AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire: L’UNAFESCI en crise ? Kobi Patrick veut lever une fronde, Martial Ahipeaud met le pied dans le plat et fait 4 grosses précisions

8 min read
Kobi Patrick Martial Ahipeaud UNAFESCI
10 / 100

Après avoir quitté la FESCI, les  anciens de ladite organisation syndicale ont substitué leur militantisme à une vie associative à travers la création de l’Union Nationale des Anciens Fescistes (UNAFESCI), le 25 novembre 2018. Une amicale de solidarité et d’entraide qui se réserve aussi le droit de se prononcer sur des questions de l’actualité du pays.

Son tout premier président, Joseph Ahipeaud Martial, actuellement en exercice est au centre d’un scandale anti-démocratique.

Kobi Patrick Martial Ahipeaud UNAFESCI
Côte d’Ivoire: L’UNAFESCI en crise ? Kobi Patrick veut lever une fronde, Martial Ahipeaud met le pied dans le plat et fait 4 grosses précisions 11

Lors de la cérémonie d’investiture du nouveau secrétaire général de la FESCI, Sié Kambou, cérémonie ayant eu lieu au Campus de Cocody, le 16 février 2024, le secrétaire national de l’UNAFESCI chargé de la réconciliation, Kobi Patrick, avait révélé que,  »pour se maintenir illégitimement au pouvoir jusqu’actuellement, le docteur Ahipeaud Martial a dû employer des méthodes peu orthodoxes ou du moins anti-démocratiques. Ejecter des personnes réclamant de nouvelles élections pour le renouvellement des instances de l’association de la plateforme de l’amicale: telle est par exemple l’une des ses pratiques non démocratiques décriées par nombreux de ses camarades présents ce jour là sur place.

De Blé Guirao en passant par Koffi Serge jusqu’à Mian Augustin, les divers témoignages récoltés sur les lieux pour corroborer ou infirmer les accusations portées à l’encontre d’Ahipeaud tendaient à minimiser la situation tout comme celui du mis en cause lui-même.

 »L’élection n’a pas été organisée pour certaines raisons indépendantes de notre volonté; il n’y a pas de feu à la demeure contrairement au cas de la FESCI où les militants s’adonnaient à des actes de violences pour réclamer le congrès… », c’est en substance ce qu’avait voulu faire comprendre chacun d’entre eux aux journalistes.

Depuis lors, ces derniers ayant promis de convier la presse dans les 72 heures suivant pour faire part des résolutions d’une éventuelle réunion relative à l’organisation du congrès en question n’ont plus refait surface. Les jours sont passés et l’eau a coulé sous les ponts.

Le chef de file de la fronde, c’est-à-dire Kobi Patrick a resurgi lundi dernier à travers une déclaration pour rendre publique l’évolution de la situation. Une déclaration dans laquelle l’auteur tend à présenter non seulement Ahipeaud Martial et Eugène Djué comme des ennemis de la démocratie; mais où il annonce aussi la fin de leur règne à la tête de l’UNAFESCI ainsi que son élection en tant que PCO pour diriger la prochaine convention élective.

IMG 20240216 175133 337
Kobi Patrick

 »Dans nos textes, le président national de l’UNAFESCI est élu pour un mandat de trois ans renouvelable une seule fois. Ainsi donc, notre ancien président Ahipeaud Martial que nous apprécions très bien a fait un premier mandat du 21 novembre 2018 (date de à laquelle il a été élu) au 21 novembre 2021 (fin de ce mandat). Dès lors, il a refusé totalement d’organiser le congrès suivant, évoquant des arguments que lui seul maîtrise les alchimies. Il a passé son temps à éjecter avec Eugène Djué et le reste de sa petite équipe, tous ceux qui demandaient la convention jusqu’à faire trois ans de plus de mandat donc 6 ans. Alors, ces pratiques sont en contrario avec les valeurs démocratiques que nous cultivons au sein de notre jeunesse et de notre association. Des valeurs qui prônent la démocratie vraie pour l’école véritable qui a été la moelle épinière de la création de la FESCI à l’origine.

Aujourd’hui, nous ne pouvons accepter que lui (Ahipeaud Martial) prétende qualifier le 3ème mandat du chef de l’Etat d’un mandat d’hérésie pendant que dans le même temps, il veut faire une troisième mandature à la tête de notre structure sans avoir préparé ou posé les bases de l’organisation d’un nouveau congrès. Partant de cela, nous avons pris nos responsabilités depuis il y a, à peu près, trois (3) mois pour organiser les choses dans les règles de l’art démocratique et selon nos textes.

Et donc, depuis le samedi 24 février 2024, il y a eu une assemblée générale des membres de l’UNAFESCI par visioconférence qui a vu l’élection du président du comité d’organisation de la prochaine convention de notre structure ; élection à laquelle j’ai été porté par la majeure partie de nos pairs pour mener a bien la convention élective du président de l’UNAFESCI qui se tiendra d’ici un mois », a-t-il confié.

Kobi Patrick a annoncé par la même occasion une conférence de presse qui est prévue se tenir, le samedi 2 mars prochain, au Jardin Botanique de Bingerville. Conférence de presse au cours de laquelle seront données des précisions et des orientations sur ledit congrès à venir. En un mot, ça sera une occasion pour dévoiler la totalité des membres de son comité d’organisation ainsi que le lieu et la date exacte de l’événement.

