AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire/Brédoumy (PP PDCI) attaque le pouvoir: La «mauvaise gouvernance du RHDP a entraîné un recul social… notre pays a tourné le dos aux valeurs nobles»

12 min read
FB IMG 1705417926817
16 / 100

Ce mardi 16 janvier 2024, Kouassi Brédoumy Soumaïla, Porte-parole et coordonnateur général de la Grande cellule de Communication du PDCI-RDA, a animé sa traditionnelle rencontre avec la presse pour aborder les questions d’actualité du pays et du parti doyen de Côte d’Ivoire. C’était au cours de son traditionnel déjeuner de presse au siège dudit parti à Cocody. Déclaration liminaire intégrale.

FB IMG 1705417926817

Mesdames et messieurs les membres des instances du Parti,

Chers militants et militants du PDCI-RDA ;

Chers amis de la presse nationale et internationale,

Chers invités

Nous nous retrouvons pour la première fois au début de cette année 2024.

Je voudrais à cette occasion vous transmettre les vœux les meilleurs pour cette année nouvelle du président du parti. Il apprécie particulièrement le travail de visibilité que la presse et les médias dans leur ensemble donnent à notre parti et pour notre pays.  A chacune et chacun de vous recevez les vœux de bonne santé du Président Tidjane Thiam. Il vous souhaite une bonne réussite dans votre vie et dans votre profession.

Mesdames et messieurs,

L’année 2023 a été une année de dures épreuves pour notre parti.

Comme vous le savez nous avons subi impuissant la perte de notre Nous avons vécu en août, le rappel à Dieu du second Président Henri KONAN BEDIE, successeur direct D’HOUPHOUËT BOIGNY, à la tête de notre parti et de notre pays.

Comme cela n’était pas assez cruel, Dieu nous a aussi éprouvés avec la disparition de plusieurs de nos dirigeants de premier rang. Il s’agit, entre le Général Gaston OUASSENAN Koné, le Ministre d’État Lambert Konan KOUASSI, Maitre Cheickna SYLLA, le Ministre Ézan AKELE Joseph et beaucoup d’autres, trop nombreux pour être cités ici.

Le dernier trimestre de l’année 2023 a été de ce fait une période d’intenses activités pour notre parti.

Dans notre intervention de ce jour nous allons revenir sur les évènements du 14 octobre 2023, du 16 décembre 2023, du 22 décembre 2023 et le message du président aux Ivoiriens le 31 décembre 2023. Sur le point de nos activités majeures nous feront le point de la phase de lancement de la caravane d’adhésions au niveau de notre parti.

Nous faisons ici le point de toutes ses activités en retenant les dates suivantes :

  1. Le 14 octobre 2023

Un bureau politique s’est tenu sous la présidence du professeur Philippe Cowppli-Bony, président intérimaire du PDCI-RDA. Les débats ont porté sur un point, à savoir le choix de la date du 8e congrès extraordinaire électif. Le bureau politique a retenu le 16 décembre 2023 pour la tenue du congrès en vue de l’élection du nouveau président du parti.

  • Le 16 décembre 2023

Le 8e congrès extraordinaire n’a pu se tenir en raison d’une plainte portée contre le parti, par deux de ses militants.

Après une saga politico judiciaire au tribunal d’Abidjan (Plateau), une seconde assignation de notre parti en référé heure par heure  a été retirée par les plaignants 21 décembre 2023. Notre Congrès pouvait donc se tenir.

  • Le 22 décembre 2023

Le congrès extraordinaire s’est tenu le 22 décembre 2023 avec une effervescence remarquable, à la fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix. Les militants refoulés au SOFITEL Hôtel Ivoire le 16 décembre 2023, sont revenus des quatre coins de la Côte d’ivoire pour tenir leur congrès avec foi et détermination à Yamoussoukro.

