347146f5 0243 49a0 a647 9169f9520191 1

Transports: Avant l’adoption de son budget de 2024, Amadou Koné fait le bilan de ses actions de 2023 aux Sénateurs

5 / 100

Le ministre Amadou Koné, ministre des Transports ivoirien était au Sénat comme ses collègues pour défendre son budget. Qui a été adopté à l’unanimité des Sénateurs membres de la Caef. Ce sont 280 616 199 321 FCFA, qui seront crédités pour au ministère pour l’année 2023. Ce budget est en hausse de 7% par rapport à celui de 2023. Il est évalué à 280 616 199 321 FCFA, contre 261 milliards FCFA en 2023. Soit une augmentation de 7% par rapport à 2023.

Saisissant l’occasion, le ministre Amadou Koné a fait connaître le bilan des activités menées en 2023 avec le budget de 261 milliards, a lui confié en 2023. Ainsi, au titre de la mobilité urbaine, il a fait noter « Le démarrage effectif des travaux de construction du métro d’Abidjan : Terrassement, assainissement, dévoiement du réseau concessionnaire, sondage géotechnique ; le déploiement effectif de la SOTRA à Yamoussoukro en décembre 2022 après Bouaké (2021) ; le déploiement de la SOTRA à Korhogo et à San-Pedro prévu pour le mois de décembre 2023 ; Le démarrage effectif des travaux d’aménagement des gares lagunaires du Plateau et d’Abobodoumé en octobre 2023… », a-t-il indiqué avant de souligner « L’offre de transport public devra continuer de s’améliorer en 2024 avec le démarrage de la construction du BRT Est-ouest (financement Banque Mondiale et AFD) prévu pour décembre 2023 et du BRT Latrille en 2024 (financement Fonds Suédois). Il est prévu la construction de 20 nouvelles gares lagunaires, d’un chantier naval et l’acquisition de 150 nouveaux bateaux-bus de grande capacité pour répondre à la demande croissante, conformément aux engagements de la convention entre les opérateurs et l’Etat pour un coût de 233 milliards F CFA. Ces investissements devront permettre de renforcer les capacités opérationnelles de ces opérateurs dont les activités contribuent significativement à l’accroissement de la mobilité urbaine à Abidjan et à réduire les durées des déplacements. Le développement d’une stratégie pour avoir un transfert modal (capter la classe moyenne par voie lagunaire des personnes disposant de véhicules) et l’offre de services additionnels dans les gares (restauration, cyber-café, services bancaires, etc.) »

347146f5 0243 49a0 a647 9169f9520191 1
Transports: Avant l’adoption de son budget de 2024, Amadou Koné fait le bilan de ses actions de 2023 aux Sénateurs 5

Pour ce qui concerne la sécurité routière, Amadou Koné, de relever « La mise en vigueur du permis à points depuis mars 2023. Cette innovation reposant sur la vidéo-verbalisation a permis d’opérer un changement de comportement chez les conducteurs notamment dans le respect des limitations de vitesse, de l’usage du téléphone en situation de conduite et du port de la ceinture de sécurité ; l’instauration de la semaine nationale mensuelle de sécurité routière ; la mise en place d’un nouveau système d’immatriculation initiale des véhicules automobiles (NSIIV) depuis le 1er juin 2023 qui renforce et consolide les acquis de la vidéo-verbalisation dans le cadre de la lutte contre les plaques d’immatriculation banalisées, fausses ou de mauvaise qualité. On dénombre 35 678 nouvelles plaques fabriquées et posées sur 10 721 véhicules et motos de juin à octobre 2023 ; le renforcement des capacités de 2040 conducteurs dans le cadre du Certificat d’Aptitude de Conducteur Routier (CACR) ;  le retrait de plus de 300 permis de conduire à des chauffeurs indélicats… », a-t-il apporté comme informations majeures dans le cadre de la lutte contre l’incivisme sur les routes.

Dans son mot de conclusion, le ministre Amadou Koné a soutenu que cette dotation budgétaireapprouvée par la Chambre haute à travers la Caef du Sénat permettra d’une part de poursuivre l’œuvre de modernisation du secteur des transports et d’autre part, de contribuer de façon efficiente et efficace à la création de richesse pour le bonheur des populations ivoiriennes.

AN LYRANE