Approché, Dr Martial Ahipeaud a tenu à faire des précisions en 4 points.

IMG 20240216 182339 465
Joseph-Martial Ahipeaud

«1- De la date de création de l’union des Anciens de la Fesci ( UNAFESCI)

L’Unafesci a été créée le 25 Novembre et non le 21 Novembre 2018 à l’hôtel Gestone de la Rivera 2.

2- De la durée du mandat

Le mandat est de 3 ans renouvelable. Par conséquent, le 2eme mandat finit le 25 Novembre 2024.

Conclusion partielle:

Kobi ne sait peut-être pas compter, mais le 2eme mandat finit le 25 Novembre 2024. Quand il parle de 3eme mandat, il a certainement un souci de calcul. Mais je ne vais lui apprendre à compter parce que le problème de fond est ailleurs.

3- Le dossier du congrès de la Fesci et la question du dénigrement de la personne par ceux qui ont induit Makélélé en erreur

Saisis dès septembre 2023 par 4 membres du Ben de la Fesci du refus de Makélélé d’organiser le congrès statutaire en décembre, les anciens SGx ont organisé plusieurs rencontres, commis des facilitateurs et autres personnalités pour éviter des confrontations entre ceux qui voulaient le respect des statuts et Makelele. Le 18 décembre, les Anciens SGx ont même proposé à Makelele de fixer la date pour Mars 2024 puisque tous voulons éviter des bagarres entre fescistes en pleine CAN si une date n’est pas connue avant le 31 décembre 2023 ou si le congrès n’est pas organisé sans une date. L’objectif de tous était de créer les conditions de paix pour le bon déroulement de la CAN.

Ce jour-là, Makélélé a non seulement refusé d’organiser le congrès à la date statutaire mais il est allé jusqu’à dire qu’il n’organiserait pas le congrès sous quelque pression que ce soit. Il ajoutera que les textes lui donnent le droit d’organiser le congrès jusqu’en 2030. Qui plus est, qu’il materait la dissidence le 20 décembre lors de l’AG qu’il a convoquée. Le 20, il y a eu 8 blessés graves par armes blanches.

Le 21 décembre, toute la nuit, sous l’égide du Général Apallo, les pourparlers ont eu lieu entre Makelele et les membres de la direction et des sections qui maintenaient l’organisation du congrès, par le biais du Général Apallo et les anciens SGx. A 5h du matin, la résolution de nous retrouver tous pour signer un accord qui organiserait le congrès en Mars au plus tard a été trouvée. Jusqu’à 13h, Makelele ne s’est pas présenté. Le Camarade Djué est allé vers lui et c’est à ce moment qu’il a décroché le téléphone pour dire au Général Apallo qui tentait de le joindre depuis qu’il ne serait pas disponible avant 19h. A 15h passé, nous avons fait une déclaration officielle pour avouer que nous avons échoué dans notre tentative de médiation. La suite est connue: les jeunes secrétaires de section menés par le SG de la section Sciences Eco, Kambou Sié, ont pris leur responsabilité pour faire leur révolution des œillères.

Kobi et tous ceux qui trouvent aujourd’hui que je suis un dictateur qui ne veut pas partir de la tête de L’Unafesci, étaient derrière l’attitude de Makelele pour des raisons qui, semble-t-il, restent pécuniaires. Je ne reviendrai pas sur les personnes qui ont sorties leurs têtes après parce qu’elles se connaissent. Elles voulaient que les jeunes se découpent à la machette et que le nom des fescistes soit objet de scandale en un temps où la Côte d’Ivoire serait engagée dans une compétition qui a eu plus du milliard de couverture médiatique.

Aussi, je l’affirme et je le dis clairement, si cela était à refaire, je le ferai pour ne pas permette que des gens qui ont des intérêts que je ne maîtrise pas donnent au monde entier une image de la Fesci qu’ils ont toujours souhaitée.

4- De L’Unafesci

À la vérité, la dernière réunion faite par la direction date de janvier 2022 pour des raisons que la commission mise en place hier exposera. En 2022 et 2023, les membres n’ont pas eu de cotisation. Nous avons perdu le siège. Et, à la faveur du congrès de la Fesci, des gens soudainement se souviennent de cette organisation. Je leur dit merci et félicitations parce que leur volonté de me salir a fouetté l’orgueil des anciens qui se sont remis au travail. Le 13 mars, ils rendront leurs travaux pour savoir dans quelle direction ils vont conduire leur union. Donc je crois que Kobi et ses amis qui ont été retirés des plates-formes pour les injures quotidiennes qu’ils proféraient à l’encontre de leurs camarades, sont mal inspirés de vouloir me dénoncer comme étant à leurs images. J’assume ce que j’ai fait, ce que je devrais faire pour éviter le carnage qui avait commencé le 20 décembre 2023 et permettre à la Côte d’Ivoire de pouvoir organiser sa CAN en toute quiétude. Cela s’appelle de l’anticipation et de la prévention de crise. C’est mon devoir et ma spécialité universitaire. Maintenant si cela donne le droit à des gens pour m’insulter et me traiter de tous les noms, je prends acte. Merci.»

Vagoné Dry-Bi

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading