AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Un Casque bleu camerounais de la MINUSCA tué par un engin explosif dans le nord-ouest de la RCA

3 min read
un casque bleu camerounais de la minusca tue par un engin explosif dans le nord ouest de la rca
image 12
© MINUSCA – Des soldats de la paix de l’ONU patrouillent à Bouar, dans l’ouest de la République centrafricaine.
New York, USA, le 17 Janvier 2024 -/African Media Agency(AMA)/-Un Casque bleu de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) a été tué et cinq autres blessés à la suite de la détonation d’un engin explosif lundi 15 janvier dans le nord-ouest du pays, a annoncé la mission. Le soldat de la paix, Emmanuel Steve Atebele, a perdu la vie au cours d’une patrouille dans le village de Mbindale (entre Kowone et Pougol), à 45 km au nord-ouest de Paoua, dans la préfecture du Lim Pendé, a précisé la MINUSCA dans un communiqué de presse. Cette patrouille du contingent camerounais assurait l’escorte d’une équipe de l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM). Cinq autres Casques bleus ont été blessés, dont deux grièvement, à la suite de cette explosion. Une évacuation médicale des blessés a été réalisée entre Pougol et Bouar.

Condamnation

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné la mort de ce Casque bleu par engin explosif. Sa Représentante spéciale en RCA et Cheffe de la MINUSCA, Valentine Rugwabiza, a aussi condamné « l’utilisation d’engins explosifs, qui constitue l’une des menaces les plus fatales à la protection des civils, à l’acheminement de l’aide humanitaire et aux activités des populations dans les zones affectées ». M. Guterres et Mme Rugwabiza ont présenté leurs sincères condoléances à la famille du défunt et au gouvernement camerounais et ont souhaité un prompt rétablissement aux blessés. « Le Secrétaire général rappelle que les attaques visant les soldats de la paix des Nations Unies peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international.  Il appelle les autorités centrafricaines à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de cette attaque et les traduire rapidement en justice », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse publiée lundi soir. Le chef de l’ONU a réaffirmé « la solidarité des Nations Unies envers le peuple et le gouvernement de la République centrafricaine ». Dans une déclaration à la presse publiée mardi, les membres du Conseil de sécurité ont également condamné dans les termes les plus forts l’attaque contre la MINUSCA. Ils ont présenté leurs condoléances et leur sympathie à la famille du soldat de la paix tué, ainsi qu’au Cameroun. Ils ont également exprimé leurs condoléances aux Nations Unies et ont souhaité une récupération rapide et complète aux soldats de la paix blessés. Les membres du Conseil de sécurité ont réitéré que « les attaques contre les soldats de la paix peuvent constituer des crimes de guerre » et ont appelé le gouvernement de la République centrafricaine « à enquêter rapidement sur cette attaque ». Ils ont exprimé une préoccupation particulière quant aux réseaux de trafic transnational illicites qui continuent de financer et de fournir des groupes armés en République centrafricaine. Distribué par  African Media Agency (AMA) pour Onu Info. Source : African Media Agency (AMA)

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading