AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Passation de charges à la mairie de M’bahiakro : Diamala Raphaël, nouveau maire, entre prêche et engagements

4 min read
Raphael Diamala maire
7 / 100

La salle des mariages de la mairie de M’bahiakro a abrité, ce jeudi 28 septembre 2023, la cérémonie de passation des charges entre le maire sortant Dr Kouakou Atchelaud Fausto Lewis et le maire entrant Diamala Kouassi Raphaël.

A cette occasion, Diamala Kouassi Raphaël, nouveau maire de la commune de M’bahiakro, a prononcé un discours.

Raphael Diamala maire

 » C’est avec beaucoup de fierté mais aussi avec beaucoup d’humilité et prenant en compte la mesure de la responsabilité que je voudrais m’acquitter d’un devoir : celui de la reconnaissance envers Dieu qui m’a établi à la tête de cette commune et permis ce moment. Et aussi remercier chacun de vous pour avoir bien voulu prendre une partie de son précieux temps pour rehausser de sa présence cette cérémonie de passation des charges. Avant tout, je voudrais vous demander, avec votre permission monsieur le préfet, que nous nous levions pour observer une minute de silence en la mémoire de notre président Aimé Henri Konan Bédié « , a-t-il débuté son discours.

Continuant, il a indiqué que par cet acte, je voudrais saluer la mémoire de ce grand homme qui a porté son choix sur ma modeste personne pour être le candidat élu maire aujourd’hui avant son rappel à Dieu et exprimer ma profonde gratitude à son épouse, ma maman Henriette Konan Bédié pour les excellentes relations et la confiance renouvelée.

 » Je voudrais aussi exprimer ma gratitude et ma reconnaissance à mon épouse et mes enfants qui ont accepté mon engagement politique, m’ont soutenu, conseillé et continuent de me soutenir. Sachez que vous êtes mon adrénaline et ma force « , leur a-t-il dit, soulignant :  » Je prends aujourd’hui mes fonctions de maire. J’ai conscience que nous vivons, que je vis un moment fort et singulier. C’est d’abord une émotion personnelle car je prends la mesure de la tâche qui m’incombe et des responsabilités qui pèsent désormais sur moi « .

A l’en croire, leur mandat est sans doute le plus beau des mandats parce que c’est celui de la proximité, de l’action de terrain, des réalisations concrètes. Alors que le discrédit touche l’ensemble de la classe politique, fera-t-il savoir, les Ivoiriens restent attachés à la personne du maire qui constitue l’un des piliers de notre République.

  » Cette écharpe tricolore en est le symbole. Je la reçois comme un héritage mais aussi comme un engagement à continuer l’œuvre engagée par celle et ceux qui m’ont précédé « , a-t-il indiqué.

Mais, dira-t-il, l’émotion que je ressens est sans aucun doute une émotion collective, partagée par vous toutes et tous. Il a ajouté que prendre ses fonctions en tant que conseiller municipal, en tant qu’adjoint au maire, c’est prendre conscience que l’on se met durant cinq années au service de la population et du service public.

Poursuivant, il a exhorté ses collaborateurs à être fiers de servir leurs populations.  » Oui, soyons fiers de servir nos populations chers collaborateurs car comme le dit le Seigneur, je ne suis pas venu pour être servi mais servir et donner ma vie « .

En servant nos populations, fera-t-il remarquer, c’est Dieu que nous servons.  » C’est ce qui doit nous inspirer durant ces cinq années « , a-t-il conseillé apprenant que tout acte qu’ils posent, ce sera pour Dieu et  » vous verrez que nous réussirons « .

 Il a aussi et surtout pris des engagements.  » Je m’engage ici, devant vous, à toujours œuvrer dans le souci du bien commun et du service public, dans l’intérêt de la commune et de ses habitants. Je m’engage à être le maire de tous les habitants de M’bahiakro sans distinction d’ethnies, de religions, de partis politiques, à être à leur écoute, à gérer leur quotidien de façon intègre, consciencieuse et réaliste dans une logique de collaboration et de partenariat « .

Il a saisi l’occasion pour lancer un appel à l’unité, à l’entente et à la solidarité de tous pour l’essor de leur commune et de leur département. C’est pourquoi, il a demandé à leurs aînés de les aider à atteindre cet objectif de l’unité qui sera profitable pour leurs populations et leur région. Du fait de son rôle de levier de développement, il a une fois encore pris l’engagement d’assurer et d’innover des réformes qualitatives nécessaires à leur commune avant d’appeler tous les fils et toutes les filles de M’bahiakro à être des acteurs afin de relever les challenges dressés sur leur chemin.

Il a appris par des bouts de phrases comment ils vont travailler pour développer M’bahiakro avant d’énumérer les actes et les actions qu’il entend mener et l’aide qu’il entend apporter. Pour y parvenir, il a appelé les fils et les filles de M’bahiakro à travailler en synergie pour le bonheur de tous et de leur commune. Nous y reviendrons. 

C.K

Correspondant régional

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading