompensé et honoré 20 bacheliers de la région et les 03 apprenants du lycée professionnel de Daoukro. Parmi ces élèves, deux venaient du lycée moderne Adrien Kouassi Tollah. Monsieur le proviseur, vous êtes témoin. Les élèves qui sont en première ou qui n’ont pas eu la chance d’avoir le BAC sont témoins. Vous vous rappelez d’Ettien Ya Mondesir Ettien. Il a eu le BAC ici et a été sélectionné comme bachelier d’or. Vous vous rappelez d’Angaman Koua Wilfried et de Kouakou N’guessan Grâce Ester, une élève qui vient du collège privé le Temple du savoir. Tous ceux-là ont eu le BAC à Ouellé et chaque lauréat est réparti avec un ordinateur-portable, une enveloppe, un peu d’argent naturellement pour préparer les concours d’entrée dans les grandes écoles de la Côte d’Ivoire et aujourd’hui, dans l’ensemble des bacheliers de l’année 2023, nous avons 07 bacheliers de la région de l’Iffou qui sont à l’Institut Polytechnique Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro parmi les meilleurs. Et depuis 2017 que nous avons initié le concept, nous sommes à 103 diplômés qui sont dans les grandes entreprises en Côte d’Ivoire, en Europe et dans la sous-région. Et tout à l’heure, vous avez vu l’étudiant Tano qui a eu à prendre la parole. Il est arrivé de Bouaké hier nuit. Il est bachelier d’or de l’année 2022 pour dire qu’après la cérémonie, on fait un suivi-évaluation de ces enfants là. C’est pour dire que ce que nous faisons aujourd’hui là, c’est de soutenir nos élites de demain et il faut vous attacher à ce concept là parce que votre vie, votre avenir en dépend « , a-t-il dit non sans prier toute la famille éducative, les parents d’élève à s’approprier ce concept en inculquant la culture de l’excellence dans nos quotidiens.

Pour le reste, il a prodigué des conseils aux parents et aux élèves avant de procéder au lancement de la 8è édition du concept Les bacheliers d’or de la région de l’Iffou.

Kouadio Kouamé Franck, élève en classe de terminale A2 avec une moyenne de 14,22; Brou Marc Charlemagne, élève en classe de terminale C avec une moyenne de 14,65 et Kouassi Yao Hilari Simplice, élève en classe de terminale D avec une moyenne de15,47 ont été récompensés.

Leur porte-parole Kouadio Kouamé Franck a, au nom des trois élèves, pris l’engagement d’être parmi les bacheliers d’or de 2024 avant de dire merci à leurs bienfaiteurs.

Soro Sana, préfet du département de Ouellé, représentant Djiké Raymond Claude, préfet de la région de l’Iffou, préfet de Daoukro, a, au nom de ce dernier, invité les élèves à relever le défi de l’excellence au titre de cette année académique en faisant en sorte d’être les plus nombreux à être primés le 13 juillet prochain avant de les exhorter au travail.

C.K

Correspondant régional