AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Sénat/Tête-à-tête Kandia CAMRA-Raymonde GAGNE: Échanges commerciaux, éducation, relations internationales, au cœur des échanges

5 min read
45219a56 2687 4c06 ad0c a64f04873244
8 / 100

En visite d’amitié et de travail en Côte d’Ivoire, la Présidente du Sénat du Canada, Raymonde Gagné a été reçue par son homologue ivoirien, Kandia Kamissoko Camara, au siège du Sénat de Côte d’Ivoire sis à Yamoussoukro, ce lundi 4 mars 2024.

Tête-à-tête, séance travail en présence des deux délégations, communiqué final ont meublé cette visite d’amitié et de travail. Au terme des échanges, la Présidente de la Chambre haute du Parlement ivoirien s’est satisfaite des échanges qui se sont voulus fructueux pour sa jeune institution. « Vous le savez le Canada a une très, très grande expérience en matière parlementaire. Le Sénat du Canada a été créé en 1867 donc vous imaginez un peu la somme d’expériences de cette Chambre et nous avons voulu, au niveau de notre Chambre, profiter de cette longue et riche expérience du Canada afin de nous améliorer et d’apprendre à leurs côtés. C’est pour cela que nous avons demandé à madame la Présidente du Sénat du Canada l’approfondissement de nos relations surtout à travers la formation des Sénateurs et du personnel administratif et technique. Cela dans l’intérêt des populations ivoiriennes», a fait savoir Kandia Camara.

Tombée sous le charme de l’hospitalité ivoirienne, la patronne du Sénat canadien, accompagnée de son époux et d’une forte délégation de plus de 10 membres, n’a pas manqué de saluer cette qualité ivoirienne.

« La Côte d’Ivoire est le pays de l’hospitalité. Je l’ai ressenti, et je ramène chez moi, cette qualité-là, que vous nous transmettez. Je voudrais remercier la Présidente du sénat ivoirien Kandia Camara, pour l’organisation de ces échanges. Parce que, l’important, c’est de pouvoir écouter et échanger. Peu importe, les pays que je visite, le plus important, c’est d’écouter et entendre ce que les gens disent au cours des échanges, pour améliorer les relations», a-t-elle fait noter avant d’indiquer l’objectif poursuivi par ses visites de travail et d’amitié.

« Je me suis donné l’objectif de nourrir les relations entre les peuples francophones. C’est ma première visite sur le continent africain et je suis honorée et heureuse de commencer par la Côte d’Ivoire. Nos échanges, concernant l’éducation, ont été très importants. La question de l’éducation est importante parce que c’est de savoir quel sera l’impact qu’elle aura sur la société, sortir la société de la pauvreté, d’être à l’écoute de l’autre et de nourrir la démocratie. Et pour nous, c’est extrêmement important de pouvoir s’assurer que les bases au niveau de l’éducation nous permettent d’échanger les bonnes pratiques, la recherche et la formation de la main-d’œuvre. Nous avons discuté de tous ces éléments-là. Nous avons soulevé le fait que, le commerce bilatéral entre les deux pays est aussi important. Si nous avons des bases au niveau de l’éducation, au niveau du commerce, c’est aussi important au plan international. Et les relations au niveau de la culture doivent être valorisées », a-t-elle relevé.

Le communiqué final de la rencontre entre les deux Présidentes de Chambre des Sages, a mentionné les importants points suivants:

« Les deux Présidentes de chambre ont réaffirmé leur volonté d’approfondir la collaboration parlementaire entre les deux pays et de poursuivre les échanges sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment au sein de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie.

La Présidente du Sénat du Canada a souligné la place de la Côte d’Ivoire comme partenaire prépondérant en Afrique et salué le rôle de la Côte d’Ivoire en faveur de la stabilité politique et du développement durable de la région, ainsi que son engagement dans la lutte contre le terrorisme international, qui contribue à la sécurité et à la stabilité en Afrique de l’Ouest et au-delà.

Mesdames Kandia Kamissoko CAMARA et Raymonde GAGNÉ ont affirmé leur satisfaction quant au renforcement du programme canadien de coopération pour le développement en soutien aux efforts de la Côte d’Ivoire pour bâtir un avenir plus inclusif, prospère et résilient pour les Ivoiriennes et les Ivoiriens.

Elles se félicitent de la coopération empreinte de confiance, de transparence et d’efficacité entre les deux pays. Dans ce cadre, la Présidente du Sénat ivoirien a salué l’assistance technique canadienne dont le Sénat bénéficie depuis plusieurs années déjà.

Les deux Présidentes de chambre se sont félicitées de l’accroissement des flux commerciaux entre les deux pays, et du potentiel de croissance économique mutuellement bénéfique, notamment dans les secteurs miniers, de l’éducation, des infrastructures et des technologies vertes.

Les deux Présidentes de chambre se sont engagées à œuvrer auprès de leurs gouvernements respectifs à l’approfondissement des excellentes relations qui unissent les deux pays, notamment dans les domaines du commerce, de la promotion et de la protection des droits de la personne et du leadership des femmes, des changements climatiques ainsi que de la paix et de la sécurité internationales ».

Ange Nicaelle LYRANE

About The Author