Militants PDCI a Yamoussoukro

DCIM100MEDIADJI_0018.JPG

8ème CE du 16 décembre 2023 : «Le Pdci-Rda passe avant tout !», interpelle Le Cercle des Loups

4 / 100

Suite au décès de son charismatique leader, le PDCI RDA est en plein processus pour l’élection de son nouveau président. A cet effet, les différents comités sont à pied d’œuvre et les velléités de candidatures s’annoncent ici et là, parmi des cadres du parti. Ceci atteste non seulement la vitalité et le caractère génétiquement démocratique du parti, mais aussi sa maturité politique et sa capacité à se réinventer face aux défis qui se présentent à lui. Dans le même temps, les différents QG affutent leurs armes pour la période de campagne.

Par contre, depuis un certain temps, le cercle des loups assiste à la radicalisation des positions qui ont tendance à harceler le débat voire créer des polémiques inutiles au moment où tout le monde entier a le regard fixé sur le parti septuagénaire de Côte d’Ivoire. Les sujets vont de l’éligibilité de certains candidats jusqu’au bilan d’autres, en passant par des appels à candidatures qui violent le devoir de réserve de certaines personnalités (élus et congressistes) dans le parti. Tout ceci, alors que les candidatures fermes ne sont pas encore déposées au comité électoral du parti. Cela crée un brouhaha dans le parti dont la seule intention est de le fragiliser ou le disloquer. Des partisans de certains probables candidats ont même la prétention d’affirmer vouloir diviser le parti si jamais leur champion n’était pas élu ou même disqualifié par le comité électoral.

Le cercle des loups affirme avec fermeté que toutes ces attitudes ne sont pas dignes du PDCI-RDA. Jusqu’à présent le seul organe habilité à trancher sur les candidatures est le comité électoral qui, du moins est composé de personnalités intègres et de valeur, qui n’ont rien à prouver de leur militantisme avéré. Il fera ce qu’il y a à faire dans le strict respect des textes et de l’esprit du parti. Aussi, la trop grande agressivité médiatique des candidatures avant le congrès est-elle une posture à vouloir mettre la pression sur les organes chargés du congrès par le conditionnement de l’opinion nationale et internationale pour un leader, afin de les contraindre à accepter leur choix de peur à être sujets d’un lynchage médiatico-politique. En outre, la seule instance suprême qui décidera de l’avenir du PDCI-RDA est le congrès.La démocratie se résume en 3 points : le respect des textes, de la procédure en vigueur et des résultats.

Nous disons qu’en cette heure si sensible, nul n’a le monopole de la victoire ou de la défaite à ce congrès. Parmi toutes les candidatures déclarées, un seul sera élu président du PDCI. Et c’est autour de ce dernier que tous les militants devront faire bloc pour organiser la bataille démocratique de 2025. A la suite du congrès, personne n’aura gagné, personne n’aura perdu. Seul le PDCI RDA aura gagné car nous sommes tous les fils et les filles du PDCI RDA.Dans la situation actuelle des jeunes démocraties en Afrique, c’est l’appareil politique qui porte au pouvoir. A travers le proverbe du capitaine dans l’eau si cher à notre président fondateur, la conquête du pouvoir d’Etat sans le PDCI sera vaine. Nous avons intérêt à le préserver si tel est que notre objectif est de soulager la souffrance de nos concitoyens. Si notre objectif est seulement de nous en servir comme le marchepied au trône, nous contribuerons à sa fragilisation voire sa dislocation. Nous avons l’impérieux devoir de l’union et la cohésion interne. D’où l’esprit d’équipe auquel feu le président Bédié nous a toujours appelés.Pour tout militant convaincu et discipliné, le PDCI RDA passe et devrait passer avant tout projet et ambition personnels aussi salutaires soient-ils.N’oublions pas qu’en face, les autres guettent notre 1er faux pas pour nous mettre le grappin dessus. Notre devoir est historique face à l’histoire.Nos morts nous regardent. Nos glorieux martyrs nous voient. Les militants nous regardent. La Nation entière est suspendue à nos lèvres.

Ainsi le cercle des loups :

  1. Exprime son soutien et sa solidarité au président du parti et à tous les organes d’organisation du congrès et les encourage à mettre tout en œuvre pour un congrès réussi et sans bavure.
  2. Sollicite à la suite du président du parti et du porte-parole du parti, le comité des sages, les élus et congressistes afin de venir en appui au comité de médiation pour un travail général d’apaisement, au calme et au consensus tout en faisant preuve de neutralité.
  3. Demande aux élus et congressistes de faire abstraction de leurs désirs personnels en respectant leur devoir de réserve parce que tous les candidats sont leurs enfants et frères dont il ne saurait avoir une préférence particulière. Appeler à la candidature de certains au détriment de d’autres est politiquement incorrect et diviseur.
  4. Invite les militants-candidats à la retenue et au bon sens en appelant leurs partisans au calme. En outre, ceux qui parmi eux savent qu’ils sont inéligibles sont priés en âme et conscience de retirer leur candidature afin de faire baisser la tension, de faciliter le travail des congressistes et d’économiser leur énergie. Qu’ils préparent leurs partisans à accepter les verdicts qui sortiront des urnes dans un esprit de fair-play démocratique.
  5. Appelle les militants en général et les congressistes en particulier au bon sens, à la retenue et l’extrême prudence face aux flux incalculables d’informations qui circulent actuellement dans le parti. Car celui qui crie le plus fort ne dit pas forcément la vérité.

Fait à Paris le 11 Novembre 2023

Pour Le cercle des Loups

Alexandre Ayehui.

Verified by MonsterInsights