AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire-Canada/Dominic Mailloux (PCA FGA): «L’immigration bien faite nous emmène vers des jours meilleurs»

4 min read
Dominic Mailloux PCA FGA 455 012
4 / 100

Président du Conseil d’Administration de la Fédération des Gens d’Affaires francophones de l’Ontario (FGA), Dominic Mailloux est arrivé en Côte d’Ivoire le mercredi 11 octobre 2023. C’est d’ailleurs sa toute première visite en Afrique. Il aura été l’un des piliers de la 2ème édition du Salon Afrique Canada Immigration et Investissement (SACII), qui s’est tenue les 12, 13 et 14 octobre 2023 à Abidjan. Avant de rentrer chez lui au Canada, il a bien voulu nous accorder cette interview.

Vous venez de participer pour la première fois au Salon Afrique Canada Immigration et Investissement ; quelles sont vos premières impressions au sortir de ce Salon ?

Je suis venu en mission exploratoire pour le compte de la Fédération des Gens d’Affaires francophones de l’Ontario. Au terme de mes quatre ou cinq jours en terre ivoirienne, je suis en mesure de dire que mon objectif a été réalisé au profit du Canada et de la Côte d’Ivoire.

Est-ce que vous avez pu rencontrer des gens d’Affaires et nouer des partenariats ?

J’ai rencontré le représentant du patronat francophone que j’avais déjà rencontré une première fois au Québec. Il faut savoir que mon organisation (Fédération des Gens d’Affaires de l’Ontario) et le patronat ivoirien, sont tous deux membres de l’Alliance des Patronats francophones (APF). C’était donc naturel pour moi d’aller le rencontrer. J’ai aussi rencontré le représentant de la Chambre de Commerce. J’ai eu également la chance de m’entretenir avec des gens d’Affaires d’ici et j’ai pu tisser de très bonnes relations et nouer des partenariats intéressants. J’ai appris de belles choses avec les membres du guichet unique d’investissement de la Côte d’Ivoire. Je retourne chez moi avec l’idée que j’ai beaucoup de travail à faire. Il y a de très bonnes perspectives qui m’enchantent de continuer le travail. Je pars au Canada pour concrétiser les partenariats. Je pense que ma visite en Côte d’Ivoire va contribuer à consolider davantage les relations entre nos deux pays.

De façon générale, quels sont les domaines qui intéressent les gens d’Affaires canadiens ?

Il y a des secteurs dans lesquels il pourrait y avoir des partenariats intéressants. J’ai pu constater durant mon séjour, l’importance que l’agriculture prend dans la chaîne de votre économie. Je pense qu’il y a quelque chose à faire à ce niveau. Du coté de la sécurité également, il y a quelque chose à faire. La gestion des déchets est un domaine qui peut intéresser des gens d’affaires canadiens, et puis il y a la formation technique ou je crois qu’il y a quelque chose à faire. On peut aussi parler de la collaboration dans le sens du développement économique chez nous à l’Ontario, avec le guichet unique d’investissement. C’est une piste que nous allons explorer dans une seconde phase. Cela me permettra d’identifier assez clairement des opérateurs de part et d’autre, qui pourraient concrétiser certaines des opportunités que j’ai constatées cette semaine.

Sur l’immigration, si vous aviez des conseils à donner à des élèves, des étudiants ou même à des familles qui souhaiteraient s’installer au Canada, que leur diriez-vous ?

Je ne me suis jamais engagé dans un processus d’immigration. Je sais que j’ai déménagé d’une province mais c’est toujours à l’intérieur du Canada. Je n’avais même pas de famille à l’époque où je l’ai fait. C’était il y a dix ans. Mais ça s’est avéré un processus un peu difficile, alors même qu’à cette époque, je n’avais pas de famille.  Mais, si j’avais un conseil à donner, à la lumière de ma propre expérience, je dirais de ne pas minimiser les efforts que requiert un tel processus. Ça veut également dire qu’il faut persévérer. Je retiens que bien que ce soit souvent difficile, l’immigration bien faite nous emmène vers des jours meilleurs.

Quel est le meilleur souvenir que vous gardez de la Côte d’Ivoire en rentrant chez vous en Canada ?

De la part la nature intense des activités du SACII, je n’ai malheureusement pas eu beaucoup d’occasions de visiter plusieurs endroits et lieux touristiques. Mais spontanément, il me vient à l’esprit la façon chaleureuse des Ivoiriens d’aborder et recevoir les gens, leur hospitalité, leur ouverture d’esprit et une joie de vivre indescriptible en Côte d’Ivoire. Moi j’aime ça ; avoir du plaisir tout en travaillant. Cette joie de vivre des Ivoiriens me fait penser un peu aux gens de chez nous. J’ai fait des blagues avec des gens au cours des derniers moments du SACII. Je n’ai senti à aucun que j’étais hors propos. J’aime les Ivoiriens pour leur chaleur, leur accueil et leur joie de vivre.

Réalisée par BN

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading