98891a7e 5e7d 4479 a1df d4dc1f2c33b9 1

UF-RHDP/Harlette Badou N’guessan (candidate): «Notre objectif est de rassembler toutes les femmes et de les mettre au cœur de la stratégie globale du Rhdp»

9 / 100

L’Union des femmes du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Uf-Rhdp) renouvellera ses organes, dimanche 17 décembre 2023, à l’occasion de l’Assemblée générale élective organisée à cet effet pour élire une nouvelle présidente nationale. Parmi les candidates se trouve Mme Harlette Badou Kouamé N’guessan, maire de Arrah.

Ainsi, candidate à la présidence de l’Union des femmes du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Uf-Rhdp), Harlette Badou Kouamé N’guessan a démarré sa tournée de campagne au siège annexe de son parti, à Port-Bouët, le mercredi 13 décembre 2023. Occasion pour elle de décliner sa vision et son engagement aux militantes locales du parti au pouvoir.

Selon Harlette Badou, avec son projet ‘’Rassemblement et dynamisme’’, il s’agit de fédérer les compétences féminines au sein du Rhdp en vue d’en faire une force motrice du développement de ce parti.

«Notre objectif est de rassembler toutes les femmes et de les mettre au cœur de la stratégie globale du Rhdp. Cette candidature que je présente à l’occasion de l’Assemblée générale élective des femmes de notre parti, prévue le dimanche 17 décembre 2023, est motivée par ma volonté d’insuffler une nouvelle dynamique à l’Union des Femmes du Rhdp. J’ambitionne de mettre le rôle et l’action de la femme au cœur de la stratégie globale de notre parti, dans l’optique de renforcer notre présence sur le terrain, afin de garder notre position de premier parti politique de la Côte d’Ivoire. Nous projetons à 15.000, le nombre de nouvelles adhésions, par an à travers le pays», a expliqué Harlette Badou N’guessan.

Pour cette ambition, elle a présenté les 4 axes principaux de son projet. A savoir promouvoir l’autonomie politique de la militante Rhdp, assurer la formation de la militante Rhdp, recruter de nouvelles militantes et renforcer l’engagement politique de la femme à travers notamment une présence plus importante dans les instances de décisions et une plus grande autonomisation financière.

« Notre rôle sera d’une part, de faire un plaidoyer auprès de la Direction de notre parti afin que ce quota soit respecté et d’autre part, de préparer les femmes de notre parti à être apte à se porter candidates sans hésitations. Nous envisageons d’initier des formations à l’intention des femmes sur l’entrepreneuriat pour permettre à nos femmes d’être aptes à gérer des projets qui les conduiront à une autonomie financière », a situé Harlette Badou.

GRO avec Sercom

Verified by MonsterInsights