AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Présidence du PDCI/Dépôt de candidature: Les députés Isac Adi et Marius Konan donnent les raisons de leur soutien à Guikahué

4 min read
681de58e a87e 4135 a494 88c84c200274
8 / 100

Le délai des dépôts des dossiers de candidatures pour l’élection du président du PDCI-RDA a pris fin hier vendredi 17 novembre 2023. Et c’est ce dernier qu’a choisi le candidat Maurice Kakou Guikahué pour déposer son dossier de candidature.

Accompagne d’une forte délégation, le chef du Secrétariat exécutif a confié sa candidature au président Bédié en déposant une gerbe de fleurs et se recueillant à la Place Henri Konan Bédié (HKB) du siège du parti avant de sacrifier au rituel de dépôt de son dossier au Comité électoral président par le vice-président Gervais Kacou, installé dans la salle du Secrétariat exécutif.

Après le dépôt de son dossier, place aux déclarations.

Le député Adi Isac, Directeur de Campagne : «Guikahué doit continuer l’œuvre de Henri Konan Bédié pour préserver le PDCI-RDA»

«Voici l’attestation de réception de candidature et le récépissé de dépôt de candidature, donc Monsieur Maurice Kakou Guikahué est officiellement candidat à la présidence du PDCI-RDA.

En tant que directeur de campagne de notre candidat, comme quelqu’un le disait tout à l’heure, si Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié ont incarné le PDCI-RDA, le Professeur Maurice Kakou Guikahué a porté le PDCI-RDA.

Nous le savons tous ici, pour mémoire le 17 juin 2018, dans cette même salle mythique des réunions du Bureau politique, nous étions à deux doigts de dissoudre le PDCI-RDA. Il a fallu des hommes et parmi ceux-ci il y a le président Maurice Kakou Guikahué qui se sont levés comme un seul homme qui s’est battu pour que le parti puisse résister.

C’est pourquoi, nous jeunes, cadres dynamiques nous avons choisi le ministre Maurice Kakou Guikahué pour être notre candidat pour continuer l’œuvre de Henri Konan Bédié pour préserver le PDCI-RDA.»

Le député Marius Konan, Porte-parole : «Nous sommes tombés en admiration du parcours initiatique de Guikahué au sein du PDCI»

«Je suis l’honorable Konan Koffi Marius. Je suis le porte-parole du candidat Maurice Kakou Guikahué. Certains seraient tenter de nous demander ce qui nous motive, nous jeunes, à accompagner le professeur Maurice Kakou Guikahué.

Moi qui vous parle, j’ai été au mouvement de la jeunesse en formation en 1998 avec Atsé Jean-Claude. J’ai été vice-président de la JPDCI sous Kouadio Konan Bertin de 2003 à 2013. J’ai été membre du comité de base de Dioulabougou à Lolobo. J’ai été secrétaire général de section pour plus tard devenir député et délégué.

Quand on regarde et qu’on sait que le PDCI est à ce niveau aujourd’hui, on ne peut que rechercher quelqu’un, comme l’a dit le directeur de campagne, qui peut porter ce parti. Et savoir que le professeur Maurice Kakou Guikahué a été au MEECI depuis les années 1977, il a été secrétaire national adjoint chargé de l’organisation et de la mobilisation, il a été secrétaire général adjoint chargé de l’organisation et de la mobilisation et a été secrétaire exécutif à partir de 2013, aujourd’hui vice-président du PDCI-RDA, on ne peut que tomber en admiration, nous jeunes, devant un tel parcours initiatique au sein du PDCI-RDA, c’est la raison pour laquelle nous nous sommes engagés pour Maurice Kakou Guikahué pour préserver l’œuvre de Félix Houphouët-Boigny et de Henri Konan Bédié.»

Maurice Kakou Guikahué, candidat : «J’ai le devoir de transmettre l’enseignement reçu d’Houphouët et Bédié aux plus jeunes»

«Je voudrais saluer la presse. Si vous avez remarqué, le PDCI est en deuil. Et c’est la sobriété et le recueillement que nous sommes venus. Nous sommes venus parce que c’est une candidature par devoir, nous sommes venus déposer la candidature. Vous avez vu tous nos gestes que nous avons posés dans l’enceinte (dépôt de gerbe de fleurs à la Place HKB du siège) de la maison du parti avant de venir déposer les dossiers.

Je voudrais remercier ces jeunes qui ont eu l’initiative et qui sont venus me chercher pour me dire qu’après le départ inattendu et brusque du président Bédié dont nous étions en train de préparer le plébiscite en octobre et qui nous a quittés deux mois avant, tu ne peux pas ne pas être candidat, que si tu n’es pas candidat, tu auras trahi la mémoire du président Houphouët-Boigny. Tu dois prendre tes responsabilités. Ils ont parlé, vous avez entendu. Donc je ne peux que leur dire merci.

M. ADI Isac est mon directeur de campagne, M. Marius Konan est mon porte-parole et Mme Linda Diplo est directrice de campagne adjointe. Et ils sont nombreux. Dans mon équipe, j’ai puisé au maximum dans le bureau de la JPDCI dirigé par Kouadio Konan Bertin. Vous les voyez, mais il y en a d’autres tels que Dibahi Dodo Amédée, M’bra. C’est l’équipe de Kouadio Konan Bertin de la JPDCI dont je fais la promotion parce que je pense qu’il est de mon devoir de transmettre l’enseignement reçu d’Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié aux plus jeunes que moi. Le mardi prochain (21 novembre), je vous en dirai plus, je ferai une déclaration solennelle.»

Gilles Richard OMAEL

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading