IMG 20230715 112014 8

Daoukro : La mairie fait un excédent budgétaire de 208 millions et veut s’attaquer à l’insalubrité avec 11 engins

12 / 100

La salle de mariage de la mairie de Daoukro a abrité ce samedi 15 juillet 2023, la 2ème réunion du conseil municipal de ladite commune en présence de conseillers municipaux, de chefs d’unités de police et de gendarmerie, de chefs traditionnels, de guides religieux, de personnes ayant des intérêts dans ville.

 L’ordre du jour de cette réunion est le suivant : «lecture et adoption du procès-verbal de la réunion  du conseil municipal en date du 18 février 2023, communication du procès-verbal de la réunion de la municipalité du 27 juin 2023, examen et adoption de l’état d’exécution des recettes et des dépenses au mois de mai 2023, examen et adoption du budget modificatif N01 de l’exercice 2023, prise de délibération relative à la réforme de l’ancien véhicule de fonction du maire et de la benne  des services techniques, réalisation des opérations N011 et N012 du programme triennal 2023-2025 c’est-à-dire l‘extension du réseau électrique au quartier Gagou extension de Daoukro et l’acquisition de 11 remorques de tracteurs de 7 tonnes chacune pour les services techniques enfin les divers.»

Cette réunion du conseil municipal a été présidée par le 2ème adjoint au maire, Konan Evariste,  au nom du maire Djè Koffi Aubin, présent dans la ville qui abritait plusieurs cérémonies à la fois notamment la journée de consolidation de la paix et de la cohésion à Daoukro à laquelle a pris part le ministre Kouadio Konan Bertin, ministre de la réconciliation et de la cohésion nationale où il a dit les mots de bienvenus à l’illustre hôte.                                       

Au sortir de cette dernière réunion du conseil municipal avant les élections municipales du 2 septembre 2023, le deuxième adjoint au maire a donné les tenants et les aboutissants de cette réunion face à la presse. 

« Ce qu’on peut retenir c’est que cette session a porté en général sur le budget modificatif de l’exercice 2023. Au sortir du compte administratif du maire pour l’exercice 2022, nous avons eu un excédent de plus 208 millions. Par rapport à cet excédent, on a trouvé bon de tirer des opérations de l’exercice 2024 à venir pour pouvoir les réaliser en cette année 2023. Et comme toutes ces situations ne peuvent pas se faire sans passer par les conseillers, sans passer par la modification de notre budget, nous avons en ce jour convoqué la session pour penser à faire la modification de notre budget pour pouvoir prendre en compte ces modifications. A côté du budget modificatif, nous avons parlé de nos recettes en cette fin du mois de mai. En plus de nos recettes, nous avons parlé de nos dépenses effectuées. Au niveau de la mairie, aucune dépense ne peut être mandatée et exécutée sans que nous n’ayons eu des délibérations. Et ces délibérations sont signées par la direction de la décentralisation…Le programme triennal de l’année 2023 est en cours. Nous attendons les délibérations pour mettre un peu de baume au cœur de nos entrepreneurs pour qu’ils puissent achever les travaux en cours notamment des latrines et un bureau pour les visiteurs au niveau de la mairie, l’école de la MUTRED est en cours d’achèvement, la clôture de la forêt sacrée est presque terminée…Nous sommes confiants. La mairie de Daoukro bouge, l’horizon est dégagé car dans 2 ou 3 ans le budget de la mairie de Daoukro pourra atteindre le milliard. Nous étions 3 ans en arrière à un peu plus de 200 millions. Aujourd’hui, nous sommes à plus de 500 millions.Nous avons encore besoin du soutien de la population pour aller encore plus loin », a expliqué Konan Evariste.

Il a, ensuite, abordé la question de la salubrité dans la ville de Daoukro à laquelle, le maire a décidé d’adresser des réponses efficientes en acquérant 11 remorques de tracteurs de 7 tonnes chacune qui seront positionnées à différents endroits de ladite ville. 

« On avait décidé d’acquérir ces remorques en 2024 mais vu l’urgence de la situation, le maire a pris le taureau par les cornes en faisant cette acquisition dès cette année 2023 et c’est encore l’objet du budget modificatif.L’excédent budgétaire de plus de 208 millions nous permet de faire des travaux à l’avance et de prendre à bras le corps le problème de la salubrité. Normalement c’est le ministère de l‘hydraulique et de la salubrité qui devrait prendre en charge la question de la gestion des ordures ménagères et autres. C’est ce que le gouvernement a décidé depuis un certain temps. Ce qui devait se faire ici, il devait avoir des pré-collecteurs qui relèvent du privé. Leur travail consiste à prendre les ordures dans les ménages et les déposer à certains endroits et c’est en ce moment-là que les services techniques dela mairie interviennent pour convoyer les ordures ainsi collectées vers la décharge. Les opérateurs n’ont que des motos tricycles qui ne peuvent même pas faire 2 ans de suivi et qui ne sont pas remplacées puisque les ménages ne paient souvent pas leur service. Si nous voulons laisser les choses en l’état, on ne pourra pas circuler dans la ville de Daoukro. C’est pourquoi nous avons pris le taureau par les cornes pour remédier à ce problème puisque dans la mémoire collective c’est à la mairie de se charger des ordures et jusqu’à présent, les populations pensent que la mairie ne veut pas travailler alors qu’il n’en est rien », a-t-il renchérit.

GRO avec Sercom

Verified by MonsterInsights