Le président du congrès a donné son discours d’orientation pour encadrer les assises et favoriser un bon déroulement du scrutin. Retenons quelques points clés de cette allocution :

  • Le discours d’orientation

-Le président a dénoncé le report du congrès « dans des conditions obscures d’une décision de justice inqualifiable »

-Il a exprimé sa « reconnaissance infinie à l’endroit des militants pour leur fidélité, leur courage, et leur détermination « 

– Le président Cowppli a ensuite indiqué qu’il s’agit pour ces assisses, de choisir dans un esprit de cohésion et de fraternité, un successeur à notre regretté président Henri Konan Bédié ; lequel successeur devra « nous conduire vers l’impérieuse victoire que nous attendons en 2025. Nous avons le devoir de sauver notre pays en détresse depuis plus de 20 ans. »

-Poursuivant ses orientations, le président du congrès a dénoncé « la violation flagrante et meurtrière de la Loi Fondamentale en octobre 2020. »

-Il a ensuite noté la résilience du PDCI-RDA « notre capacité de nous adapter à chaque épreuve pour trouver de nouveaux ressorts en nous-mêmes et tracer intelligemment un nouveau chemin de progrès pour tous et de bonheur pour chacun. »

-Dans son discours riche et profond, le président du congrès n’a pas manqué d’évoquer l’histoire du PDCI-RDA « jalonnée de grands et rudes combats (…) pour servir et non pour se servir. » Il ajoute que « la politique du RHDP conduit inévitablement notre pays vers un embrasement social et une déchirure irréversible. » Le discours d’orientation ne manque pas de mentionner le taux de pauvreté de 39% « avec un niveau dépassant 65% dans les zonesrurales. » 

-Les orientations s’adressent spécifiquement au futur président en lui indiquant que « Dès le lendemain de son élection notre nouveau président devra nous remettre en état de marche » en tant que parti, en mettant en place tout le dispositif nécessaire pour assainir la gouvernance interne du PDCI-RDA avec une organisation plus proche du militant.

-Le président Cowppliy a conclu en exhortant tout le monde à nourrir « l’ambition de transformer la Côte d’Ivoire, en un nouvel havre de paix et d’espérance pour l’Afrique. »

Dans son discours d’orientation le président par intérim du PDCI-RDA, aujourd’hui président honoraire, n’a pas manqué dépeindre la situation dans notre pays en ces termes

« L’Histoire du PDCI-RDA est jalonnée de grands et rudes combats. Ce sont des combats pour servir et non pour se servir. 

Les défis à relever concernent notre pays dans toutes ses dimensions. En effet, les Ivoiriens avertis se rendent désormais bien compte que la politique du RHDP conduit inévitablement notre pays vers un embrasement social et une déchirure irréversible.

Les Ivoiriens dans leur grande majorité constatent avec amertume que la Côte d’Ivoire, jadis pays stable, prospère et paisible, pays de dialogue et de paix, ne l’est plus aujourd’hui.

Notre pays a tourné le dos aux valeurs nobles comme la culture du travail, le refus de la facilité, la recherche du mérite, le goût de l’effort, l’amour du savoir, l’humilité, la grandeur de cœur et de l’esprit, le respect des autres, le respect de la parole donnée.

Sur le plan économique et social les acquis du PPTE ont été mal exploités :  le taux de chômage est élevé plus particulièrement parmi la jeunesse ; la pauvreté est de plus de 39% avec un niveau dépassant 65% dans les zones rurales ; la cherté de la vie, les atteintes graves à l’environnement avec l’orpaillage illégal, la disparition du couvert forestier mettent en péril l’existence même des Ivoiriens.

Cette mauvaise gouvernance du RHDP a ainsi entraîné un recul social, culturel, éducatif et sanitaire profond »

  • Le Scrutin

Etaient en lice, deux candidats : Jean Marc YACE et Tidiane THIAM.

Le scrutin s’est déroulé dans l’ordre et la discipline comme l’a souhaité le président du congrès ; c’est vers 1 heure du matin que les résultats ont été proclamés, en toute transparence, bureau de vote par bureau de vote. Les chiffres consolidés ont donné les résultats suivants :

  • 4001 voix pour Tidiane THIAM soit 96,48%
  • 134 voix pour Jean Marc YACE soit 3,22%

Le ministre Tidjane THIAM a donc été déclaré élu président du PDCI-RDA.

  • Le discours de remerciement du président élu :

Après son élection, le nouveau président du PDCI-RDA s’est adressé à ses militants. Dans ce discours le président élu a exprimé son infinie gratitude et ses remerciements à l’ensemble des militants et a rendu un hommage déférent à ses prédécesseurs qui ont laissé une empreinte indélébile sur le PDCI-RDA.

