AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Yopougon/Victoire annoncée de Bictogo: Ce n’est pas encore fini… un nouveau feuilleton va s’ouvrir

3 min read
IMG 20230903 WA0112
4 / 100

Face à ce qu’ils considèrent comme un hold-up perpétré sur le vote du 2 septembre dernier lors des municipales à Yopougon, les honorables Augustin Dia Houphouët et Michel Gbagbo Koudou, ont décidé de saisir le Conseil d’Etat, afin de donner une suite judiciaire à cette affaire. «C’est ce qui est en cours», nous a confié, ce jour mardi 5 septembre 2023 à 11h, l’honorable Dia Houphouët pour démentir la rumeur selon laquelle, il aurait félicité le candidat du RHDP annoncé vainqueur. Un nouveau feuilleton va sans doute s’ouvrir.

Lors de leur conférence de presse conjointe, au quartier Sicogi-Las Vegas, le dimanche 3 septembre 2023, les deux candidats adversaires d’Adama Bictogo ont égrené un chapelet d’irrégularités qui, selon eux, auraient entaché la sincérité du scrutin.

« Distribution de cartes d’électeurs à des non-ayant-droits, forte pression des forces de l’ordre sur les représentants de bureaux de vote et de candidats, bureaux de vote ouverts à 13h et fermé à 17h, absence d’urnes dans certains bureaux de vote, bourrages d’urnes, vote d’électeurs ne figurant pas sur le listing électoral, violence et menaces de tous ordres », ce sont là certaines des irrégularités constatées par les deux candidats et leurs proches.

Le candidat Michel Gbagbo a fait savoir qu’à 70% du dépouillement des bulletins de vote, il était donné vainqueur jusqu’à ce que, comme par enchantement, la tendance ne soit renversée.  »Je pense que l’opposition a gagné cette élection », a-t-il déclaré.

De son côté, Augustin Dia Houphouët a révélé que tous ses représentants ont été chassés des 1200 bureaux de vote.

A les en croire, leurs experts du droit ont rassemblé tous les éléments de preuve.

Ainsi Dia Houphouët et Michel Gbagbo ont-ils décidé de saisir la CEI et le Conseil d’Etat en lesquels ils espèrent  »avoir bonne écoute » selon les mots de Michel Gbagbo.

Très  remonté, Dia Houphouët s’est insurgé en disant,  »On a un seul parti ici en Côte d’Ivoire, chaque fois qu’il y des élections, il triche, on parle mais il continue de tricher. Il s’en fout. Nous, aujourd’hui à Yopougon, nous avons décidé de mettre fin à cela. C’est pourquoi nous disons et répétons, il y aura le recours. Mais ça ne peut pas continuer comme ça. Ces résultats, nous ne les reconnaissons pas et nous ne considérons pas Adama Bictogo comme le maire de Yopougon. »

Les deux députés entendre user de tous les moyens légaux pour que  »la victoire de l’opposition à cette élection communale lui soit rendue ».

Ils envisagent faire appel à des expertises Internationales pour enquêter sur la question.

Aux militants de leurs partis respectifs (le PDCI et le PPA-CI), ils ont demandé de rester mobilisés et à l’écoute; c’est-à-dire en attente d’éventuels mots d’ordre.

Vagoné Dry-Bi

About The Author