au benin lonu soutient la lutte contre les sachets plastiques

Au Bénin, l’ONU soutient la lutte contre les sachets plastiques

image 20
© UN Benin/Yézaël Adoukonou – Le Coordonnateur Résident de l’ONU au Bénin (en capuche) et son groupe de retour avec des sacs remplis de sachets plastiques.

New York, USA, le 10 Juillet 2023-/African Media Agency(AMA)/« 2.150 Kg de déchets plastiques ramassés en une heure de temps », c’est l’estimation faite par la Société de gestion des déchets et de la salubrité, à l’issue de la campagne de sensibilisation et de salubrité initiée récemment par les Nations Unies dans le quartier Zongo à Cotonou, au Bénin.  

Cette activité, organisée dans le cadre de la Journée mondiale de l’environnement, a vu la participation du Coordonnateur Résident du système des Nations Unies, de Représentants résidents et du personnel de diverses agences des Nations Unies.

Plus de 500 personnes, enfants, adolescents et adultes ont bravé la pluie matinale d’un samedi de juin et ont répondu à l’appel des Nations Unies et de ses divers partenaires pour #CombattreLaPollutionPlastique. Les populations de Zongo étaient sorties nombreuses, de manière spontanée.

« C’est mon quartier et j’ai le devoir de soutenir cette activité car je suis peiné de voir autant de sachets plastiques dans mon quartier », a déclaré un habitant qui s’est joint spontanément à la campagne. 

image 21
© UN Benin/Nadine Azifan – Des écoliers du quartier Zongo, à Cotonou, au Bénin, venus prendre part à la campagne de sensibilisation et de nettoyage à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement.

Participation d’enfants

Nombreux étaient les enfants qui ont accompagné les parents pour la sensibilisation et le ramassage des déchets plastiques. Marie-Anne, 12 ans, qui est venue sur les lieux avec sa maman, est déjà consciente de l’importance de lutter contre les plastiques, dès maintenant, pour préserver les générations futures.

« Je suis venue nettoyer le quartier Zongo des sachets plastiques pour donner l’exemple aux enfants de mon âge afin qu’ils prennent conscience du danger des plastiques, car si l’environnement est détruit cela nous affectera, non seulement aujourd’hui mais surtout quand on sera grand », a déclaré Marie-Anne, les yeux fixés sur l’avenir.

Pour le Chef du Quartier de Zongo, Sidi Ahmed Saïbou, la jeunesse a un rôle fondamental à jouer dans cette lutte contre les plastiques, c’est la raison pour laquelle la communauté a fortement mobilisé non seulement les leaders religieux et les autorités administratives locales mais également les écoliers pour prendre part à la campagne. Le Chef du Quartier de Zongo n’a pas caché sa joie de voir les Nations Unies identifier son quartier pour donner l’exemple. Il encourage la multiplication de telles activités visant le changement de comportement des populations. 

« Vous-même, regardez le quartier Zongo, il y a trop de sachets plastiques. Cette action des Nations Unies avec les partenaires doit se répéter pour que les populations intègrent que les sachets plastiques sont dangereux pour l’environnement et pour la santé. C’est en faisant une telle activité que nos enfants qui sont avec nous ce jour, comprennent l’importance de la lutte et auront de meilleurs réflexes que les nôtres dans les années à venir » a lancé M. Sidi à l’endroit de tous les participants.

Le même appel a été fait par les diverses autorités présentes et les leaders religieux qui entrevoient mener d’autres actions à venir pour amplifier cette sensibilisation sur les dangers liés à l’usage des sachets plastiques.

image 22
© UN Benin/Yézaël Adoukonou – Un groupe de participants à la campagne de sensibilisation et de nettoyage à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement dans le quartier Zongo, à Cotonou, au Bénin.

Réduire l’utilisation du plastique

Le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Salvator Niyonzima a salué l’engagement du Gouvernement à travers le Ministère du Cadre de vie et des transports, mais il a déploré le fait que la consommation des produits plastiques à usage unique reste ancrée dans les habitudes.

« Oui, il est possible de mettre fin à la pollution plastique et pour y arriver, nous devons agir ensemble sur l’ensemble du cycle de vie du plastique afin de réduire son utilisation, de le réutiliser, de réinventer et de repenser notre rapport au plastique pour le bien des générations futures », a-t-il déclaré aux médias.

Pour renforcer les actions de salubrité dans le quartier Zongo et pour faciliter la collecte des déchets, le système des Nations Unies a offert gracieusement six poubelles de ménage d’une capacité de 120 litres et deux poubelles de rue d’une capacité de 660 litres et trois cents balais artisanaux.

Pour rappel, le Bénin a interdit l’usage des sachets plastiques depuis 2017, soutenant ainsi le passage à des emballages réutilisables, selon la loi de décembre 2017 portant interdiction de la production, de l’importation, de I‘exploitation ; de la commercialisation, de la détention, de la distribution et de l’utilisation de sachets en plastique non biodégradables en République du Bénin. Mais dans la réalité cette loi n’est pas encore applicable sur le terrain, l’usage des plastiques reste malheureusement une réalité quotidienne. 

Selon un rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) paru en 2021, « les déchets plastiques compromettent la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), notamment l’ODD1 sur l’élimination de la pauvreté, l’ODD2 sur la faim zéro, l’ODD14 sur la protection des écosystèmes marins et l’ODD16 sur l’accès à la justice pour tous et la mise en place d’institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux ».

En dehors de la campagne de sensibilisation et de salubrité, les divers partenaires ont pris part à une campagne digitale pour montrer les diverses solutions aux sachets plastiques et pour attirer l’attention des gouvernants à mieux se préoccuper de la lutte contre les sachets plastiques. Des milliers d’internautes ont été touchés par la semaine de la campagne digitale.

Distribué par  African Media Agency (AMA) pour Onu Info.

Source : African Media Agency (AMA)