Vœux du Président du PDCI-RDA à la nation le 31 décembre 2023

Le Président du PDCI-RDA, le ministre Tidjane Thiam a délivré un message aux Ivoiriennes et aux Ivoiriens, à la veille de l’année 2024.

Il a exprimé à nouveau sa compassion à la famille du président Bédié aux militants du PDCI-RDA et aux Ivoiriens pour la perte de cet illustre personnalité. Il a étendu ses sentiments aux autres hauts cadres qui nous ont quittés.

Il fait des obsèques du Président Bédié une priorité pour lui et pour tout le PDCI-RDA

Mesdames et messieurs ; nous livrons ci-dessous quelques parties de cette adresse :

Le président poursuit : « Plus récemment en décembre, notre parti a été victime de diverses manœuvres visant à l’empêcher de tenir son congrès extraordinaire, dont le seul but était d’élire un nouveau président.

Le Président renouvelle ses félicitations à tous les militants du PDCI RDA « pour l’extraordinaire retenue et la maitrise de soi ainsi que la patience et le sens des responsabilités dont ils ont fait preuve ».

Le président s’est particulièrement appesanti sur la situation des différentes couches socio-professionnelles en ces termes :

 « Mes pensées vers les femmes, nos sœurs, nos mères, nos filles, nos épouses.

Sous le poids quotidien, pressant, pesant et stressant de la hausse du prix des denrées alimentaires, de la cherté croissante de la vie dans nos villes, dans nos quartiers, dans nos campagnes, elles font des miracles en parcourant les marchés pour assurer à chacune de nos familles, le repas quotidien.

Au-delà de ce qu’elles font pour nos familles, les femmes sont bien entendu, aujourd’hui actives dans tous les secteurs de la vie de la nation : sur nos marchés, sur nos routes, dans nos écoles comme élèves ou comme professeurs, dans nos hôpitaux comme médecins ou comme infirmières, au sein de nos forces de défense et de sécurité, dans nos champs et dans nos plantations, dans nos entreprises, privées comme publiques, dans nos administrations…

La liste de leurs contributions est simplement trop longue pour qu’on puisse espérer les citer toutes.

Merci à vous toutes pour ce que vous faites chaque jour et meilleurs vœux pour 2024.

J’adresse également mes vœux, à vous tous, valeureux travailleurs, qui contribuez à l’économie nationale dans tous les secteurs d’activités ; je salue vos efforts et j’ai à cœur que votre dur labeur, à terme, soit rémunéré à sa juste valeur. Nous y travaillerons.

Je salue avec respect, le dévouement de tout le corps médical qui, malgré les conditions difficiles d’exercice de leur métier, continue quotidiennement de se mobiliser, de s’investir pour offrir à nos populations, les soins dont elles ont tant besoin…

« Je souhaite, continue le président, adresser un mot d’encouragement à tous les enseignants qui par des efforts constants, se battent pour relever le niveau de notre système éducatif ; ce qui devrait être une priorité absolue en ce 21ème siècle où les nations se distinguent et s’évaluent avant tout, par le niveau d’éducation de leur jeunesse.

J’ai une pensée toute particulière aussi pour nos forces de défense et de sécurité qui veillent sur nous dans une période où des menaces sérieuses existent dans notre région.

Je pense à tous nos entrepreneurs qui se battent chaque jour, chacun à son niveau, pour satisfaire les besoins de leurs clients, qu’ils soient chauffeurs de taxi, chauffeurs de camions, chauffeurs de bus, vendeurs au marché, tailleurs, coiffeurs, maçons, plombiers, électriciens, ou encore cuisiniers. Quel que soit le secteur où ils exercent, quelle que soit la taille de leur entreprise, quel que soit le statut, formel ou informel de leur entreprise, ce sont ces entrepreneurs qui nous permettent de nous nourrir, de nous déplacer, d’être tout simplement productifs. On ne les remerciera jamais assez.

Enfin, j’ai une pensée pour nos jeunes, nos jeunes sœurs, nos jeunes frères en proie au chômage, qui désespèrent pour avoir trop longtemps et vainement espéré. 

C’est à vous mais aussi à ceux qui souffrent, qui se sentent abandonnés, à tous les laissés pour compte, que je demande de ne pas perdre espoir.

2024 sera pour nous tous, l’année d’une espérance nouvelle dans laquelle nous allons engager la transformation et la modernisation de notre parti »

Le président du Parti a lancéun appel à tous ceux qui sont partis ; à ceux qui, pour des raisons diverses, sont allés ailleurs pour leur retour à la maison. Les portes de leur maison sont ouvertes.

Mesdames et messieurs, chers amis de la presse,

Comme vous le constatez ce discours est plein de considération et d’espoir pour tous les Ivoiriens et particulièrement les jeunes et les femmes.

Avec l’espoir que suscite le Président Thiam, Le PDCI-RDA connait un nouveau souffle. Son élection à la tête attire de nouveaux et nombreux militants.Les résultats de la phase de lancement de la caravane d’adhésion en témoignent.

En l’espace d’une semaine nous avons enregistré 4074 nouvelles adhésions, majoritairement des jeunes.

Voici quelques indicateurs de la typologie des adhérents

16,8 % moins de 30 ans

27,4 % entre 31 et 40 ans

24,6 % entre 41 et 50 ans

22, 0% de femmes

Les militants de base représentent 72,7%

Les cadres 25,2 %

Mesdames et messieurs

Chers amis de la presse et des médias,

L’actualité nationale est largement dominée par ‘organisation de la Coupe Africaine des Nation (CAN) dans notre pays.

Nous restons mobilisés autour de notre président, qui est un grand amoureux du fo3otball, pour pousser nos représentants les Eléphants footballeurs à la victoire finale. L’organisation d’un tel évènement une occasion de cohésion et de réjouissance populaire. Nous constatons toutefois un engouement en déca de ce que les Ivoiriens savent faire, notamment par l’accessibilité des titres d’entrée dans les stades. Des spéculations se sont organisées dans la vente des tickets d’entrée, en plus des prix déjà pas moins chers, pour les rendre difficiles leur acquisition au citoyen moyen.

La CAN aurait dû être l’occasion pour nos dirigeants de mettre en place un dispositif d’infrastructures sportives reparties sur les grandes zones du pays. On constate malheureusement que tout l’Est de notre pays n’a pas pu bénéficier de l’impact de l’organisation de la CAN.

Il faut par ailleurs s’interroger sur les dispositions prises par notre Gouvernement pour l’entretien, après la CAN, des infrastructures chèrement construites. Nous n’avons aucune lisibilité sur ce point, surtout que des stades comme EBIMPE, seront déjà durement éprouvés avant la fin des compétitions.

Mesdames et messieurs

L’organisation de la CAN ne nous éloigne pas de nos difficultés quotidiennes.

Pour le respect de nos concitoyens, malgré notre fibre patriotique et notre amour pour le football, nous ne pouvons passer sous silence cette situation au moment où nous rencontrons la presse pour la première fois cette année.

En effet les Ivoiriens vivent des moments difficiles et inédits, avec la cherté de la vie, suite à une inflation des prix du carburant, de l’électricité et des denrées alimentaires.  Les Ivoiriens font face à d’énormes difficultés pour se loger ou pour avoir accès à une propriété immobilière.

De plus en plus notre pays connait des déficits de productions alimentaires dans les spéculations pour lesquelles la Côte d’Ivoire affichait un excédent de production. La productivité de nos exploitations agricoles stagne pour le mieux, sinon décroit pour certaines.  D’autres encore ne sont plus compétitives.

Pour l’heure sachez que d’autres produits de base connaitrons malheureusement des augmentations de prix à la consommation dans un avenir proche. Les Ivoiriens ne sont donc pas au bout de leur souffrance.

Cette situation inflationniste s’adjoint à une vie difficile pour plus de six millions de jeunes au chômage.  Elle constitue un motif de désespérance des populations à l’endroit d’une gouvernance qui aligne scandales sur scandales au niveau de la gestion des ressources de notre pays.

Quant à nous au PDCI-RDA, notre passé et notre présent avec le Président Tidjane Thiam ouvrent un espoir unique pour les Ivoiriens qui aspirent à un véritable changement.

Je voudrais conclure en vous renouvelant les vœux d’une excellente année 2024 du président Tidjane Thiam, président du PDCI-RDA.

Je vous remercie et reste disponible pour vos questions.

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading