Cisse Bacongo 2020

Destruction à grande échelle du District d’Abidjan : Un dialogue direct Bacongo-Maires d’Abidjan, à l’horizon

5 / 100

A peine remis de l’effervescence de l’éclatante victoire des Eléphants à la CAN 2023 que la démolition de plusieurs zones jugées à haut risque dans le District Autonome d’Abidjan fait beaucoup de bruits et couler d’encre.

Partout, ces destructions sont au centre de toutes les conventions et de toutes les attentions sans oublier les réseaux sociaux où les empoignades sont souventes fois virulentes entres ceux qui y sont favorables, développement oblige, et ceux qui comprenant l’action mais opposés à la manière dont des milliers de familles sont mises à la rue sans autre forme de procès.

Bacongo 1
Destruction à grande échelle du District d’Abidjan : Un dialogue direct Bacongo-Maires d’Abidjan, à l’horizon 3

La situation déplorable que vivent les populations de Yopougon Gesco a conduit le maire Adama Bictogo, par ailleurs, président de l’Assemblée nationale à faire une sortie plutôt musclée pour exprimer sa désapprobation à l’humiliation infligée à ses administrés.

A sa suite, les députés de la plus grande commune de la Côte d’Ivoire ont, eux aussi, été reçus par le tout puissant ministre-gouverneur Cissé Bacongo.

Si pour l’instant ce sont les communes de Yopougon et d’Attécoubé avec Borobana qui sont au centre de toutes les attentions, des informations font état de ce que toutes les communes d’Abidjan seront frappées par cette opération de déguerpissement.

Face à cette action qui suscite tant d’émoi et de désarroi des populations, les premiers magistrats desdites communes essaient, tant bien que mal, d’apporter un peu de compassion et d’aide aux sinistrés.

Selon des informations dignes de foi, une réunion de haut niveau entre l’ancien maire de Koumassi et ses anciens collègues maires des 13 communes d’Abidjan, devrait se faire, le mercredi 28 février prochain dans la prestigieuse salle Félix Houphouët-Boigny du District d’Abidjan.

On imagine, d’ors et déjà, que cette première réunion du cadre permanent de concertation sera houleuse et directe.

Souhaitons seulement qu’elle permette, une bonne fois pour toute, de régler ces opérations de déguerpissement récurrentes et qui mettent à mal la quiétude des populations.

TRETA Zoumana