lafrica investment forum recueille 3482 milliards de dollars dinterets dinvestissement

L’Africa Investment Forum recueille 34,82 milliards de dollars d’intérêts d’investissement

image 13
L’Africa Investment Forum recueille 34,82 milliards de dollars d’intérêts d’investissement 18

RABAT, Maroc, 14 Novembre 2023 -/African Media Agency(AMA)/-Les Market Days 2023 de l’Africa Investment Forum (AIF) ont suscité 34,82 milliards de dollars d’intérêts d’investissement pour des projets dans les infrastructures, l’agriculture, les soins de santé et les industries créatives.

L’événement mondial de trois jours, dont le thème était « Débloquer les chaînes de valeur de l’Afrique », s’est clos vendredi dans la ville marocaine de Marrakech. L’événement a attiré plus de 1 000 délégués provenant de plus de 60 pays.

« Nous construisons une formidable puissance autour des investissements en Afrique, qui aura un impact transformateur sur la vie des gens. C’est la raison d’être de l’Africa Investment Forum : investir pour améliorer des vies », a déclaré le président du Groupe de la Banque africaine de développement, et président de l’Africa Investment Forum, M. Akinwumi Adesina.

image 14
« L’Africa Investment Forum a été un tournant qui a permis d’explorer les opportunités de l’Afrique, de discuter des défis et des solutions et de renforcer les partenariats nécessaires à la réalisation de nos aspirations », a déclaré le ministre marocain de l’Inclusion économique, des Petites entreprises, de l’Emploi et des Compétences, M. Younes Sekkouri.

Parmi les délégués figuraient plusieurs chefs d’État et de gouvernement africains, dont le président des Comores et président en exercice de l’Union africaine, M. Azali Assoumani, la présidente de la Tanzanie, Mme Samia Suluhu Hassan, le président de la Sierra Leone, M. Julius Maada Bio, et le Premier ministre du Rwanda, M. Édouard Ngirente. La Première ministre de la Barbade, Mme Mia Mottley, était également présente.

L’Africa Investment Forum est une plateforme multipartite axée sur la conclusion d’accords à l’échelle continentale et la facilitation de projets entre promoteurs de projets, les décideurs politiques et les investisseurs. En incluant cette édition, l’AIF a suscité près de 180 milliards de dollars d’intérêts d’investissement depuis son lancement en 2018.

image 15
La présidente de la Tanzanie, Mme Samia Suluhu Hassan (au centre), présidant la boardroom dans laquelle sont discutés la voie ferrée à écartement standard Mtwara-Mbamba Bay en Tanzanie et le port intégré Mangapwani II de Zanzibar.

Le ministre marocain de l’Inclusion économique, des Petites entreprises, de l’Emploi et des Compétences, M. Younes Sekkouri, a déclaré que le Forum soulignait l’importance capitale des partenariats Sud-Sud et la question cruciale du financement des infrastructures.

« L’Afrique est au centre de l’attention internationale, car elle est l’un des marchés les plus dynamiques et les plus prometteurs du monde. L’Africa Investment Forum était un tournant pour explorer ces opportunités, discuter des défis et solutions et renforcer les partenariats nécessaires pour réaliser nos aspirations », a déclaré M. Sekkouri.

Les transactions ont couvert plusieurs secteurs, notamment la ligne de chemin de fer à écartement standard Mtwara-Mbamba Bay en Tanzanie et le port intégré Mangapwani II de Zanzibar. Des accords ont également été conclus dans les secteurs de l’agro-industrie, des énergies renouvelables, des industries créatives et des soins de santé.

image 16
Le président de la Sierra Leone, M. Julius Maada Bio, discute du projet de complexe industriel rizicole de son pays lors d’une boardroom présidentielle.

M. Adesina a remercié le roi du Maroc Mohammed VI, qui a placé l’événement sous son haut patronage.

« Le Maroc était le bon choix. Nous avons bénéficié d’une hospitalité incroyable. La décision des partenaires fondateurs de l’AIF d’organiser les Market Days 2023 à Marrakech, deux mois après le tremblement de terre dévastateur de septembre, et le soutien et la résilience du Royaume et du gouvernement du Maroc sont fort louables. », a-t-il salué.

L’Africa Investment Forum a présenté plusieurs événements parallèles clés, notamment une session spéciale sur les corridors de transport régionaux, une table ronde avec une délégation d’entreprises japonaises et un forum des maires sur la manière de tirer parti des villes et des municipalités pour libérer la croissance et le développement. L’événement des maires a notamment vu la participation de maires et gouverneurs des villes de Lagos, Nairobi, Addis-Abeba et Abidjan, ainsi que d’une représentation ministérielle du Rwanda.

image 17
Le président du Togo, M. Faure Gnassingbé (à droite) préside la boardroom sur le projet ferroviaire et logistique de son pays.

Lors de la cérémonie de lancement de l’Alliance pour les Zones spéciales de transformation agro-industrielle, la Banque africaine de développement, la Banque africaine d’import-export et l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel ont engagé trois milliards de dollars en faveur de l’alliance.

Les partenaires fondateurs saluent les Market Days

Le directeur général de la Société islamique de financement du commerce, M. Hani Salem Sonbol, qui représentait le président de la Banque islamique de développement (BID), M. Muhammed Sulaiman Al Jasser, a déclaré que l’Afrique était une terre aux possibilités infinies et un moteur de croissance dynamique.

« En tant que partenaire fondateur de l’Alliance pour les Zones spéciales de transformation agro-industrielle, la BID s’est engagée à hauteur de 300 millions de dollars pour alimenter la croissance agro-industrielle de l’Afrique. Nous sommes prêts à travailler en partenariat avec les investisseurs, les entreprises et les partenaires du développement pour libérer le plein potentiel du continent », a-t-il déclaré.

image 18
Vue de la plénière de clôture : unis pour le succès.

« En tant que partenaire fondateur, nous, le groupe TDB, sommes heureux de voir que l’Africa Investment Forum continue d’attirer divers financiers et investisseurs institutionnels pour de plus grands engagements en matière d’opportunités d’investissement et de cofinancement », a souligné M. Admassu Tadesse, président émérite et directeur général du Groupe de la Banque de commerce et de développement de l’Afrique orientale et australe.

« Un secteur privé fort, innovant et résilient est essentiel à la croissance des économies africaines. Nous sommes heureux de constater que la créativité et la vision des innovateurs africains ont un impact, en particulier dans le domaine technologique », a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d’investissement, en commentant les résultats des boardrooms.

« L’engagement de plusieurs partenaires sur un certain nombre de transactions est un résultat positif. Nos réunions en boardrooms ont suscité un vif intérêt et nous espérons recevoir des engagements par la suite », a souligné la directrice générale de la Banque de développement de l’Afrique australe, Mme Boitumelo Mosako, commentant le succès de l’AIF.

image 19
Une cinquantaine d’entreprises japonaises ont participé à l’AIF pour explorer les possibilités d’investissement en Afrique.

M. Samaila Zubairu, président-directeur général d’Africa Finance Corporation, a déclaré que des chaînes de valeur riches et diversifiées en Afrique constituent l’épine dorsale du vaste potentiel du continent africain. « Notre engagement à ajouter de la valeur dans l’ensemble du spectre économique est inébranlable, tandis que nous nous efforçons de créer de toute urgence des emplois pour nos jeunes grâce à l’innovation et à la croissance. La collaboration par le biais de partenariats stratégiques tels que l’Africa Investment Forum est essentielle pour débloquer ces chaînes de valeur afin d’assurer un avenir plus radieux et plus durable. »

« Cette année encore, l’Africa Investment Forum a témoigné de l’engagement des partenaires fondateurs à lancer des projets qui exploitent le riche potentiel de l’Afrique dans divers secteurs », a déclaré M. Alain Ebobissé, directeur général d’Africa50.

La Banque africaine de développement a également signé une lettre d’intention avec le fonds souverain du Maroc, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement, afin de soutenir le secteur privé, en particulier les petites et moyennes entreprises et les infrastructures au Maroc.

image 20
M. Akinwumi Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement (à droite), et M. Mohamed Benchaâboun, président du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, ont signé une lettre d’intention pour soutenir le secteur privé, en particulier les petites et moyennes entreprises et les infrastructures au Maroc.

L’Africa Investment Forum a été lancé en 2018 pour tirer parti des ressources collectives de ses cofondateurs et réduire le déficit en matière d’investissement dans les infrastructures du continent.

Les partenaires fondateurs de l’Africa Investment Forum sont le Groupe de la Banque africaine de développement, Africa50, Afreximbank, Africa Finance Corporation, la Banque de développement de l’Afrique australe, la Banque européenne d’investissement, la Banque islamique de développement et la Banque de commerce et de développement de l’Afrique orientale et australe.

Distribué par  African Media Agency (AMA) pour la Banque Africaine de Développement.

Source : African Media Agency (AMA)

Verified by MonsterInsights