AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Régionales dans le Bélier/Ahoua N’Doli, depuis Didiévi: «Le match est fini, Ahoussou, tu as gagné»

6 min read
6543fb63 fae5 455a bd48 317c870c1b53
9 / 100

Pour son dernier meeting de précampagne, c’est la ville de Didiévi qui a accueilli le candidat du Rhdp, Jeannot Ahoussou-Kouadio, et sa forte délégation, le samedi 19 août dernier. Ce fut l’occasion de présenter l’ensemble des candidats Rhdp aux municipales et régionales dans la région du Bélier.

Ahoua N’Doli Théophile, Inspecteur général d’Etat, était là en qualité de peuple allié (alliance Agni-baoulé), pour parler à ses « sujets » et leur demander de soutenir les choix d’Alassane Ouattara.

Le faisant, au vu de la forte mobilisation du jour, l’invité spécial de faire noter : « Parce que ce que moi j’ai vu, avec tout ce monde que je vois ici, non, le match est fini, Ahoussou, tu as gagné.»

Saluant les peuples N’gban et N’Zikpli, pour leur sens d’hospitalité, le natif de Bongouanou de relever : « Oui, nous sommes ici ce jour pour vous dire que le Président Alassane Ouattara veut le développement de Didiévi. Il veut mettre un accent particulier sur le bien-être à travers ses généraux de développement. Et ces généraux de développement, nous avons à leur tête Jeannot Ahoussou-Kouadio, Président du Sénat. Et un général n’est jamais seul, il a des hommes à ses côtés. Citant les maires. Vous allez gagner parce que vous êtes les choix d’Alassane Ouattara. (…) Vous devez voter les choix d’Alassane Ouattara. Vous devez suivre celui qui vous permet d’avancer. Je sais, comme de bons soldats vous êtes déjà engagés pour la victoire du Rhdp, la victoire d’Ahoussou Jeannot, la victoire de ses sous-lieutenants aux municipales. »

Ahoussou Jeannot, après quelques promesses de campagne faites, a décidé de répondre au Pdci sur certains points notamment la revendication des militants quant aux fondamentaux du développement de la Côte d’Ivoire.

« On ne veut que le bonheur et parlant du bonheur, je voudrais citer une phrase du Président Henri Konan Bédié. Son slogan le progrès pour tous, le bonheur pour chacun. Nous, cohéritiers de l’œuvre gigantesque du Président Félix Houphouët-Boigny, parce que quand on dit que oui, c’est le Pdci qui a créé les fondations du développement, c’est nous tous. Chacun a apporté sa brique, son sceau d’eau, son gravier, tout le monde était dans le Pdci. Les fondamentaux ont été créés par tous les ivoiriens, le Pdci seul ne peut pas s’approprier les fondamentaux de l’œuvre de Félix Houphouët-Boigny. Oui, ça nous appartient, nous sommes aussi les héritiers d’Houphouët-Boigny. Et moi encore plus parce qu’ici à Didiévi c’est le village paternel de Félix Houphouët-Boigny. Je suis son héritier et c’est pour travailler. C’est pour élargir, agrandir comme le Président Houphouët-Boigny lui-même le disait je n’ai fait que tracer le chemin, ceux qui viendront après moi vont élargir la route, vont faire des autoroutes. C’est dans cette voie qu’Alassane Ouattara est, c’est dans cette voie que nous sommes, c’est dans cette voie qu’Henri Konan se trouve. C’est ça la vérité, ce n’est pas la photo, c’est la pensée politique, c’est la vision et nous sommes tous aujourd’hui cohéritier d’Henri Konan Bédié. Henri Konan Bédié est un patrimoine national. »

« QUI A FAIT LE PDCI QUE MOI EN COTE D’IVOIRE, ICI DANS LE PAYS BAOULE ? »

Parlant toujours du sphinx de Daoukro, il a relevé les honneurs que lui a rendu le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, avec les 10 jours de deuil décrétés « A l’inauguration du 5e pont le Président Alassane Ouattara a rappelé que ce pont valait d’autres mandats. D’autres mandats pour les Houphouëtistes non pour Alassane Ouattara, d’autres mandats pour les ivoiriens, pour leur bonheur pas pour Alassane Ouattara en temps que tel mais pour le bonheur des ivoiriens. Le progrès pour tous, le bonheur pour chacun… », a-t-il expliqué avant de revendiquer son militantisme avéré au Pdci « Oui, oui, c’est le bonheur qu’on recherche sur cette terre, qu’on arrête, qu’on arrête de répéter à souhait qu’on est Pdci. Qui a fait le Pdci que moi en Côte d’Ivoire, ici dans le pays baoulé. Qu’ils viennent, quand Guéi était là, j’étais là, je n’ai pas fui, j’ai défendu le Pdci. Mais quand on dort la nuit on change. Nous sommes à l’heure du changement et le changement c’est le Rhdp ; Nous n’avons pas dit, nous n’avons pas, nous n’avons pas dit que le Pdci n’a rien fait. Mais les Houphouëtistes peuvent mieux faire, veulent mieux faire et nous sommes dans la logique de mieux faire, de faire grandir la Côte d’Ivoire, c’est ça qui est la vérité. Le fariman s’appelle Alassane Ouattara et les petits fariman s’appellent Ahoussou-Kouadio Jeannot, Brice Kouassi, Yao Bhorey Casimir, N’dri Germain. »

 « JE SUIS CANDIDAT A LA REGIONALE EN MEME TEMPS CANDIDAT AU SENAT POUR ETRE PRESIDENT DU SENAT… »

Se tournant vers les populations, Jeannot Ahoussou-Kouadio a levé un coin de voile sur la raison fondamentale de sa candidature à la régionale « Chers parents, ici à Didiévi vous avez fait des doléances et vos doléances ne pourront être satisfaites que si vous votez pour nous. Je suis candidat à la régionale en même temps candidat au Sénat pour être Président du Sénat. Pour être Président du Sénat ce sont les maires qui votent, ce sont les conseillers régionaux qui votent. Si voulez que je sois encore Président du Sénat votez pour moi le 2 septembre, votez pour nos candidats aux municipales. Si vous votez et qu’on a le conseil régional et les mairies alors je serai encore Président du Sénat et je viendrai ici avec les motards, avec les sirènes et puis vous allez continuer à applaudir. C’est ça qui est la vérité. »

Ce message de vérité dit, il a, pour clore son propos, lancé ce message « Je voudrais lancer un appel solennel à tous les Houphouëtistes de tous bords, à nos frères du Pdci, le seul Houphouëtiste qui a les commandes de l’Etat de Côte d’Ivoire s’appelle Alassane Ouattara, jeune frère du Président Henri Konan Bédié. Ne nous livrons à des querelles intestines, regardons la Côte d’Ivoire, mettons-nous autour d’Alassane Ouattara, créons autour de lui cette chaine d’union, cette chaine fraternelle pour qu’il soit fort pour continuer à diriger la Côte d’Ivoire pour le bonheur des ivoiriens. Regardez autour de nous, au Mali, au Burkina, au Niger, en Guinée, quand il va avoir le désordre là-bas tous ces gens vont venir où ? Ils viendront en Côte d’Ivoire, alors taisons nos querelles intestines, taisons nos égos… »

Ange Nicaelle LYRANE

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading