AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara, “L’Houphouétiste”, a-t-il oublié ces 5 citations d’Houphouët-Boigny ?

3 min read
ADO
10 / 100

Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, se réclame héritier politique du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouët-Boigny (1960-1993), dont il fut le seul Premier ministre.

Pour matérialiser cet “amour” d’Houphouët-Boigny et dire au monde entier qu’il suivrait les traces de ce “Sage d’Afrique” comme on l’appelait à travers le monde, il a créé son parti politique, le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), en lieu et place du Rassemblement des Républicains (RDR) qui l’a porté au pouvoir, à la suite d’une guerre postélectorale (décembre 2010-avril 2011) qui a fait officiellement 3050 morts.

Houphouet ado

En 2020, il impose un troisième mandat aux Ivoiriens par la force avec l’armée ivoirienne dont il est le chef suprême avec à la clé plusieurs morts (officiellement 85 morts) dont un décapité à Daoukro (l’âme de N’guessan Koffi Toussaint réclame encore justice) et probablement un quatrième mandat en 2025.

Aujourd’hui, il veut exporter la guerre au Niger avec la CEDEAO. “Les putschistes peuvent décider de partir dès demain matin et il n’y aura pas d’intervention militaire, tout dépend d’eux”, a martelé Alassane Ouattara, ajoutant: “Nous sommes déterminés à réinstaller le président Bazoum dans ses fonctions”.

Du coup, les Ivoiriens lui rappellent les 5 pensées de celui dont il se réclame héritier politique, Félix Houphouët-Boigny. Qui disait en ce qui concerne l’usage de la force :

1/«Nous n’avons qu’un objet de haine : la guerre, qu’une seule obsession : la paix, la paix des coeurs, la paix sociale, la paix entre les Nations.»

2/«La paix, qui a constamment besoin d’exhortations, est une acquisition continue, le plus souvent silencieuse. Il n’y aura pas de paix tant que la force paraîtra l’unique recours possible pour dénouer des situations intolérables. Il est plus facile de faire la guerre que de faire la paix. »

3/ « Le dialogue est l’arme des forts et non des faibles, c’est l’arme de ceux qui font passer leurs problèmes généraux avant les problèmes particuliers, avant les questions d’amour-propre. »

4/ « J’ai la haine de la haine et je désapprouve toute violence dans les rapports entre les hommes.»

5/«C’est l’homme qui honore le titre et non le titre qui honore l’homme.»

Selon vudaf.com, il est “impossible de parler de l’indépendance de la Côte d’Ivoire sans penser à Félix Houphouët-Boigny. Surnommé le « Sage », il avait la capacité d’unir les forces autour d’un idéal commun.»

Le président ivoirien va-t-il continuer à piétiner les bases de l’houphouétisme ?

Guy TRESSIA

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading