AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Pour succéder à Bédié: Un membre du BP dessine le “profil attendu du prochain président du PDCI-RDA”

4 min read
Bedie et Guikahue 2023 1
6 / 100

Confronté à de multiples et dures épreuves, d’abord, suite au décès de son Président fondateur, le Président FELIX HOUPHOUET-BOIGNY, le 7 décembre 1993, ensuite et surtout, depuis son éviction du pouvoir d’Etat, le 24 décembre 1999, et particulièrement depuis l’appel à la désobéissance civile de l’année 2020, le PDCI-RDA, encore sous le choc du rappel à Dieu de son deuxième Président, son Excellence HENRI KONAN BEDIE, se  trouve aujourd’hui dans le désarroi, ne sachant exactement à quel saint se vouer.

Devant une telle situation et pour éviter le chaos, il importe de bien baliser les échéances à venir, en maitriser les contours et se donner les armes nécessaires pour les affronter et, surtout pour relever les nombreux défis qui attendent.

 Aussi, apparait-il impérieux, en attendant le profond toilettage des textes et leur adaptation au contexte nouveau, de confier la destinée de cette grande formation politique à un dirigeant qui, à défaut de recéler toutes les qualités idéales, serait, à tout le moins, capable de revendiquer celles que rapporte la présente note.

Le PDCI-RDA devra se choisir un Président qui  s’approprie et fait corps avec les idéaux de ce Parti, un Président dont le rôle principal sera d’insuffler à cette formation politique une dynamique en même temps qu’il établit et entretient la connexion entre ses membres.

Il est vrai que nul n’est parfait, mais le Président du PDCI-RDA, devra faire du mieux possible, en s’efforçant d’amener les militants à atteindre les objectifs consensuels fixés. Ces objectifs eux-mêmes, devront obéir à l’acronyme SMART, à savoir :

  • Spécifiques, c’est-à-dire simples, clairs et compréhensifs par tous ;
  • Mesurables, parce que suffisamment quantifiés et qualifiés pour être assurés de leur réussite ;
  • Atteignables, parce que ambitieux, mais concrets et possibles à      atteindre ;
  • Réalistes, en ce sens que ces objectifs ne seront pas ce que voudra faire le Président du Parti, mais ce qu’Il pourra faire ;
  • Temporels, c’est-à-dire des objectifs  définis et circonscrits dans le temps, avec des délais de réalisation et un échéancier précis.

Le  prochain Président du PDCI-RDA doit être permanemment disponible et à l’écoute des militants pour bien cerner leurs problèmes, leurs préoccupations, afin de mieux les comprendre.

Le Prochain Président de notre Grand Parti ne doit pas avoir peur de déléguer des taches à certains des militants, y compris certaines des plus importantes.

Le Président du PDCI devra veiller à un plus grand épanouissement des militants, dès lors qu’il aura pris la peine d’identifier leurs besoins et leurs attentes comme les récents séminaires éclatés en avaient donné l’occasion.

Le Prochain Président du PDCI-RDA, doit être conscient des problèmes divers et nombreux qu’il sera amené à résoudre ; pour cela, il devra afficher suffisamment de calme et de sérénité, prendre du recul, consulter ses collaborateurs, trancher, prendre les décisions qui s’imposent et les assumer ?

Le prochain Président du PDCI devra avoir confiance en lui-même et inspirer confiance autour de lui, afin de susciter une plus grande adhésion de membres et sympathisants ainsi que leur implication dans les actions qu’il envisagera de mener. Il doit s’appuyer et utiliser les compétences de chacun.

Le Président du PDCI –RDA  devra tenir ses engagements, pour être crédible vis-à-vis des militants; parce que respecter ses engagements, c’est respecter l’autre et se respecter soi-même.

Le prochain Président du PDCI-RDA, devra s’efforcer de toujours garder le sourire, demeurer positif ; il devra se dire que chaque problème auquel le Parti sera confronté constituera une opportunité.

Le Prochain Président du PDCI-RDA doit, chaque fois être reconnaissant envers tout militant qui aura pris une initiative, une responsabilité et lui en savoir gré ; ce faisant, non seulement le militant concerné se sentira en confiance, mais aussi et surtout, cela fera des émules et d’autres militants auront à cœur de s’investir davantage dans la mise en œuvre de la politique du Parti.

Ces exigences auxquelles devra satisfaire le prochain Président du PDCI – RDA, quoi que non exhaustives, qui apparaissent essentielles et fondamentales, sont les qualités que l’on retrouve, pour leur grande majorité, en Professeur MAURICE KAKOU GUIKAHUE.

Pr Yao-Kouamé Albert

Membre du Bureau politique du PDCI-RDA

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading