AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Municipale à Yamoussoukro : Gnrangbé Jean déclenche le compte à rebours pour la victoire du PDCI au soir du 2 septembre

6 min read
9c54c941 0a66 49e8 814e 5dfb4a665af7
10 / 100

Mobilisation exceptionnelle à la place zone Z de N’Zuéssy (220 logements), samedi 26 août 2023. Cette mobilisation qui a présenté le visage d’un Pdci conquérant, revanchard pour mettre fin au débat Pdci-Rhdp à Yamoussoukro, a vu la présence de figure de proue. Ils étaient nombreux, très nombreux les cadres et éminentes personnalités du Pdci et de Yamoussoukro à venir soutenir le candidat, tête de liste, Kouassi Kouamé Patrice dit KKP.

Au nombre de ces personnalités, professeur Jean Noël Loucou, Secrétaire général de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, Djédri N’goran, président de Pdci notre héritage, Monique Dahouet appelée affectueusement tantie Monique, l’épouse du défunt Premier ministre, Charles Konan Banny, le député d’Attiégouakro, Marius Konan etc. étaient là pour lancer la machine Pdci-Rda.

Le compte à rebours pour la victoire au soir du 2 septembre a été lancé par les différents porte-voix des Secrétaires généraux de section, de la jeunesse estudiantine Pdci, la Jpdci-urbaine, l’Ufpdci urbaine.

Ceux-ci, ayant donné le top départ de ce que sera l’ouragan Pdci durant ces cinq jours de campagne, il est revenu au Vice-président du Pdci-Rda, Gnrangbé Kouacou Jean de livrer les mots d’ordre aux populations et aux militants.

« Nous sommes réunis dans cette place mythique de N’Zuéssy pour célébrer le Pdci-Rda. Je voudrais vous en remercier. Il y a quelques temps de cela, des frères qui ont été nourris à la serve du Pdci-Rda, qui aujourd’hui occupent de hautes fonctions lâchent le Pdci-Rda ; certains du village ici, qui ont bénéficié du soutien d’Houphouët-Boigny, sont aujourd’hui ailleurs disant qu’au Pdci il n’y a plus rien à manger et que le Pdci-Rda va imploser. Mais en vous regardant cet après-midi rassemblés si nombreux sur cette place, je sais que le Pdci vivra, vivra et vaincra ! En tout cas soyons sereins. C’est vrai que le Président Henri Konan  Bédié et son jeune frère Ouassénan Koné sont partis ; notre grand baobab est tombé mais ça commence à refleurir et Patrice est l’une des grandes fleurs qui va donner vie au Pdci ici à Yamoussoukro», a-t-il laissé entendre, se réjouissant des messages de soutien au porte étendard Pdci pour qu’Houphouët ne meurt pas deux fois, pour qu’Henri Konan Bédié ne meurt pas deux fois. « Je suis avec vous, je reste avec vous, nous allons à la bataille et nous la gagnerons…  Merci de m’avoir écouté. Je suis assuré que la victoire est à nous. Et que le 2 septembre soir nous reviendrons ici sur cette place pour célébrer le Pdci-Rda et pour dire Baba Bédié Yako», a rassuré le maire sortant Gnrangbé Jean.

KKP, CANDIDAT PDCI-RDA : « METTONS FIN AU DEBAT STERILE ENTRE LE RHDP ET LE PDCI PAR UN ECART SIGNIFICATIF DE 20 A 30 000 VOIX… »

Candidat du Pdci-Rda aux municipales du 2 septembre prochain, Me Kouamé Kouassi Patrice dit KKP a, au lancement de sa campagne levé un coin de voile sur son programme de société pour les populations de la cité des lacs. Le faisant, il a voulu que chacun et chacune retienne ceci : « J’avoue que j’ai eu du mal à faire mon programme, pour trouver quel chantier nous devons attaquer, parce que les sillons avaient été tellement bien tracés qu’on ne pouvait que continuer à marcher dans les sillons. Comment regarder pour voir ce qu’on pouvait faire de nouveau mais il reste une chose. Toutes les infrastructures qui ont été faites par le Maire Gnrangbé nous ne pouvons que les continuer. Par exemple au niveau de l’éducation nous allons continuer d’agrandir les écoles pour en faire des groupes scolaires en vue de désengorger les salles de classe et absorber tous les enfants en âge d’aller à l’école. Les centres de santé, là aussi, nous avons un programme. Le bilan du maire sortant est très édifiant et nous allons poursuivre en continuant d’équiper ces centres de santé. Au niveau des jeunes et des femmes il y a un fonds de garantie qui a été déposé à la Coopec pour marquer notre solidarité à cette frange de la population qui veut se prendre en charge à travers de petits commerces et autres activités. Nous allons augmenter ce fonds de garantie pour accroître le nombre de nos femmes et nos jeunes en vue qu’on ait un grand nombre de bénéficiaire. Nous nous sommes rapprochés de nos parents et par exemple à Dioulakro, ils ont un grand problème de sécurité avec le vol de motos et d’agression de personnes. Nous allons trouver une solution en augmentant le personnel de la police municipale et en créant même au besoin une antenne de la police municipale au niveau de Dioulakro. Nous allons prendre tout cela en considération. Il y a un point qui est sensible c’est la question des marchés à Yamoussoukro. Nous avons des opportunités par le biais des BOT pour construire des marchés sauf que pour le faire il nous faut l’autorisation du Gouvernement, de la tutelle. Ce n’est pas toujours facile, c’est un parcours de combattant. Mais je peux vous garantir, nous vous promettons de construire le marché de Morofé, celui sur la route d’Oumé également, de construire un marché à l’Habitat et de construire un marché d’artisanat, de construire un marché à bétail, des fourrières à bétails, des fourrières autos, motos, de construire des parkings modernes pour les gros camions et camions citernes. Nous avons tous ces projets qui pourraient être réalisés par le biais de BOT. C’est une réalité parce que nous avons eu la chance d’être aux côtés du maire en qualité de premier adjoint au maire. Non seulement nous avons appris mais de connaître les réalités de Yamoussoukro. Nous ne venons pas à l’aventure aujourd’hui, nous venons en connaissance des problèmes réels des populations de Yamoussoukro. Et en ayant eu le temps de penser aux solutions à ces problèmes également. Dans nos villages nous allons réinstaurer les foyers polyvalents», a-t-il fait connaître.

Ensuite, il a donné ces instructions : « A mon sens cette élection municipale nous n’y allons pas seulement pour la gagner ; entendons-nous bien, parce que nous l’avons gagné, nous y allons pour mette fin à ce débat stérile que nous avons à Yamoussoukro concernant le Rhdp et le Pdci. Donc je demande que tout le monde massivement le 2 septembre pour que nous ayons le taux de participation que nous n’avons jamais eu à Yamoussoukro afin que nous ayons un écart significatif de 20 à 30 000 voix entre le Pdci et le Rhdp ici à Yamoussoukro. Vous verrez qu’après ça nous n’aurons plus besoin de parler. Mais la seule c’est le vote massif, c’est le taux de participation et je n’ai pas de doute là-dessus. »

C’est dans une ambiance bon enfant avec des artistes tradi-modernes avec Adéba Konan, que le meeting de lancement a été lancé.

Ane Nicaelle LYRANE

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading