AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Oumé/Décision du Conseil d’Etat: Lagui Joachim (PDCI) se prononce et fait des révélations graves contre la démocratie

8 min read
Lagui K Joachim
10 / 100

Après les élections municipales et régionales du 2 septembre 2023 en Côte d’Ivoire, la Commission électorale indépendante (CEI) a annoncé des résultats qui n’ont pas été du gout de certains candidats malheureux sur presque toute l’étendue du territoire national. Ils se sont pourvus en annulation du scrutin devant le Conseil d’Etat qui a aussi rendu des décisions qui, elles aussi, ne sont pas du gout des vainqueurs annoncés par la CEI. Et la commune de Oumé fait partie des communes où les élections ont été annulées et seront reprises. Nous vous proposons l’intégralité de l’interview accordée à notre confrère lemeridien.ci par le candidat du PDCI proclamé vainqueur par la CEI.

Lagui Kouassi Joachim 2023
Oumé/Décision du Conseil d’Etat: Lagui Joachim (PDCI) se prononce et fait des révélations graves contre la démocratie 16

Député et maire sortant d’Oumé, l’honorable Lagui Kouassi Joachim, candidat du PDCI-RDA aux municipales du 2 septembre 2023 dans ladite commune, s’est prononcé sur l’annulation de son élection par le Conseil d’État. Dans cette interview exclusive accordée au meridien, celui que ses partisans appellent affectueusement « le poids lourd d’Oumé » fait de troublantes révélations sur le scrutin électoral dernier et fait le pari de battre une seconde fois, le RHDP, cette fois, avec un écart de points encore plus important. Entretien ! 

Quelle est votre réaction après l’annulation de votre élection par le Conseil d’Etat?

C’est avec regret que j’ai appris cette décision fâcheuse du Conseil d’Etat, qui, pour moi, est une décision injuste. Cette élection du 02 septembre à Oumé, s’est déroulée dans un climat de paix. Malheureusement, nous nous sommes retrouvés devant des adversaires qui n’ont pas voulu reconnaitre leur défaite, aidés en cela par d’anciens adversaires battus par le candidat que je suis en 2018 puis en 2021. Ces personnes ont donc instrumentalisé, après l’annonce des résultats, une frange de la population pour l’amener à manifester. Néanmoins, je prends acte de la décision du Conseil d’État. 

Savez-vous les raisons qui ont conduit à cette annulation?

Nous avons reçu deux requêtes de nos adversaires. Requêtes axées sur des questions de dysfonctionnement au niveau de la CEI qui organise les élections. Ce n’est pas le candidat que je suis qui organise ces élections. A aucun moment, les faits avancés par mes adversaires dans leurs différentes requêtes, n’engageaient la responsabilité du candidat que je suis. Mieux, la CEI locale a annoncé les résultats à Oumé; le président de la CEI locale est un militant du RHDP. On ne peut pas avoir annoncé les résultats et puis après, revenir dire qu’il y a problème. A Oumé, il n’y a pas eu de problème qui puisse amener le Conseil d’Etat à vouloir faire reprendre les élections. 

On a assisté à des manifestations peu après l’annonce des résultats du vote du 2 septembre, que s’est-il passé réellement?

LAGUI
Oumé/Décision du Conseil d’Etat: Lagui Joachim (PDCI) se prononce et fait des révélations graves contre la démocratie 17

Comme je l’ai dit, il s’agit de mauvais perdants qui voulaient justifier leur échec devant leurs mandants. Ils ont perdu et ils sont allés instrumentaliser une frange de la population pour manifester. Ils l’ont fait pendant 24 heures. Dieu merci, le calme a été rétabli. Je voudrais profiter de cette question pour féliciter mes électeurs. Ils ont eu la sagesse de m’écouter, en ne descendant pas, eux aussi, dans la rue. Parce que, s’ils étaient descendus dans la rue pour manifester comme les autres, il y aurait eu un bain de sang partout à Oumé. Ce que je n’ai jamais voulu pour ma ville. 

Qui sont ces gens qui ont appelé la population à manifester contre votre élection?

C’est bien sûr le candidat du RHDP qui a fait descendre les gens dans les rues à Oumé. Ce que je dis, a été fait au vu et au su de tous, encouragé en cela par Touré Aya Virginie qui n’a jamais digéré l’échec qu’elle a connu devant moi en 2021. Interpellé par la gendarmerie, instructions ont été données au candidat du RHDP d’aller retirer ses troupes des rues. 

Comment expliquez-vous cette situation?

Il y a qu’au lendemain de la proclamation des résultats des élections du 2 septembre, une partie de la population a été instrumentalisée par Touré Aya Virginie et Ousmane Sylla, le candidat du RHDP qui, pour moi, n’aiment pas la population d’Oumé; ils n’aiment pas la ville d’Oumé. 

Pourquoi dites-vous cela?

Lagui Kouassi Joachim
Oumé/Décision du Conseil d’Etat: Lagui Joachim (PDCI) se prononce et fait des révélations graves contre la démocratie 18

Tu ne peux pas prétendre aimer une ville et vouloir que cette ville-là brûle. Non! Ce n’est pas possible. Touré Aya Virginie n’est pas à sa première tentative à Oumé. Elle le sait. Toute la population d’Oumé le sait. On sait quel genre de personne est-elle. Cette fois-ci, c’est le jeune Ousmane Sylla qui veut prendre ce mauvais exemple alors qu’il nous a impressionnés pendant la campagne de sensibilisation à des élections apaisées à Oumé. Nous avions pensé qu’il allait respecter les engagements publics qu’il a pris devant les populations, devant les chefs, devant le corps préfectoral, devant tout le monde.

Mais non! Par contre, nous, nous nous sommes fait fort de respecter ces engagements. Il a été demandé à chaque candidat de faire en sorte que la campagne se déroule dans un climat apaisé. Nous l’avons suivi. Il a été demandé à chaque candidat de ne point annoncer les résultats avant les résultats officiels de la CEI, nous l’avons respecté. Eux, non! Ils étaient les premiers à contester les résultats sur les réseaux sociaux. 

Est-ce que vous craignez des violences lors des élections à venir?

Bien sûr que je crains pour les prochaines élections à Oumé. Même pendant les élections du 2 septembre, j’ai plusieurs fois interpelé le préfet sur les risques graves des dérives. Heureusement que Dieu a écouté nos prières. Mais cette fois ci, je crains fort. De toute façon, si on reprend dix fois les élections, le PDCI gagnera dix fois. Ça, j’en suis certain. 

Voulez-vous dire que vos adversaires pourraient être tentés de susciter de nouveaux troubles ? 

Oui! Mes adversaires sont habitués à ce genre de pratiques. Ils ont la violence dans les gènes. Mais cette fois-ci, nous ne croyons pas que la population pourrait accepter que sa victoire lui soit volée et davantage annulée. 

Y-a-t-il eu tentative de manipulation des résultats issus de ce scrutin du 2 septembre dernier?

Oui je confirme cela. Voyez-vous, on fait une élection le 2 septembre: les élections municipales. Les résultats ont été donnés par la CEI locale, filmés et enregistrés. Tout le monde dans la ville a la vidéo. Cette nuit, il n’y a pas eu de bagarre. Nos adversaires ont reconnu leur défaite. Le même jour, au lieu de donner les PV signés, consolidés à la CEI, sur instructions du préfet, ces PV-là n’ont pas été délivrés, prétextant qu’il faisait tard. Le lendemain dimanche, alors que nous attendions qu’on nous appelle officiellement pour nous donner ces PV, nous avons été surpris de voir que Monsieur le préfet, Madame le sous-préfet, Madame Touré Aya Virginie qui n’est pas candidate, le candidat du RHDP, Sylla Ousmane, et le président de la CEI locale, dans les bureaux de madame le sous-préfet.

Qu’est-ce qu’ils faisaient là? Question! Moi, j’ai été informé de ce rassemblement. Je suis venu immédiatement.  Mais je n’ai pas été informé par le corps préfectoral. Comment se fait-il que Monsieur le préfet peut faire une réunion à cette période-là, avec un seul candidat? Et j’arrive dans cette salle-là, monsieur le préfet me laisse entendre que les élections vont être reprises parce que le candidat du RHDP contesterait les résultats. 

Lagui1
Oumé/Décision du Conseil d’Etat: Lagui Joachim (PDCI) se prononce et fait des révélations graves contre la démocratie 19

Pensez-vous que l’annulation des résultats des élections, est la résultante de tout ce qui s’est tramé depuis lors contre vous?

Oui c’est la suite logique de cela. Je pense qu’ils avaient voulu tripatouiller les résultats. Malheureusement, leur plan a été dévoilé. Ils ont vu qu’ils n’avaient plus d’autres alternatives. Donc, pour se racheter devant leurs mandants, il fallait tout mettre en œuvre pour que le Conseil d’Etat annule les résultats. Sinon, en réalité, il n’y a absolument aucune raison juridique que ces élections soient reprises à Oumé. Pour moi, ces raisons sont beaucoup plus politiques que juridiques. 

Dans quel état d’esprit comptez-vous affronter les nouvelles élections à venir?

Je suis très déterminé, engagé à encore gagner ces élections. Ça, je le promets. J’invite donc tous nos électeurs à sortir massivement le jour de ces élections, pour que l’écart de points, soit très grand pour faire comprendre à l’opinion nationale et internationale, que cette élection à Oumé avait un vainqueur. Et ce vainqueur demeure LAGUI KOUASSI Joachim. J’appelle la population à mobilisation et à la sérénité. Je lui demande de ne pas être découragée. Chez nous, on dit: « lorsque la marche ne s’est pas encore arrêtée, le balancement des mains, ne peut pas s’arrêter».

Je voudrais donc demander aux populations d’être mobilisées pour redonner la victoire à la liste du PDCI-RDA conduite par l’honorable LAGUI KOUASSI Joachim. Je comprends leur peine. Mais la paix et la cohésion à Oumé, nous tiennent beaucoup à cœur. Nous ne pouvons pas accepter que la violence continue d’être au menu à Oumé à chaque fois que des candidats sont battus. Que cela cesse. Je voudrais aussi rassurer les militants de ce que le candidat que je suis, est engagé à reprendre cette bataille pour qu’au soir de la date qui sera bientôt fixée, nous ayons la victoire. Et j’espère qu’une bonne fois pour toute, les adversaires comprendront que le maître du terrain à Oumé, c’est LAGUI KOUASSI Joachim.

Interview réalisée à Oumé par David YALA (lemeridien.ci)

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading