AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Daoukro (Iffou) : La mairie enlève des ordures ménagères grâce à la solidarité d’Adi Isac de Prikro et prévient…

4 min read
IMG 20231024 094156 250
11 / 100

Pr Djè Koffi, maire de la commune de Daoukro et Konan Evariste, 1er adjoint au maire de la commune de Daoukro, étaient, ce mardi 24 octobre 2023, au dépotoir et à la décharge de Daoukro. Ils y étaient pour marquer de leur présence l’opération d’enlèvement des ordures ménagères du dépotoir à la décharge.

A cette occasion, le maire a indiqué que l’activité de ce matin (ndlr : mardi) a trait à la salubrité. Nous avons, dira-t-il, obtenu une chargeuse grâce au député-maire de Prikro (Ndlr : Adi Isac) qui a bien voulu nous la prêter à la suite de ce que nous lui avons prêté notre benne dans le même cadre.

Donc, fera-t-il remarquer, c’est la coopération entre les mairies qui se met déjà en place parce que nous avons dû voir que la voie périphérique est engorgée par les ordures et depuis près d’un an, la machine de la mairie qui permettait bien de ramasser ces ordures est tombée en panne.

 » Donc, la mairie n’avait pas de machine. On ne fait que la réparer mais elle n’a jamais démarré « , a-t-il fait connaître.

 J’expliquais que, dira-t-il, les ordures engorgeaient la voie périphérique. En réalité, a-t-il précisé, ce n’est pas un dépôt des ordures.

A l’écouter, la pré-collecte était censée mettre les ordures là et les agents de la mairie devaient les prendre jusqu’à la décharge où nous sommes aujourd’hui, mais par la faute d’engins, les ordures se sont amoncelées au fur et à mesure.

« On a essayé d’emprunter des bennes, des chargeuses mais ça devenait extrêmement cher, environ 1 million de F CFA par jour. Nous n’avons pas de ligne budgétaire pour ça. Donc, avec le député-maire de Prikro qui a emprunté notre benne pour ramasser les ordures chez lui, il a bien voulu, en retour, nous donner aussi sa chargeuse pour qu’on travaille pour quelques jours. Donc, c’est cela qui justifie notre présence aujourd’hui « , a-t-il fait remarquer.

Hier (ndlr : lundi), a-t-il argué, « elle (la chargeuse) est venue désengorger déjà ici comme vous pouvez le voir et maintenant, elle est entrain de dégager les ordures qui obstruent la voie.

A l’en croire, le tout n’est pas d’enlever, mais de faire en sorte que ça ne se reproduise pas. Avec la nouvelle équipe municipale, apprendra-t-il, il y a une commission chargée de la salubrité.

 » Nous allons mettre en place des mécanismes, des ressources humaines et des pancartes qui interdisent de déposer des ordures. Avec la nouvelle équipe municipale, nous allons nous pencher sur la salubrité pour qu’après la voie principale, tous les accotements, tous les dépôts sauvages qui sont dans la ville, nous nous y attaquons afin de faire en sorte que la ville soit propre en attendant que la mairie, elle même, qui, dans son programme triennal, a inscrit l’achat de sa chargeuse et de sa niveleuse, les achète. Quand nous aurons nos machines, ça sera beaucoup plus facile parce qu’à chaque fois, on fait des demandes au Conseil régional, il nous aide quelques fois. Mais, je pense que si nous mêmes, nous faisons en sorte d’acquérir nos propres machines, le problème de salubrité ne va pas se poser, de même que le reprofilage des petites rues de la ville. Donc, cette journée et les autres qui vont suivre, avec la commission de la salubrité, nous allons nous attaquer, un tant soit peu, au problème des ordures dont toute la population de la ville parle « , a-t-il indiqué.

A la question de savoir ce qui est prévu pour le contrevenant, il a fait savoir qu’il y a une commission qui est chargée de la salubrité.  » Elle va se mettre au travail et va nous remonter le mécanisme qu’elle aura trouvé pour qu’on fasse en sorte que le contrevenant soit exposé à la rigueur de la loi parce que les forces de l’ordre vont être informées « , a-t-il prévenu.

Et de conclure qu’avec les forces de l’ordre, la commission de la salubrité fera en sorte que quand on a ramassé, qu’on ne vienne plus déposer.

Notons que la décharge fait 12 hectares dont 03 hectares octroyés à l’ONAD (office national de l’assainissement et du drainage).  

C.K

Correspondant régional                

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading