AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Ettrokro/Le maire Kouamé Issouf prévient : « Je ne ferai pas de cadeau aux peaux de banane »

4 min read
d5671414 f17d 47fe b939 2beea8b34325
8 / 100

Le nouveau conseil municipal d’Ettrokro a tenu, le dimanche 1er octobre 2023, à la salle des mariages de la mairie de ladite ville, sa première session ordinaire. Il s’agissait pour les conseillers municipaux présents d’examiner et d’adopter les  commissions créées au sein du conseil municipal, le règlement intérieur du conseil municipal et des commissions créées, le règlement intérieur de la municipalité, le personnel municipal, le tableau de l’ordre des conseillers municipaux et l’état d’exécution du budget au 31 août 2023.

Mais avant, Kouamé Issouf, nouveau maire de la commune d’Ettrokro, a salué le personnel de la mairie d’Ettrokro, les invités. Il a, par ailleurs, situé le cadre de la rencontre en ces termes :  » Nous sommes réunis en ce 1er dimanche du mois d’octobre pour la 3è réunion du conseil municipal de l’année 2023 selon la suite logique des chiffres mais en réalité, nous sommes là pour la 1ère réunion du nouveau conseil municipal de la mairie d’Ettrokro installé à l’issue des élections municipales du samedi 02 septembre dernier « .

Tout en souhaitant que les échanges qui auront lieu dans quelques instants se passent bien, a-t-il dit, je voudrais remercier les uns et les autres pour leur disponibilité et leur présence effective à cette importante rencontre.

Après l’appel nominal des conseillers municipaux et la vérification du quorum, les commissions créées au sein du conseil municipal, le règlement intérieur du conseil municipal et des commissions créées, le règlement intérieur de la municipalité, le personnel municipal, le tableau de l’ordre des conseillers municipaux et l’état d’exécution du budget au 31 août 2023 ont été examinés et adoptés à l’unanimité par l’ensemble des conseillers municipaux présents.

Prenant la parole, Gbeuly Gauzé Médard, sous-préfet d’Ettrokro, a, au nom de Djiké Raymond Claude, préfet de la région de l’Iffou, préfet du département de Daoukro, félicité le maire Kouamé Issouf et l’ensemble des conseillers municipaux pour leur brillante élection à la tête de la commune d’Ettrokro avant de leur souhaiter plein succès dans leur nouvelle fonction. Il les a invités à retenir ceci :  » Le succès du conseil municipal dépend du maire « . Pour le reste, il a prodigué des conseils au maire.

Intervenant à nouveau, Kouamé Issouf a demandé à la population de les aider à l’aider.  » Je demande à la population de nous aider à l’aider. Nous avons été élus, c’est pour venir aider la population pour qu’elle ait un bien-être. Nous allons aider nos parents que nous avons déjà commencé à aider depuis que nous avons commencé à travailler pour nous-mêmes « , a-t-il dit.

En tout cas, fera-t-il remarquer, en ce qui me concerne, tout ce que j’ai eu dans ma vie, j’ai mis ça à Ettrokro. Donc, a-t-il argué, quelqu’un ne dira pas qu’il aime Ettrokro que moi quand je sais que quand vous avez un bien à Daoukro, vous avez au moins dix fois ce que vous pouvez obtenir à Ettrokro. Donc, affirmera-t-il, je suis là pour faire avancer Ettrokro mais il faudrait que les parents nous aident parce qu’en voulant faire trop de facilité emmène les gens à ne pas pouvoir travailler.

 » Il faut que tout le monde se dise qu’il y a un bilan à faire. Vous avez entendu hier (ndlr : samedi) le président du conseil régional de l’Iffou pour ceux qui ont assisté à la petite cérémonie. Le président du conseil régional vous a dit que par expérience, il sait que je suis un homme bien et qu’il prend l’engagement devant tout le monde de m’aider à travailler dans cette commune quand bien même ses pouvoirs sont limités dans la commune mais en ce qui me concerne, il va m’aider à travailler véritablement dans la commune mais ça aussi, c’est bien entendu quand mes parents vont décider de m’aider « , a-t-il fait savoir.

Donc, dira-t-il à ses parents, je compte sur vous avant d’apprendre :  » Je ne suis pas quelqu’un qui a de la haine pour autrui mais je n’aime pas qu’on se moque de moi. A n’importe quel niveau, je me défends quand je me sens acculer et ça, tous ceux qui me connaissent le savent sinon, je n’ai pas de haine pour quelqu’un. Au contraire, ceux qui me connaissent, le maire même l’a témoigné devant le sous-préfet hier (ndlr : samedi) que je pardonne vite mais je n’aime pas qu’on se moque de moi « . Et d’indiquer :  » Je compte sur chacun de vous. En tout cas, tous ceux qui peuvent m’approcher pour me donner des conseils pour faire avancer Ettrokro, je serai disponible et je serai à leur écoute « . Avant de prévenir:  » Je ne ferai pas de cadeau à ceux qui vont jeter des peaux de banane sous mes pieds pour que je glisse ». 

C.K

Correspondant régional

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading