AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Le rapport Goalkeepers de la Fondation Gates indique que sept innovations  pourraient sauver 2 millions de mères et de bébés d’ici 2030 

7 min read
le rapport goalkeepers de la fondation gates indique que sept innovations pourraient sauver 2 millions de meres et de bebes dici 2030
Screen Shot 2023 09 12 at 09.15.28
Melinda French Gates et Bill Gates appellent à une action urgente pour faire progresser les Objectifs  de développement durable de l’ONU et mettre en avant la réduction de la mortalité maternelle et  infantile. SEATTLE, les états-unis d’Amérique, le 12 septembre 2023 -/African Media Agency (AMA)/- La Fondation Bill & Melinda Gates a publié aujourd’hui son septième rapport annuel Goalkeepers, décrivant les domaines dans lesquels le monde a collectivement échoué à mi-parcours dans ses efforts pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies et dans lesquels l’innovation et l’investissement peuvent stimuler des progrès, en particulier dans la lutte contre l’épidémie mondiale de mortalité maternelle et infantile. Écrit conjointement par Melinda French Gates et Bill Gates, les coprésidents de la fondation, le rapport met en évidence de nouvelles données qui montrent le potentiel d’étendre l’accès mondial à sept innovations et pratiques qui s’attaquent aux principales causes de mortalité maternelle et infantile. « En rendant les nouvelles innovations accessibles à ceux qui en ont le plus besoin, 2 millions de vies supplémentaires pourraient être sauvées d’ici 2030 et 6,4 millions de vies d’ici 2040. Cela représente 2 millions de familles auxquelles un chagrin inimaginable est ainsi évité – et 2 millions de personnes supplémentaires qui peuvent façonner et enrichir notre monde », écrivent-ils. Depuis 2016, les progrès en matière de réduction de la mortalité maternelle mondiale sont au point mort et dans certains pays, dont les États-Unis, les taux de mortalité ont augmenté de manière soutenue. À travers le monde, près de 800 femmes meurent chaque jour en couches. Même si les décès d’enfants de moins de 5 ans ont continué de diminuer depuis le milieu des années 2010, le premier mois de la vie d’un nouveau-né reste le plus à risque, et représente aujourd’hui près de la moitié de tous les décès d’enfants âgés de moins de 5 ans. Il est estimé que 74 % des décès d’enfants surviennent au cours de la première année de vie d’un bébé. Dans leurs articles respectifs, Melinda French Gates et Bill Gates reconnaissent les efforts mondiaux déployés entre 2000 et 2015 qui ont considérablement amélioré la santé des mères et des bébés, mais soulignent que les progrès sont au point mort depuis la pandémie de COVID-19. Ils expliquent comment la découverte d’informations révolutionnaires sur la santé maternelle et infantile au cours des 10 dernières années a conduit à des innovations et des pratiques peu coûteuses et faciles à mettre en œuvre qui préviennent et traitent les complications mortelles de l’accouchement telles que les hémorragies post-partum, les infections et l’anémie maternelle. Ils appellent à une action immédiate pour aider à remettre le monde sur la bonne voie pour atteindre l’objectif mondial de réduire le taux de mortalité maternelle à moins de 70 sur 100 000 naissances et de mortalité néonatale à 12 décès pour 1 000 naissances vivantes d’ici 2030. « Comme c’est souvent le cas dans le domaine de la santé mondiale, les innovations ne parviennent pas aux personnes qui en ont le plus besoin ; à savoir les femmes des pays à faible revenu, ainsi que les femmes noires et autochtones des pays à revenu élevé comme les États-Unis, qui meurent à un taux trois fois supérieur que les femmes blanches. Cela doit changer », écrit Melinda French Gates. « Nous avons constaté à maintes reprises que lorsque les pays accordent la priorité à la santé des femmes et investissent dans celle-ci, ils activent un puissant moteur de progrès qui permet de réduire la pauvreté, de faire progresser l’égalité entre les sexes et de bâtir des économies résilientes. » « Au cours de la dernière décennie, le domaine de la santé infantile a progressé plus rapidement et delà de ce que je pensais pouvoir constater de mon vivant », a déclaré Bill Gates. « Si nos prestations parviennent à suivre le rythme de nos apprentissages, si les chercheurs peuvent continuer à développer  de nouvelles innovations et si des travailleurs de la santé qualifiés peuvent les fournir à chaque mère et enfant qui en a besoin, alors plus de bébés survivront à ces cruciaux premiers jours. » Bon nombre des innovations et pratiques qui sauvent des vies citées dans le rapport peuvent être mises en œuvre par des sages-femmes et des accoucheuses dans les communautés. Notamment : 1. Un ensemble d’interventions qui peuvent réduire de 60 % les hémorragies post partum, à savoir la 1ère cause de décès maternel, pour moins de 1$ par kit. 2. Des Bifidobactéries (B. Infantis), un nouveau supplément probiotique qui, lorsqu’il est administré à un nourrisson en complément du lait maternel, combat la malnutrition, l’une des principales causes de décès de nouveau-nés. 3. Des Suppléments de micronutriments multiples (SMM) qui augmentent le taux de survie des nourrissons en aidant à reconstituer les réserves de nutriments chez les femmes enceintes et en garantissant que ces nutriments essentiels soient transférés au bébé. 4. Une nouvelle perfusion unique de fer IV pour les femmes qui aide à reconstituer les réserves de fer pendant la grossesse, protégeant ainsi contre et traitant l’anémie, une condition qui s’avère être à la fois une cause et un effet de l’hémorragie post-partum et qui affecte près de 37 % des femmes enceintes. 5. Des corticostéroïdes prénataux (CSP), qui sont administrés aux femmes qui accoucheront prématurément pour accélérer la croissance pulmonaire du fœtus, offrant ainsi plusieurs semaines de maturation en quelques jours seulement. 6. De l’azithromycine, qui réduit les infections maternelles pendant la grossesse et prévient l’évolution des infections en septicémie – cause de 23 % des décès maternels aux États Unis – et réduit la mortalité lorsqu’administrée aux nourrissons dans des contextes à forte mortalité. 7. Une échographie portable basée sur l’IA qui permet aux infirmières et aux sages-femmes de surveiller les grossesses à haut risque dans les milieux à faibles ressources pour assurer un diagnostic et un traitement rapide des risques. À mi-chemin de l’échéance des ODD, le rapport Goalkeepers montre que sur 18 indicateurs, allant de la pauvreté à l’égalité des sexes, de l’éducation à la sécurité alimentaire, de la santé au climat, le monde fait fausse route. Il souligne le besoin urgent d’agir, ainsi que d’un engagement mondial renouvelé pour assurer un avenir plus équitable et plus sûr pour tous d’ici 2030. Pour les mères et les bébés, l’accès aux soins de santé de qualité dont ils ont besoin pour vivre longtemps et en bonne santé nécessitera des changements dans les politiques, une volonté politique et davantage d’investissements dans la santé des femmes et dans les travailleurs de la santé, notamment les sages-femmes. « Le monde a énormément et très rapidement progressé dans sa compréhension de comment sauver les vies les plus fragiles », a déclaré Mark Suzman, PDG de la Fondation Gates. « Ensemble, nous pouvons traduire ces connaissances en progrès tangibles ; en aidant les pays à accéder aux produits de la plus haute qualité connus pour sauver la vie d’une mère et d’un bébé, en investissant davantage dans la recherche et le développement de nouveaux outils et approches qui permettent de sauver des vies, et en veillant à ce que les femmes aient le pouvoir de gérer leurs propres soins de santé tout au long de leur parcours vers la maternité. Le monde peut et doit faire davantage pour parvenir à un monde plus sain, plus prospère et plus égalitaire. » Distribué par African Media Agency (AMA) pour la Fondation Bill & Melinda Gates.À propos de la Fondation Bill & Melinda Gates Guidée par la conviction que toutes les vies ont une valeur égale, la Fondation Bill & Melinda Gates œuvre pour aider toutes les personnes à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, elle se concentre sur l’amélioration de la santé des populations et à offrir l’opportunité de ne plus souffrir de la faim et de l’extrême pauvreté. Aux États-Unis, elle cherche à s’assurer que toutes les personnes, en particulier celles qui ont le moins de ressources, ont accès aux opportunités nécessaires pour réussir à l’école et dans la vie. Basée à Seattle, État de Washington, la fondation est dirigée par son PDG, Mark Suzman, sous la direction des coprésidents Bill Gates et Melinda French Gates et du conseil d’administration. À propos de Goalkeepers Goalkeepers est la campagne de la fondation visant à accélérer les progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable (objectifs mondiaux). En partageant des faits et des données en rapport avec les objectifs mondiaux sous la forme d’un rapport annuel, la Fondation Gates espère inspirer une nouvelle génération de leaders – des Goalkeepers qui sensibiliseront au progrès, tiendront leurs dirigeants pour responsables et prendront des mesures pour permettre d’atteindre les objectifs mondiaux. À propos des objectifs mondiaux Au siège des Nations Unies à New York, le 25 septembre 2015, 193 dirigeants mondiaux se sont engagés envers la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (objectifs mondiaux). Il s’agit d’une série d’objectifs et de cibles ambitieux visant à atteindre trois objectifs extraordinaires d’ici 2030 : mettre fin à la pauvreté, lutter contre les inégalités et l’injustice et lutter contre le changement climatique. Contact pour les médias : media@gatesfoundation.org Lien vers le rapport : https://www.gatesfoundation.org/goalkeepers/report/2023-report/Graphiques et ressources visuelles du rapport : http://gatesfoundation.isebox.net/gk23/goalkeepersSource : African Media Agency (AMA)

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading