AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Grand-Bassam (VITIB): 39 étudiants de l’IIT ont reçu leurs diplômes reconnus et homologués par l’Etat ivoirien

3 min read
cdf6bb61 1fd2 46a0 8ee6 f7285eb9830c
10 / 100

L’Institut Ivoirien de Technologie (IIT) était en fête, le samedi 30 septembre 2023. 39 étudiants, de cet établissement qui a ouvert ses portes en 2020, ont reçu leur diplôme, dont 18 en Business avec 10 filles et 21 en Informatique dont 5 filles.

La cérémonie de remise des diplômes aux étudiants a eu lieu dans les locaux de l’établissement sis au Village des technologies de l’information et de la biotechnologie (VITIB) à Grand-Bassam, en présence des étudiants, des parents et plusieurs invités.

C’est Djéhi Salomon, étudiant en Licence informatique génie logiciel, au nom de la promotion 2023 de l’institut, qui a ouvert les allocutions. Dans son intervention, il a révélé que ces trois années de formation ont été des moments inoubliables avec des nuits blanches parfois passées en salle de machines ou en salle serveur avec « des projets à rendre dans des délais très courts avec des professeurs très exigeants qui tenaient à bien nous former », une forme de brainstorming (tempête du cerveau).

Il a rassurés parents, enseignants et amis qu’ils sont prêts pour le marché de l’emploi. « Au terme de notre formation, nous sommes prêts techniquement à affronter tous les défis qui nous attendent et aussi psychologiquement grâce à la formation acquise de nos enseignants et nos encadreurs », a-t-il assuré.

Dr Kouassi Raoul, enseignant chercheur et formateur, a, quant à lui, fait savoir que l’IIT n’a pas seulement pour rôle de former. « Nous avons pour mission d’accompagner ces étudiants pour qu’ils soient en mesure d’avoir trois chances. A savoir, les compétences, le leadership et l’entrepreneuriat», a-t-il précisé.

Rigaud Jean-Baptiste N’Depo, professeur certifié de lettres modernes à fait savoir aux parents que «si nous voulons emmener nos enfants à être les meilleurs de demain, ce n’est pas seulement en se consacrant à les caresser dans le sens du poil.»

« On le fait, mais parfois, il faut être dur avec eux quand, c’est nécessaire. (…) Ce que je veux qu’ils retiennent de leur passage dans cet établissement au-delà des diplômes techniques qu’ils obtiennent, qu’ils comprennent que ce qui fait la différence entre les hommes dans l’entreprise, dans la vie, c’est la culture », a-t-il fait remarquer.

Quant à M’Bahia Caliste Claude, Président-fondateur de l’établissement, lui-même ingénieur diplômé de la prestigieuse université du MIT, Harvard et University of Washington aux Etats-Unis, il a dit qu’il y a dix ans, son rêve était de construire une université privée, un institut de formation, basé sur le modèle américain, qui puisse donner à de jeunes étudiants, une formation pratique et des compétences solides dans les domaines des technologies et de la gestion des affaires. Il a, par la suite, remercié les parents, professeurs, les chefs et directeurs d’entreprises pour leur confiance et soutien, avant d’adresser ses félicitations aux nouveaux diplômés.

 Il les a galvanisés à aller plus loin. « Je vous invite à aller plus loin, en cherchant à obtenir des diplômes de Master et de Doctorat dans les domaines de votre choix, pour vous donner plus de chances et vous ouvrir plus d’opportunités dans le monde professionnel de demain», a-t-il conseillé et de préciser que «les diplômes de Licence de l’IIT sont reconnus et homologués par l’Etat de Côte d’Ivoire » avant de commencer la remise des diplômes.

Il faut signaler que l’Institut ivoirien de technologie (IIT) est une école universitaire bilingue dédiée aux technologies et à la gestion des affaires. Cette université privée a ouvert ses portes en 2019-2020 avec 7 étudiants. L’IIT compte à ce jour (2023) plus de 150 apprenants.

GRO

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading