AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Bonne nouvelle dans la Filière palmier à huile : Gouvernement et acteurs conviennent d’un prix consensuel

3 min read
319a6261 073a 4804 9479 d6cecf67e991
12 / 100

La pérennisation de la filière palmier à huile en proie à d’énormes difficultés était au cœur de la rencontre initiée par le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani avec les acteurs de l’écosystème.

Fort heureusement, cette réunion du mardi 31 octobre dernier avec le collège des producteurs, les premiers transformateurs et les raffineurs a permis d’obtenir un consensus des prix sur une période de trois mois.

Ainsi, le prix bord champ a été fixé à 65 Fcfa/kg de régime de graine sur la période d’octobre, novembre et décembre 2023.

Concernant les premiers transformateurs des régimes de graines acquis auprès des producteurs, ils devront livrer leurs produits à 530 000 FCFA/tonne aux raffineurs.

Il a été convenu lors de cette séance de travail, que de nouveaux accords seront arrêtés entre les différents acteurs qui ont salué le rôle important joué par la tutelle.

« Nous remercions le ministre d’Etat pour les efforts consentis pour que nous arrivions à cet accord qui va permettre à la filière de redémarrer et de voir des jours sous de nouveaux auspices. Nous voulons lui dire merci pour son implication personnelle dans la crise qui courrait, ce qui va nous donner beaucoup d’espoir », s’est satisfait Henri César Sama Damalan, président du conseil d’administration de l’interprofession de la filière palmier à huile, au nom de l’ensemble des acteurs.

C’est un ministre heureux qui a salué la hauteur d’esprit des acteurs avant de les rassurer sur les efforts du gouvernement pour une filière viable et compétitive.

« Les producteurs ont fait un pas décisif en acceptant que le prix soit révisé. Les premiers transformateurs se sont conformés à cette exigence. Les raffineurs qui aujourd’hui font le gros travail dans la chaine, car en plus de la raffinerie font la commercialisation de leurs produits, ont accepté de se conformer aux exigences arrêtées par le gouvernement. Je voudrais leur dire merci pour leur amour pour la patrie », a dit le ministre d’Etat, lui aussi, satisfait que le dialogue ait triomphé.

Pour finir, Kobenan Kouassi Adjoumani a promis qu’un arrêté interministériel sera signé entre son département ministériel et celui du Commerce et de l’Industrie pour réaffirmer l’interdiction de l’entrée frauduleuse d’huile en provenance de certains pays en Côte d’Ivoire.

En outre, toutes les huiles déjà entrées illégalement et présentes sur le marché seront saisies.

TZ

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading