AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

CAN 2023/Les Eléphants en demi-finale: Ce que conseille Henriette Lagou pour accéder à la finale (entretien)

4 min read
Henriette Lagou
7 / 100

La ministre Henriette Adjoua Lagou est la promotrice du village Akwaba CAN 2023 de Daoukro. Dans cet entretien qu’elle a accepté de nous accorder, elle parle des sentiments qui l’animent après la victoire des Éléphants face aux Aigles du Mali, les félicite et demande aux Ivoiriens d’être en union d’esprit pour la suite de la compétition.

Madame la ministre, la CAN tire allègrement vers sa fin. On a joué les quarts de finales et les Éléphants de Côte d’Ivoire en sont sortis vainqueurs. Quels sont vos sentiments ?

Henriette Lagou
CAN 2023/Les Eléphants en demi-finale: Ce que conseille Henriette Lagou pour accéder à la finale (entretien) 25

Ce sont des sentiments de joie. Vous avez vu au village CAN de Daoukro, comment tout Daoukro y a déferlé. C’était fantastique mais j’avoue qu’au début du match, on avait très peur mais ça s’est soldé par une victoire. C’est l’essentiel.

Les Éléphants de Côte d’Ivoire sont en demi-finale. Qu’avez-vous à dire à l’équipe de la Côte d’Ivoire ?

Avant de dire un mot à l’équipe de la Côte d’Ivoire, il faut quand même féliciter le président Alassane Ouattara. C’est lui qui est le chef d’orchestre parce que sans une volonté politique, on n’aurait pas eu cette CAN en Côte d’Ivoire. Moi, je pense qu’il a fait un très bon travail d’envoyer ses ministres en mission pour que la CAN se déroule en Côte d’Ivoire. On en avait besoin. On avait vraiment besoin de cette cohésion, de cette manière nationale de vivre. C’est un sujet national et ça mobilise tous les Ivoiriens. J’avoue qu’il faut lui dire bravo. Nous félicitons également les Éléphants. C’est vrai que les débuts de match sont difficiles mais après, ils se ressaisissent et puis la fibre patriotique fait qu’ils réussissent toujours à nous faire plaisir. Il faut féliciter nos enfants, nos Éléphants. Il faut leur dire merci, merci de mettre du baume dans nos cœurs.

Le mercredi prochain, les demi-finales auront lieu. Qu’avez-vous à dire aux Éléphants de Côte d’Ivoire ?

Le mercredi prochain, les demi-finales auront lieu. Vous voyez, au début, les Ivoiriens n’y croyaient pas. Même à Daoukro, ce village CAN, les gens n’étaient pas sûrs et beaucoup boycottaient mais attention, on avance tout doucement et vous remarquez que quand les Ivoiriens n’étaient pas en cohésion où on a perdu quatre buts à zéro. C’est parce que les gens n’y croyaient pas fondamentalement, mais quand ça a touché les cœurs et que la Côte d’Ivoire était humiliée et que tous les Ivoiriens se sont levés comme un seul homme, le match suivant, vous avez vu la prestation des Éléphants. Donc, ce match qui arrive, la demi-finale, nous devons nous lever comme un seul homme, Ivoiriens, non Ivoiriens vivant en Côte d’Ivoire, il faut qu’on soit en union d’esprit et c’est cette façon de faire qui nous fait gagner. On ne regarde pas la couleur. On ne regarde pas le teint mais on est Ivoiriens, c’est tout, on vit en Côte d’Ivoire, c’est tout et c’est ça qui va nous faire gagner. L’union fait la force.

Réalisé par C.K

Correspondant régional 

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading