Elephants 2023

Demi-finales de la CAN 2023 : Des affiches alléchantes au carré d’as!

10 / 100

Nigeria-Afrique du Sud et Côte d’Ivoire-RD Congo, c’est le dernier carré de la 34ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football qui connaitra son épilogue le dimanche 11 février 2024 au stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé.

Mais bien avant cette dernière rencontre, les rescapés des quarts de finale devront livrer, encore, une bataille héroïque pour y accéder.

En quête d’un 4ème sacre continental (1980, 1994, 2013), les Super Eagles du Nigeria ont à cœur de poursuivre leur chevauchée victorieuse face aux Bafana Bafana de l’Afrique du Sud.

Pour cette rencontre entre anglophones, Victor Osimhen, l’attaquant de Naples et ses coéquipiers partent avec la faveur des pronostics.

Néanmoins, ils doivent se méfier des Sud-africains, tombeurs de la sympathique formation du Cap Vert en quart de finale qui disposent de ressources nécessaires pour remporter sa 2ème CAN après celle 1996 décrocher à domicile.

La bataille entre les poulains de Hugo Broos, l’entraineur belge de l’Afrique du Sud et José Peseiro, coach portugais du Nigeria aura pour cadre le stade de la paix de Bouaké, le mercredi 7 février à 18h00 GMT.

La seconde demi-finale qui opposera la Côte d’Ivoire, pays hôte et la République Démocratique du Congo se jouera au stade Alassane Ouattara d’Ebimpé à 20h00.

Après ses deux gros matches face aux Sénégalais en 1/8ème et les Maliens en ¼ de finale, les Ivoiriens se retrouvent dans de bonnes dispositions pour accrocher une 3ème étoile à leur maillot après celles de 1992 et 2015.

Poussés par un public qui croit dur comme fer que cette CAN est la bonne et que la coupe restera à la maison, Séko Fofana, Serge Aurier, Franck Késsié, Max Gradel et leurs coéquipiers bénéficieront d’un environnement favorable pour faire la différence.

Mais sans compter avec la RDC qui ne viendra pas en victime résignée. Les Léopards, tout comme les Eléphants de Côte d’Ivoire sont, eux aussi, à la recherche d’une 3ème consécration continentale (1968, 1974).

Si les résultats de ces rencontres restent incertains dans cette CAN de toutes les surprises, une chose est certaine, c’est le beau spectacle qu’offriront les acteurs à l’image des matches joués depuis l’ouverture de cette compétition qui a montré qu’il n’y a plus de petites équipes sur le continent.

Nigeria-Afrique du Sud et Côte d’Ivoire-RD Congo, des rencontres alléchantes très ouvertes et bien malin qui pourra prédire leurs issues.

TRETA Zoumana