AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Déguerpissement des populations de Gesco nuitamment: Cissé Bacongo, le visage de la « délinquance » politique du RHDP en Côte d’Ivoire ?

4 min read
Cisse Bacongo
9 / 100

Le ministre-gouverneur Cissé Bacongo est-il le visage de la « délinquance » politique du RHDP en Côte d’Ivoire ? Plusieurs Ivoiriens et les observateurs de la vie politique ivoirienne se posent des questions, les retournent dans tous les sens sans vraiment comprendre l’acte de déguerpissement de nuit digne des délinquants qui agressent et volent les biens d’honnêtes gens. Surtout la démolition d’un établissement scolaire en pleine année scolaire et la mise à la rue de plus de 1800 élèves qui a ému plus d’un Ivoirien. La municipalité de Yopougon, dirigée par Adama Bictogo du RHDP, n’est pas du tout contente. Elle a produit un communiqué pour exprimer ses sentiments et dénoncer les méthodes du ministre-gouverneur Cissé Bacongo.

Selon le confrère en ligne, abidjan.net, la municipalité de la commune de Yopougon dans l’ouest d’Abidjan, a annoncé dans une déclaration transmise vendredi à Abidjan.net, qu’elle se désolidarise de l’opération de déguerpissement des populations du quartier Gesco menée par le district autonome d’Abidjan dans la nuit du 19 au 20 février dernier.

« La municipalité de Yopougon se désolidarise de cette action menée de façon unilatérale par le ministre-gouverneur et tient à réaffirmer son profond attachement à la sécurité et au bien-être des habitants de sa commune », rapporte cette déclaration.

Par ailleurs, la municipalité de Yopougon dit déplorer les méthodes du ministre-gouverneur du district d’Abidjan estimant  » qu’il est impératif conformément à la vision du président de la République de se plier aux exigences d’un développement inclusif qui concilie construction d’une ville moderne et protection des plus démunis « .

 » Par conséquent, afin de sauver l’année scolaire des 1880 élèves touchés par ces démolitions, la municipalité de Yopougon est actuellement en concertation avec la direction générale de l’éducation nationale en vue de leur réaffectation dans d’autres établissements de la commune. Elle explore également les possibilités d’hébergement temporaire pour les familles impactées « , a fait savoir la déclaration.

Auparavant, le document apprend que Adama Bictogo, le maire de Yopougon avait rencontré le 1er février dernier le ministre-gouverneur du district d’Abidjan après les premières démolitions. Celui-ci (ministre-gouverneur), ajoute la déclaration, s’était engagé à constituer une commission mixte destinée à mener ces actions de manière concertée.

Pour sa part, le district autonome d’Abidjan a estimé après cette opération de déguerpissement à Yopougon Gesco que  » les actions ainsi engagées par le Ministre-Gouverneur, Cissé Bacongo apporteront, à n’en point douter, le bien-être aux populations du district autonome d’Abidjan et fera de la capitale économique, la vitrine de toute l’Afrique de l’ouest ».

Dans la nuit du 19 au 20 février dernier, rappelle-t-on, des engins agissant sur réquisition du ministre-gouverneur du district autonome d’Abidjan, Cissé Ibrahim Bacongo, ont procédé à la démolition de logements et de sites éducatifs et commerciaux situés dans le quartier de Yopougon Gesco.

GRO

About The Author